Saison 2015-2016 de la Maison Théâtre: faire plus avec plus

Papoul illustre avec finesse et drôlerie la vie... (Photo: Michel Pinault, fournie par le Théâtre Bouches décousues)

Agrandir

Papoul illustre avec finesse et drôlerie la vie au quotidien dans une journée d'un papa poule.

Photo: Michel Pinault, fournie par le Théâtre Bouches décousues

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le directeur artistique de la Maison Théâtre, Alain Grégoire, a dévoilé hier les 18 spectacles de sa prochaine saison, un sommet pour cette institution montréalaise du théâtre jeune public, qui rejoint bon an, mal an environ 60 000 spectateurs.

La nouvelle saison de la Maison Théâtre pourrait attirer un nombre record de spectateurs selon son directeur général et artistique Alain Grégoire, qui parle d'un des «meilleurs départs» des 10 dernières années depuis le lancement de la programmation auprès de ses abonnés, la semaine dernière.

Pourtant, le budget de la Maison Théâtre n'a pas été augmenté, nous dit Alain Grégoire, mais chaque année, «on essaie de programmer plus de spectacles». «On reçoit environ une soixantaine de propositions par année, donc ça devient vite le festival des deuils à faire.» 

«On est content de pouvoir atteindre le plateau des 18 spectacles cette saison!»

La construction d'une nouvelle salle «intime» qu'elle partagera avec le cégep du Vieux Montréal permettra sans doute d'augmenter encore un peu plus l'offre de spectacles de la Maison Théâtre, qui continuera de présenter certains de ses spectacles au Théâtre Prospero, en attendant.

Comme l'an dernier, Alain Grégoire s'est assuré de rejoindre le plus grand nombre d'enfants en programmant au moins cinq spectacles par groupe d'âge (les 3 à 6 ans, les 7 à 11 ans et les 12 ans et plus). 

Pas de doute, sur le plan artistique, le théâtre jeune public se porte bien, et le directeur artistique de la Maison Théâtre a encore eu cette année l'embarras du choix.

Humour et fantaisie

Le coup d'envoi sera donné le 26 septembre par la compagnie française Bouffou Théâtre, qui présentera sa nouvelle création Toi du monde, pour le jeune public de 3 à 6 ans. Un spectacle de marionnettes écrit et interprété par un routier du théâtre jeune public, Serge Boulier, qui témoigne avec humour et fantaisie des grands défis que vivent les petits.

Quelques créations sont très attendues. C'est le cas de la nouvelle pièce du Théâtre de l'oeil, Le coeur en hiver, écrite par Étienne Lepage et mise en scène par Catherine Vidal. Pour cette première incursion chez les petits (6 à 10 ans), les deux créateurs ont adapté le conte d'Andersen La reine des neiges. La pièce sera présentée en novembre.

Au mois d'octobre, on pourra voir le nouvel opus du Moulin à musique de Marie-Hélène da Silva, Créatures, destiné aux 4 à 7 ans. Une pièce musicale sans paroles que mettra en scène son frère Joël da Silva, qui reprendra d'ailleurs pendant les Fêtes Le temps des muffins, grand succès de la Maison Théâtre.

Sur le plan des reprises, on pourra également revoir Conte d'enfants réels de Suzanne Lebeau, une pièce créée au FTA en 1993. Quelques pièces remarquées dans le circuit des festivals ont aussi été programmées. C'est le cas de Papoul de Jasmine Dubé et des deux pièces pour ados, Moi et l'autre de Talia Hallmona et Pascal Bruelmans (présentée aux Écuries) ainsi que Kiwi de Daniel Danis.

Enfin, mentionnons la nouvelle création musicale du Petit Théâtre de Sherbrooke, Lettre pour Elena, Le chant du koï du Théâtre Le Clou, écrit par Jean-Philippe Lehoux, Tu dois avoir froid de Simon Boulerice, Conte de la neige de Philippe Soldevila, Srict minimum de Vicky Côté et Magie lente de Nathalie Derome, qui signe la seule pièce pour les moins de 3 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer