Vanishing Point: un «road trip» parisien, de Montréal à la Baie-James

Le voyage est raconté par une habile mise... (Photo Jean Couturier, fournie par la production)

Agrandir

Le voyage est raconté par une habile mise en scène, qui mêle des projections des routes filmées il y a un an lors du «road trip» de Marc Lainé et des images tournées en direct sur la scène.

Photo Jean Couturier, fournie par la production

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(PARIS) C'est dans le dédale du théâtre de Chaillot - qui domine les jardins du Trocadéro et offre une vue imprenable sur la tour Eiffel - que l'on retrouve Sylvie Léonard et Pierre-Yves Cardinal, vedettes d'une pièce de Marc Lainé qui se déroule sur les routes du Nord québécois.

À l'origine de Vanishing Point, le désir de Marc Lainé de mettre en scène un «road trip». Marc Lainé pensait d'abord aux États-Unis. Puis il a rencontré Ginette Noiseux en France. La directrice de l'Espace Go lui a parlé de la route du nord. Il n'en a pas fallu plus pour convaincre Marc Lainé de parcourir avec une équipe la distance entre Montréal, Waskaganish et Nemaska.«Cela fait partie d'un cycle de projets et, pour moi, ce road trip est une façon d'achever ce cycle en découvrant ce pays et la culture crie», explique Marc Lainé, qui a signé La nuit électrique, un succès théâtral en 2009, et, à Chaillot, Break Your Legen, en 2012.

Une pièce comme un film

Vanishing Point - qui sera présenté au Québec en mai sous le titre «francisé» Les deux voyages de Suzanne W. à l'Espace Go - raconte donc la rencontre de Suzanne (Sylvie Léonard) et d'un autostoppeur, Tom (Pierre-Yves Cardinal), sur la route, près de l'Abitibi. Tom est à la recherche de Joe, une Française qui l'obsède et le hante (envoûtante Marie-Sophie Ferdane).

Le voyage est raconté par une habile mise en scène, qui mêle des projections des routes filmées il y a un an lors du «road trip» de Marc Lainé et des images tournées en direct sur la scène. Comme un film, la pièce a ses gros plans, ses plans larges et aussi sa bande originale faite sur mesure par les musiciens du groupe français Moriarty, habitués à collaborer avec Marc Lainé.

Le ton est sombre, mais toute la pièce est traversée d'humour. Sylvie Léonard, qui a su aller d'un registre comique à un registre dramatique tout au long de sa carrière, met ici en valeur la finesse de son jeu. Sa Suzanne, une femme bien sous tous rapports, ne cache-t-elle pas, sous son apparente banalité enthousiaste, une fuite en avant?«Suzanne vit en quête d'une aventure. Elle ne sait pas ce qu'elle va retrouver. Elle dit qu'elle s'en va rejoindre son amie à Winnipeg, mais c'est un prétexte. Et elle le dit: tant qu'elle garde sa voiture, il y a une liberté», observe Sylvie Léonard, de retour sur les planches en France après la tournée avec Les femmes savantes, dans une mise en scène de Denis Marleau.

Comédiens inspirants

Les yeux exorbités, le physique inquiétant, Pierre-Yves Cardinal propose un Tom parfois proche de son personnage d'intimidateur rural de Tom à la ferme  (dans le film de Xavier Dolan). Mais le comédien exploite lui aussi une large palette d'émotions et le duo, hanté par Joe, une Française au chant envoûtant, avale ainsi la route et les kilomètres dans un onirisme traversé d'humour.

Les comédiens, rencontrés en amont du projet, ont été un moteur d'écriture pour Marc Lainé.

«J'ai vraiment écrit la pièce sur eux», dit-il.

Les dialogues - dans une langue québécoise fidèle à la réalité - ont quant à eux été revus et corrigés par Sylvie Léonard et Pierre-Yves Cardinal.

«C'est assez amusant de voir comment ils se sont réapproprié ma langue. Comme auteur, on ne s'entend plus vraiment à ce moment; c'est comme si le texte devenait un nouveau matériau», confie Marc Lainé.

Plasticien, scénographe, Marc Lainé signe une mise en scène complexe dans son installation, mais fluide dans son rendu. «Tout l'enjeu est que ça s'imbrique parfaitement», dit Marc Lainé.

Vanishing Point est présentée à Paris jusqu'au 17 avril, puis à Lorient jusqu'au 21 avril. La pièce prend l'affiche à l'Espace Go sous le nom Les deux voyages de Suzanne W. du 5 au 23 mai.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer