Tungstène de bile: soupe poétique

Jean-François Nadeau (à gauche) et Stéfan Boucher.... (Photo: Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Jean-François Nadeau (à gauche) et Stéfan Boucher.

Photo: Ivanoh Demers, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mario Cloutier

Jean-François Nadeau se dit hyperactif. Et pas juste un peu. Ce n'est plus de l'intensité, c'est carrément de l'incandescence. Ayant l'esprit de groupe, il a construit avec son complice, le compositeur-performeur Stéfan Boucher, un spectacle de «mots dits», Tungstène de bile. Ni récital de poésie, ni pièce de théâtre, ni spectacle de musique, et un peu tout ça à la fois, ce spectacle est à l'image des deux créateurs. Dans cette soupe poétique, ils sont inséparables, comme poivre et sel. Voici un portrait en six totems de Jean-François Nadeau.

AUTEUR MULTIPISTE

Jean-François Nadeau écrit en ce moment un long métrage avec Henri Bernadet qui a réalisé À l'ouest de Pluton en 2002. Avec Stéfan Boucher, il a créé un jeu interactif vidéo, Le cancer du temps, pour l'Office national du film. Il aime la poésie, aussi. Et le théâtre et le conte... «Dans Tungstène, on transforme le quotidien en épique. J'aime écrire de la poésie avec un personnage, une situation, un revirement et un climax. Ça me plaît de défendre cette voie. La poésie reçoit beaucoup de baffes. Il y a une volonté chez moi de démocratiser l'art poétique.»

> Grain de sel de Stef: «Je m'occupe des mots plus complexes dans le spectacle. On veut changer le rapport entre la musique et la parole. Je fais trois textes à moi. Ils prennent une dose d'espoir en les interprétant.»

IMPROVISATEUR RECHERCHÉ

Il en sera à sa 11e saison à la Ligue nationale d'Improvisation (LNI). C'est un espace de liberté auquel il tient. Tungstène de bile n'est pas de l'impro, mais... «Tant que la LNI me permet de faire ma recherche et que je m'y sens libre, je vais continuer à capoter sur ce jeu-là. Certains sont partis parce qu'ils n'y trouvaient plus leur carré de sable. Ce moment n'est pas arrivé pour moi. Ça me permet d'aller dans ce qu'il y a de plus intime en moi. J'ai fait une sangsue en «cruisant» une fille et en riant du cul par terre pendant cinq minutes. Ça vaut de l'or.»

> Grain de sel de Stef: «Notre spectacle risque d'évoluer pendant les représentations. Le squelette est rigide, mais on veut l'oublier un peu pour rendre ça organique et douteux.»

ACTEUR MUSCLÉ

Après Mommy d'Olivier Choinière au théâtre, on verra JF Nadeau dans Mon ex à moi, dès le 1er avril à Série+. Il partage la vedette de cette comédie romantique avec Sophie Desmarais.

«Je fais beaucoup de choses, mais j'ai besoin de la télé. Mon salaire me vient de l'interprétation, mais ça ne me nourrit pas assez, alors je fais de la création. Ça m'ennuie d'être juste un interprète. Ce n'est pas que c'est facile, jouer, mais c'est un autre muscle.»

> Grain de sel de Stef: «On joue, on chante, on danse ensemble. On a fait la mise en scène ensemble. Il y a des contre-emplois et des changements de volume. C'est un rituel avec tout ce dont on a besoin.»

«MÉLOPEUR» INCANDESCENT

«Avant je jouais beaucoup de la batterie, maintenant j'ai deux enfants, mais ma grande joue du piano. Dans le show, c'est plus de la mélopée que du chant que je fais. La musique est presque aussi importante que le texte. On veut sortir de cette dynamique plus ou moins intéressante du poète et de son musicien en arrière. On veut réinventer la cérémonie.»

> Grain de sel de Stef: «Musicalement, on se sert du véhicule pop pour créer des instants particuliers. On est super intéressés par les techniques de spectacle, les façons de dire les choses. Ce sont des rouages inhabituels de narration. Pour moi, la scène, c'est plus intéressant que les enregistrements.»

AMUSEUR ENGAGÉ

Depuis 2011, il tourne avec ce groupe d'humour politique. Il a des opinions, le JF. Avec les Zap, une certaine forme d'engagement n'est jamais très loin. «On prépare des choses avec les Zapartistes. Ça continue de belle façon. On est dans une longue pause, en réécriture. On prépare un spectacle pour l'automne... euh et ça paie cinq fois plus que le théâtre.»

> Grain de sel de Stef: «Il est drôle, mais pas tout le temps.»

HYBRIDEUR INQUIET

Jean-François Nadeau touche à tout tout le temps. Il manque de place pour parler de spoken word, de mimodrame, de marionnettes pour adultes... Il a beau rire, le Jean-François, mais à une semaine du début des répétitions en salle, il semblait un brin préoccupé. «Il y a de la danse, de l'érotisme. Parfois, on tombe dans l'odorama. C'est un show intime, comme dans un garde-robe. On est dans l'hybridisme total avec ce spectacle. Ceux qui s'attendent à un spectacle de théâtre traditionnel seront déçus.»

> Grain de sel de Stef: «Il chausse plusieurs sandales: producteur, écrivain, acteur, metteur en scène. C'est essoufflant.»

________________________________________________________________________________

Tungstène de bile est présenté du 17 mars au 4 avril à la salle Jean-Claude-Germain du Théâtre d'Aujourd'hui.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer