2013 Revue et corrigée: l'humour au pouvoir

L'imitation de Pauline Marois par Suzanne Champagne est... (Photo: fournie par le Théâtre du Rideau Vert)

Agrandir

L'imitation de Pauline Marois par Suzanne Champagne est l'un des moments les plus comiques du traditionnel spectacle de fin d'année au Rideau Vert.

Photo: fournie par le Théâtre du Rideau Vert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avis aux producteurs: Suzanne Champagne pourrait faire un one-woman show de 60 minutes uniquement avec son imitation de Pauline Marois, l'un des moments les plus comiques de 2013 Revue et corrigée, le traditionnel spectacle de fin d'année du Rideau Vert.

La comédienne avait déjà incarné la première ministre dans le passé. Or, cette fois-ci, son imitation est plus vraie que nature! Lorsqu'elle apparaît sur scène, Champagne n'a pas besoin de dire un mot pour recevoir deux claques de la salle en une minute! Ses expressions, son sourire, ses hésitations et ses onomatopées ont déjà convaincu le public. Il faut remonter au Brian Mulroney d'Yves Jacques pour trouver une imitation aussi parfaite!

La Marois de Champagne fait partie du sketch La Pauline souriante, dans lequel elle revient sur la Charte des valeurs québécoises, dans un rigodon du temps des Fêtes mené par des figures connues du cabinet péquiste.

Dans les bons moments, il y a le classique duo Céline Dion-Julie Snyder (interprété par Véronique Claveau et Marc St-Martin). Ce dernier a énormément de talent! Outre son hystérique Julie, il fait Micheline Lanctôt dans Unité 9 (un numéro qui revient à deux reprises), Grégory Charles, Claude Poirier... Chaque fois, St-Martin prouve qu'il a autant de génie que de sens de l'observation. Mentionnons aussi le Fred Pellerin de Benoit Paquette et la Michelle Courchesne de France Parent.

On peut saluer l'excellent travail de l'ensemble de la distribution de 2013 Revue et corrigée, une édition qui est par ailleurs inégale. La mise en scène rythmée d'Alain Zouvi et le jeu des acteurs contribuent à nous faire passer une agréable soirée. Mais les sketchs sont souvent trop courts et, parfois, finissent abruptement. Quelques finales en queue de poisson qui s'ajoutent au manque de mordant de certains textes.

Certes, une rétrospective de l'année est toujours subjective. On trouvera des numéros plus drôles et d'autres moins, selon notre perception de l'actualité, nos valeurs et nos convictions. Reste que le propre de l'exercice est d'abattre les frontières idéologiques pour toucher à l'universalité de la bêtise et de la vanité humaines.

Pour ce faire, on suggère d'écrire un peu moins de numéros à partir d'émissions de télévision. Certes, malgré le fait que la jeunesse la délaisse pour le web et les réseaux sociaux, la télévision demeure un miroir de notre société. Mais pas au point de s'en inspirer pour (presque) la moitié des sketchs! Puis, il est inutile de parodier Infoman: comment peut-on être plus cinglant que Chantal Lamarre et Jean-René Dufort? Si on n'a jamais vu Le choc des générations, on risque de trouver long Le choc des religions. Finalement, est-ce incontournable d'inclure des imitations de Michèle Richard et de Sonia Benezra... en 2013?

Par contre, on aime bien ces Janettes qui campent dans le bois et le numéro musical à la Hairspray qui va couronner Denis Coderre. Le maire, bon joueur, très en contrôle de son image, était dans la salle le soir de la première, savourant la dérision de ces fous du roi. Il ne manquait que Pauline Marois pour rire de ses travers. On l'a fait à sa place.

_______________________________________________________________________________

Au Théâtre du Rideau Vert, jusqu'au 5 janvier 2014.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer