Le Brassières Shop : filles de choeur et de coeur

Les comédiennes Dominique Pétin (à gauche), Marie-Ève Pelletier... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Les comédiennes Dominique Pétin (à gauche), Marie-Ève Pelletier (au centre) et Geneviève Bilodeau ont voulu faire de Brassières Shop un vrai tour de chant.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Partager

Trois actrices se font pleinement chanteuses le temps d'un spectacle qui mêlera tube de Gnarls Barkley et complainte de Richard Desjardins. Coup d'oeil dans l'atelier du Brassières Shop.

La plupart des rideaux sont tirés. Une lumière rayonnante baigne néanmoins la salle de répétition du Quat'Sous. Elle émane des regards et des voix de Marie-Ève Pelletier, Geneviève Bilodeau et Dominique Pétin qui, micro à la main, répètent une version Motown de Résiste, de France Gall, rehaussée d'emprunts à Respect d'Aretha Franklin. En plus de la lumière, il y a donc du groove.

Connues comme comédiennes, d'abord, les trois femmes se sont liées en jouant le choeur d'une pièce de Garcia Lorca au TNM. De jasettes en souper de filles, un projet a germé: monter un vrai tour de chant. Ensemble, pour «se faciliter la vie», elles qui ont toutes fait l'expérience du spectacle solo. Le Brassières Shop, «ce n'est pas trois chanteuses, c'est vraiment un trio», précise Geneviève Bilodeau.

C'est aussi trois comédiennes qui chantent. «On amené dans ce spectacle la façon dont on travaille au théâtre depuis des années», explique quant à elle Dominique Pétin. Les trois artistes sont donc parties des textes. «On a cherché beaucoup et, le plus souvent, ce sont les textes qui nous appelaient, raconte Marie-Ève Pelletier. On a construit le spectacle à partir de ce que disent les chansons.»

Show de filles, pour le monde

Respect est une chanson emblématique du féminisme. Résiste invite aussi, à sa manière, à reprendre possession de soi. Il ne faut pas sauter aux conclusions pour autant. «C'est un show de filles parce qu'on est trois filles, c'est tout, dit Marie-Ève Pelletier. On ne voulait pas faire comme les Puppini Sisters, ni faire un show de femme qui parle de la femme. Zéro.»

Le Brassières Shop - titre inspiré d'un délire sur le terme barber shop, style musical bâti sur les harmonies vocales - aborde les thèmes habituels (amour, désespoir, solitude) tout en cherchant l'ouverture à l'autre. En lever de rideau, révèle Dominique Pétin, le trio chantera d'ailleurs Sortez-moi de moi de Daniel Bélanger.

Leur répertoire s'annonce varié: du Desjardins, du Ariane Moffatt, du Diane Dufresne, mais aussi Crazy de Gnarls Barkley et l'hymne disco funk Hot Stuff interprété par Donna Summer. Même les tubes anglophones seront traduits et adaptés en français (par Jean-Marc Dalpé et Étienne Lepage). Par choix, par conviction, déduit-on aussi, et pour le plaisir.

Les arrangements musicaux, eux, sont signés Jean-François Julien, sous la direction musicale de Karl Surprenant, contrebassiste qui accompagne Richard Desjardins. Les actrices chanteront sur une bande préenregistrée, mais rêvent d'avoir un jour l'occasion et les moyens de se produire avec un groupe de musiciens en chair et en groove.

Geneviève Bilodeau, seule des trois comédiennes à avoir enregistré plusieurs disques (avec le groupe Ann Victor et en solo), aime penser au Brassières Shop comme à un spectacle «de choeur et de coeur». «On a mis de l'avant ce qu'on avait envie que le monde soit», résume-t-elle.

___________________________________________________________________________

Du 17 au 21 décembre, horaire variable, au Quat' Sous.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer