Amy Schumer: ceci n'est pas mon autobiographie

À 35 ans, Amy Schumer sort un livre... (photo John Salangsang, archives associated press)

Agrandir

À 35 ans, Amy Schumer sort un livre qu'elle refuse de qualifier d'autobiographie, même si The Girl with the Lower Back Tattoo recèle des souvenirs personnels de son enfance à la gloire.

photo John Salangsang, archives associated press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Humoriste, scénariste et actrice, Amy Schumer est devenue en peu de temps une véritable mégastar. Celle qui se produira au centre Bell en novembre prochain vient de publier The Girl with the Lower Back Tattoo, un livre dans lequel elle se raconte sous toutes les coutures. Compte-rendu.

The Girl with the Lower Back Tattoo, d’Amy... (image fournie par Gallery Books) - image 1.0

Agrandir

The Girl with the Lower Back Tattoo, d’Amy Schumer

image fournie par Gallery Books

Dès les premières pages, Amy Schumer avertit le lecteur : ce livre n'est ni une autobiographie ni un livre de croissance personnelle. « J'écrirai mon autobiographie à 90 ans. Là, je viens tout juste d'avoir 35 ans et je n'ai de conseils à donner à personne », écrit-elle en substance.

Alors pourquoi un livre ? Parce qu'aujourd'hui, l'histoire personnelle d'une vedette - origines, valeurs, expériences de vie - fait partie du plan marketing au même titre que son look et sa présence sur les réseaux sociaux.

Entreprise de marketing ou pas, The Girl with the Lower Back Tattoo (en passant, elle l'a beaucoup regretté, son foutu tatouage !) vaut tout de même le détour, surtout si on est fan de Schumer. En effet, la jeune femme originaire de New York, féministe assumée, se raconte avec beaucoup de transparence même si cela signifie se montrer sous un moins beau jour.

De quoi parle-t-elle ? De son enfance, de sa relation un peu tordue avec ses parents, de son estime personnelle, de ses expériences sexuelles et amoureuses, de son métier, de son rapport à l'argent et à la célébrité.

Et malgré son avertissement du début, elle prodigue bel et bien quelques conseils à ses jeunes lectrices à propos de l'estime de soi et du respect. En ce sens, le livre est à ranger au même rayon de bibliothèque que Not That Kind of Girl de Lena Dunham.

Le ton du livre, écrit avec l'aide de sa belle-soeur, est très intime - on dirait que c'est une copine qui nous parle. Et même si on ne se tape pas sur les cuisses à chaque page, Amy Schumer y est vraiment très drôle. Certains passages sont sans grand intérêt. Sa collection de peluches : zzzzz... Ses épisodes de vol à l'étalage à l'adolescence : bof... Heureusement, le reste du livre, surtout les chapitres sur son métier de stand-up et sur son histoire familiale, compense largement. On sent de la part de l'humoriste un véritable désir de faire partager son expérience.

SES RELATIONS AMOUREUSES

Amy Schumer l'avoue, elle a de la difficulté à laisser entrer les gens dans sa bulle. Celle qui se décrit comme une introvertie a connu peu de relations amoureuses significatives. Le récit de sa relation de plusieurs années avec un conjoint violent donne froid dans le dos. « Je raconte cette histoire parce que je suis une fille forte, pas la fille qu'on imagine lorsqu'on parle de femme victime de violence, écrit-elle. Mais ça peut arriver à n'importe qui. Quand on est amoureuse d'un homme qui nous fait du mal, c'est un enfer très spécial, un enfer que beaucoup de femmes connaissent. Vous n'êtes pas seule si cela vous arrive, et vous n'êtes pas exemptée si cela ne vous est pas encore arrivé. J'ai trouvé une façon de m'en sortir et je n'y retournerai jamais. Je suis partie. Partez ! »

SA SEXUALITÉ

Elle rêvait de sa première fois qui s'est finalement avérée catastrophique puisqu'elle a eu lieu sans son consentement. Ce qui n'empêche pas Amy Schumer d'avoir une sexualité tout à fait décoincée. Le film Trainwreck a confondu le public qui l'imagine avec un amant différent chaque soir. Dans les faits, Amy n'a eu qu'un one-night stand qu'elle raconte avec moult détails dans le livre. Amy nous confie aussi adorer les cunnilingus. La sodomie, par contre, non merci ! Les anecdotes à propos de ses amants de passage sont parfois déprimantes, parfois hilarantes. En prime, quelques conseils sur l'importance et les techniques de masturbation. C'est la Dre Ruth du XXIe siècle !

SON MÉTIER

Les pages consacrées au métier de stand-up sont sans doute parmi les meilleures du livre. Amy y raconte ses débuts dans des bars miteux, sa vie sur la route, la compétition et la solidarité entre humoristes, la nervosité avant de monter sur scène. On sent la passion pour le métier à chaque ligne et ce chapitre constitue un précieux témoignage pour n'importe quel humoriste en herbe. Cela dit, pas un mot sur les accusations de vol de blagues qui ont surgi dans certains médias américains l'hiver dernier.

LES ARMES À FEU

En juillet 2015, une fusillade durant la projection du film Trainwreck a fait deux morts dans la petite ville de Lafayette, aux États-Unis. Une tragédie qui a profondément marqué Amy Schumer qui livre un vibrant plaidoyer en faveur du contrôle des armes à feu. De la part d'une vedette qui risque de se mettre une partie de son public à dos, c'est tout de même courageux.

Dans l'embarras à cause d'un scénariste

Le jour même de la sortie du livre, l'humoriste s'est retrouvée au beau milieu d'une controverse impliquant un des scénaristes de sa série télé, Inside Amy Schumer. On reproche à Kurt Metzger de s'en être pris aux victimes de viol, les accusant de mentir. Réponse d'Amy Schumer : Metzger ne travaille plus pour la série dont la saison numéro cinq est repoussée afin de laisser le temps à l'humoriste de faire sa tournée.

The Girl with the Lower Back Tattoo, Amy Schumer, Gallery Books, 323 pages

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer