Crimes à la bibliothèque: silence, on tue dans la bibliothèque! ****

La PresseNorbert Spehner, collaboration spéciale 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Norbert Spehner

collaboration spéciale

La Presse

Après Crimes à la librairie (Druide, 2014), Richard Migneault nous propose une deuxième anthologie intitulée Crimes à la bibliothèque, un recueil auquel ont participé pas moins de 17 écrivains.

Une fois de plus, on est frappé par la grande variété des styles et la diversité de l'inspiration. On ne peut les évoquer tous, mais certains récits se démarquent, notamment Guerrière, d'Anna Raymonde Gazaille, un des meilleurs du recueil, J'haïs les livres, un texte acide et satirique de l'inimitable François Barcelo, ou encore Le truc avec les Turcs, conte noir d'André Marois.

Une autre occasion de découvrir une belle brochette d'auteurs de polars québécois à travers des textes distrayants, de niveau et d'intérêt variables, mais dont aucun n'est médiocre.

Seul bémol: donner aux personnages le nom d'un écrivain du milieu du polar est amusant, mais devient un cliché quand c'est trop répétitif.

* * * *

Crimes à la bibliothèque. Richard Migneault (dir.). Druide, 377 pages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer