Littérature jeunesse: comme une odeur de printemps

Marie Fradette

collaboration spéciale

La Presse

Pendant que la neige fond et que l'hiver nous fait son dernier salut, les éditeurs bourgeonnent de nouveautés toutes plus épatantes les unes que les autres. Ils offrent un choix abondant d'albums et de romans parmi lesquels 10 ont été soigneusement choisis.

Gros poulet

Dans un tout petit poulailler, éclot un oeuf énorme. En sort un gigantesque poussin qui reste un mystère de la nature pour les autres locataires. Mais qu'est-ce que c'est que ça?

Chacun y va de son idée: est-ce un éléphant, un écureuil, une vache, un parapluie ou peut-être un hippopotame? Il adopte même l'allure d'un chandail pour Coquine la poulette qui n'a jamais rien vu qui puisse réchauffer autant. Des suggestions cocasses, saugrenues et totalement éclatées.

Puis cet univers de gallinacé éberlué est appuyé d'illustrations tout en mouvement et en humour. La calligraphie variée se fait aussi image en épousant les émotions, en s'offrant parfois en phylactères. Un fou rire assuré.

* * * 1/2

Gros poulet, Keith Graves, Scholastic, 39 pages. 4 ans et plus.

Le poisson frais

Chat gris zieute avec envie un panier de poisson frais dans une chaloupe hors de sa portée. Pour y arriver sans se mouiller, il écoute les conseils d'une chouette coincée sous un billot. Entre les deux, le mangeur de poisson ne sera peut-être pas celui qu'on pense.

Voici une fable comme on les aime dans laquelle la finesse d'esprit triomphe de l'ambition. Une facétie bien tournée et intelligemment amenée.

On nous conduit vers le coup de théâtre tout en subtilité grâce à un texte offert sous forme de dialogues bien ficelés.

Et pour imager cette histoire, des personnages faits de feutrine sont campés dans un décor photographique qui s'inspire de la nature. Un album qui conjugue sagacité et raffinement avec grâce.

* * * * 1/2

Le poisson frais, Nadine Robert, Brigitte Henry et Christophe Duquet. La pastèque, 44 pages. 4 ans et plus.

La louve

Une louve jette un sort aux villageois qui ont tué son louveteau. À moins de lui rendre son petit, elle promet que la fille du coupable mourra.

Romane est décidée à sauver son amie. Tentant de tromper la louve, elle se déguise avec la peau de l'animal. Mais elle travaille si fort ses gestes pour ressembler au bébé loup qu'elle subit une métamorphose.

Un conte à la fois dur et sensible où la précision du texte se mêle au fantastique du récit. Le ton inquiétant, la peur chez les villageois et la force de Romane, tout contribue à l'intérêt de l'album.

Ajoutez à cela des illustrations flamboyantes dans lesquelles plusieurs points de vue et différentes perspectives ajoutent force au propos.

* * * *

La louve, Clémentine Beauvais et Antoine Pérez, Alice, 40 pages. 7 ans et plus.

L'abécédaire du pet

Entre un air de pet qui arrive de l'arrière avec un drôle d'air et les toilettes étonnantes de Pet à Woua Woua, un boa boulimique et barbouillé bombarde de tous bords, tous côtés la lettre b.

Béha, cet amoureux des mots, des petits et des couleurs nous offre ici un abécédaire totalement éclaté dans lequel il allie avec légèreté apprentissage et fantaisie.

Il nous fait voyager dans un monde totalement excentrique qui ne peut que faire sourire, même les plus coincés.

Les jeux de mots sont savoureux, intelligents, raffinés, les clins d'oeil sont recherchés et les illustrations colorées répondent au texte en y ajoutant toujours une petite dose supplémentaire de folie.

* * * *

L'abécédaire du pet, Philippe Béha, Soulières, 64 pages. 8 ans et plus.

Meuh où est Gertrude?

Pourquoi le mouton a-t-il puni son agneau? Parce qu'il a fait des bêêêêtises... Que font la poule et le coq quand ils se voient? Ils se bécotent-cot-cot...

Et c'est parti pour une suite de devinettes à saveur de calembour pour amuser le petit veau qui s'ennuie de sa meuhhhman.

Étonnant de lire Dutrizac en jeunesse. Et pourtant. Il nous convie à un univers guilleret tout en rebondissements, à une ronde enjouée faite de personnages pétillants.

Il faut aussi souligner la richesse des illustrations. Le duo Bellebrute y va de son trait rondelet, gourmand, débordant de couleurs et de vivacité. Le graphisme apporte ainsi beaucoup d'éclat à ce texte déjà bien dodu.

Bravo aux éditions Fonfon pour cette fleur printanière.

* * * 1/2

Meuh où est Gertrude?, Benoit Dutrizac, Fonfon, 32 pages. 5 ans et plus.

Toute seule dans la nuit

Miette est toute seule dans la maison de son grand-papa qui devait pourtant revenir rapidement. Que se passe-t-il? Pourquoi n'est-il pas rentré?

Puis, elle se rend compte qu'un intrus s'est infiltré chez elle. Apeurée, elle tente le tout pour échapper aux mains de ce ravisseur.

L'écriture fluide et le style tout simple nous campent dès le départ dans un contexte crédible auquel on adhère sans sourciller.

Le récit, tout en suspense, nous mène d'un souffle de la première à la dernière page. La peur, l'attente, la fuite, tout est présenté habilement, avec rigueur. Puis, le texte aéré est sillonné de quelques magnifiques illustrations couleur qui viennent ajouter au dynamisme de l'intrigue. Enlevant.

* * * * 1/2

Toute seule dans la nuit, Sandrine Beau, illustrations d'Éva Chantelain, Alice, 128 pages. 10 ans et plus.

Le chat assassin s'en va

Voici une nouvelle aventure mettant en vedette Tuffy, le chat assassin. Cette fois-ci, éprouvé par les paroles blessantes du père d'Ellie, par le non-respect de son intégrité, il part avant que la famille décide de le jeter aux oubliettes.

Survient alors une suite de péripéties qui le mène d'un foyer à l'autre jusqu'à ce que la petite le retrouve de façon tout à fait inopinée.

Une histoire de vrai chat, égocentrique et fier, hautain et grincheux. Un chat fruste à la limite du grossier qui fait sourire d'un bout à l'autre.

Les nombreux dialogues, le ton désinvolte du héros et le rythme soutenu font de cette oeuvre un roman, voire une série à se procurer.

* * * *

Le chat assassin s'en va, Anne Fine, École des loisirs, 128 pages. 9 ans et plus.

Le graffiti sanglant

Tom, alias Rouge Tomate, découvre un graffiti en forme de coeur dans lequel on peut lire «je t'auré».

Intrigués, lui et ses deux amis sont bien décidés à savoir qui est menacé et surtout qui en veut à quelqu'un du quartier.

Voici le premier titre d'une toute nouvelle série dans laquelle le héros nous entraîne dans une histoire qui mêle intrigue, coeur sanglant et amour.

On connaît Bourget pour son sens de la poésie, et on le retrouve ici, malgré l'aventure et l'abondance d'action. Elle offre un bouquet de mots, des phrases imagées tout en insistant sur l'aventure vécue.

Le rythme soutenu, les personnages garçons et la finale savoureuse nous invitent à espérer le deuxième titre.

* * * 1/2

Le graffiti sanglant, Edith Bourget et Jessica Lindsay. Boréal Maboul, 56 pages. 6 ans et plus.

Comment se faire des millions d'amis

D'une certaine façon, Facebook y parvient, mais l'amitié y reste quelque peu superficielle. Ce n'est pas le cas lorsqu'on découvre des auteurs et qu'on entre dans la vie de leurs personnages.

Dans un style bien à lui qui allie sérieux et humour, Gravel nous dévoile une quantité d'informations sur différents auteurs classiques.

Dumas était métissé, Shakespeare n'aurait peut-être même pas existé, Marc Twain a été le premier à soumettre un manuscrit dactylographié.

On s'amuse à découvrir ces anecdotes toutes plus pétillantes les unes que les autres et on a envie de rencontrer ces Don Quichotte, Robinson, Ulysse et autres personnages qui ont beaucoup à offrir.

Des amis littéraires et pour la vie, c'est pas beau ça?

* * * *

Comment se faire des millions d'amis, François Gravel, Illustrations de Katy Lemay, Québec Amérique, 74 pages. 9 ans et plus.

La curieuse histoire d'un chat moribond

Un tout petit chat est perdu en forêt et retrouvé par une fillette déterminée à s'en occuper. Commence alors une suite de plusieurs vies mouvementées dans lesquelles il restera entre autres pris au fond d'une balayeuse centrale, apprendra à parler aux araignées, rencontrera des chats de ruelles féroces et plus encore.

Grâce au narrateur chat, on a accès aux pensées de ce félin qui jette un oeil reconnaissant, mais aussi parfois critique sur l'humain.

On connaît Lavoie pour ses romans destinés aux adultes. Elle nous offre ici avec beaucoup de candeur un texte mignon qui saura capter et maintenir l'intérêt des lecteurs. Une lecture rafraîchissante qui met en scène un minou minuscule, attachant et courageux. À découvrir.

* * *

La curieuse histoire d'un chat moribond, Marie-Renée Lavoie, Hurtubise, 184 pages. 8 ans et plus.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer