Nathalie Bondil: que lit-elle cet été?

Tout au long de l'année, Nathalie Bondil prépare... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Tout au long de l'année, Nathalie Bondil prépare une liste de livres à dévorer pendant l'été.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une série dans laquelle des personnalités nous parlent de leurs lectures estivales.

Directrice générale et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal

Comment choisissez-vous vos lectures d'été?

Je construis ma liste tout au long de l'année. J'adore butiner dans les librairies indépendantes, ici et à l'étranger. J'aime aussi lire les revues littéraires et les critiques. Je note les livres qui m'intéressent et je les commande, souvent par l'entremise de la librairie du musée. J'accumule les titres, j'en ai beaucoup.

Lectures sérieures ou légères?

Durant l'année, je fais des lectures qui sont liées à mon travail, souvent en lien avec les expositions. Quand je suis en vacances, je lis sur des sujets qui me passionnent. Je ne lis pas du tout de romans. Les gros livres ne me font pas peur, les vacances sont idéales pour se plonger dans une lecture qui nous absorbe.

Quand aimez-vous lire, en vacances?

Je lis toute la journée, je ne fais que ça. On est tous comme ça dans la famille, on fait des marathons de lecture. Je ne fais pas de sport, je mange, je dors et je lis. Je vais passer la première partie de mes vacances au Cambodge pour le travail, mais la deuxième partie, j'irai dans ma famille, dans le sud de la France. Et je vais lire...

Papier ou liseuse?

Papier. Je trouve qu'on passe suffisamment de temps devant des écrans durant l'année, je préfère lire des livres papier. Surtout que je prends des notes et que je gribouille. Le seul désavantage, c'est que je voyage avec de très petites valises et que les livres pèsent lourd.

Les choix de Nathalie Bondil

> Qui va prendre le pouvoir? Les grands singes, les hommes politiques ou les robots, de Pascal Picq, chez Odile Jacob 

«L'éthologie m'intéresse beaucoup. Picq est un savant qui raconte très bien et avec beaucoup d'humour.»

> Simon Leys - Navigateur entre les mondes, de Philippe Paquet, chez Gallimard 

«La vie de Simon Leys qui, en pleine révolution culturelle, a courageusement dénoncé les dérives du maoïsme.»

> La beauté dans le cerveau, de Jean-Pierre Changeux, chez Odile Jacob 

«C'est la somme des recherches de ce neurobiologiste sur les liens entre l'esthétique et le cerveau.»

> Une histoire politique de l'alimentation - Du paléolithique à nos jours, de Paul Ariès, chez Max Milo 

«C'est le fruit de 30 ans de recherche de ce politologue. Il parle de l'alimentation à toutes les époques. Très intéressant.»

> Éros et tabou - Sexualité et genre chez les Amérindiens et les Inuit, sous la direction de Gilles Havard et Frédéric Laugrand, chez Septentrion 

«On y parle de thèmes très actuels comme la question autochtone et la diversité.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer