Cinquante livres pour se tenir au chaud

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

La rentrée littéraire hivernale est peut-être moins abondante que celle d'automne, mais la qualité reste au rendez-vous. Voici 50 livres, romans, essais, BD et polars, qui devraient nous aider à passer la saison froide bien au chaud.

ROMANS QUÉBÉCOIS

Une rentrée québécoise très solide, avec plusieurs retours attendus et de nombreuses valeurs sûres. - Josée Lapointe

Les hautes montagnes du Portugal de Yann Martel, XYZ (février)

Quatre ans après Béatrice et Virgile, Yann Martel revient enfin avec un triptyque qui se déroule au Portugal, entre 1904 et les années 50. Gros début d'année pour l'auteur de L'histoire de Pi, puisque ce nouveau livre sort en français et en anglais en même temps.

Les sanguines d'Elsa Pépin, Alto (février)

Après le recueil de nouvelles Quand j'étais l'Amérique, la chroniqueuse littéraire Elsa Pépin propose enfin un premier roman. Les sanguines raconte l'histoire de deux soeurs très différentes, Avril et Sarah, réunies (ou pas...) par la maladie.

Saufs de Fannie Loiselle, Marchand de feuilles (février)

Son recueil de nouvelles Les enfants moroses avait charmé la critique il y a cinq ans. On a hâte de voir ce que Fannie Loiselle a à proposer dans ce premier roman qui suit la vie de banlieue de deux jeunes mariés.

Oscar de Mauricio Segura, Boréal (février)

Mauricio Segura (Côte-des-Nègres, Eucalyptus) s'est intéressé à la vie du célèbre pianiste de jazz montréalais Oscar Peterson. Boréal annonce une biographie romancée empreinte de réalisme magique, qui s'intéresse «aux liens qui unissent un artiste à la communauté dont il est issu», mais surtout un vibrant hommage à un grand artiste.

Trois princesses de Guillaume Corbeil, Quartanier (mars)

L'auteur et dramaturge Guillaume Corbeil (la pièce Cinq visages pour Camille Brunelle, la biographie d'André Brassard) propose une relecture de l'histoire de trois princesses: Blanche-Neige, Cendrillon et La Belle au bois dormant. Ce livre qu'on imagine assez subversif sera illustré par Marc Larivière.

Mourir, mais pas trop d'Agnès Gruda, Boréal (mars)

Après l'excellent recueil Onze petites trahisons (prix Adrienne-Choquette en 2011), la journaliste de La Presse Agnès Gruda propose Mourir, mais pas trop. Le thème de la mort planera évidemment au-dessus de ces 13 textes noirs et grinçants.

La piscine de Jonathan Gaudet, Héliotrope (mars)

Son premier roman post-apocalyptique paru en 2013, La dérive des jours, avait été une belle surprise et s'était même retrouvé en nomination au prix des Cinq continents. Dans ce nouveau livre qui se déroule dans le Centre-du-Québec, Jonathan Gaudet intègre la nouvelle collection vraiment bien ficelée Héliotrope noir.

Le petit voleur de Robert Lalonde, Boréal (mars)

Robert Lalonde voue une admiration sans bornes à Tchékhov. Ce nouveau roman, qui raconte un rendez-vous manqué entre le jeune Iégor et le grand maître, est un récrit en forme d'hommage qui nous transportera de la Russie à la Côte d'Azur.

Vi de Kim Thúy, Librex (avril)

Après Ru et Mãn, voici Vi - qui signifie «infiniment petit» en vietnamien. Kim Thúy continue dans son troisième roman à dire l'indicible, à travers le personnage de Vi, plus jeune soeur de trois grands frères, qui doit affronter la grande Vie.

Je t'aime encore de Roxanne Bouchard, VLB (avril)

Deux ans après son très puissant Nous étions le sel de la mer, Roxanne Bouchard propose le roman d'un couple qui semble parfait en apparence: ils sont jeunes, beaux, ont des enfants magnifiques, une carrière bien remplie. Mais les apparences sont parfois trompeuses...

La Bête et sa cage de David Goudreault, Librex (avril)

Le personnage principal de La Bête à sa mère est de retour - et les choses ne vont pas en s'améliorant pour lui. Après le succès surprise de son premier roman, le slameur David Goudreault propose ici le deuxième tome d'une trilogie qui prendra fin en 2017.

Un été à No Damn Good de Nathalie Petrowski, Boréal (avril)

Nathalie Petrowski (Maman Last Call) propose un roman d'apprentissage qui met en scène une ado de 14 ans, Nora, et qui s'annonce beau et léger. L'été de 1971 dans le quartier de Notre-Dame-de-Grâce sera celui de tous les changements pour la jeune fille et le monde qui l'entoure.

ROMANS FRANÇAIS

La rentrée hivernale française est peut-être plus «modeste» que celle d'automne, mais elle ne manque pas de grands noms et de titres attendus. - Mario Cloutier

Envoyée spéciale de Jean Echenoz, De minuit

Décoré des prix Médicis et Goncourt en 30 ans de carrière, Jean Echenoz s'avère un incontournable chez nos cousins. Cet admirateur de John Le Carré nous revient avec un roman d'espionnage où l'humour particulier du romancier reste au-devant de la scène. L'héroïne, Constance, s'annonce comme un mélange de James Bond et d'OSS 117. Sortie prévue au mois de janvier.

La Splendeur dans l'herbe de Patrick Lapeyre, P.O.L

Premier roman en six ans pour le prix Femina 2010, La Splendeur dans l'herbe - titre inspiré par le poète romantique anglais Wordsworth - raconte l'amour improbable de deux cocus. Homer et Sybil vont d'abord parler des autres avant de se trouver. Un livre sur le plaisir de la conversation écrit par un spécialiste des climats doux-amers. Sortie prévue au mois de janvier.

Celle que vous croyez de Camille Laurens, Gallimard

La romancière française aborde ici les thèmes de l'amour et du désir à l'ère des réseaux sociaux dans une sorte de Liaisons dangereuses à la sauce 2.0. On se souviendra que l'auteure avait donné des lettres de noblesse au genre de l'autofiction, Prix Femina 2000 pour Dans ces bras-là, à la suite de la perte d'un enfant. Sortie prévue au mois de janvier.

Histoire de la violence d'Édouard Louis, Seuil

Après le succès d'Eddy Bellegueule, le jeune écrivain Édouard Louis démontre qu'il n'en a pas fini avec lui-même. Il raconte un viol dont il aurait été victime en 2012 en écrivant: «Je ne serais pas surpris si ce récit participait encore un peu plus de l'extrême droitisation de la pensée en France.» Ça promet! Sortie prévue au mois de février.

L'autre Joseph de Kéthévane Davrichewy, Sabine Wespieser

Joseph Davrichewy est l'arrière-grand-père de l'auteure. L'autre Joseph, c'est Staline. Voisins d'enfance, les deux hommes, qui se ressemblent physiquement et se battront en faveur de la révolution. Pendant que l'un se battra pour la Géorgie indépendante, l'autre, enfin l'autre... Quand la petite histoire marque la Grande. Sortie prévue au mois de février.

Les vieux ne pleurent jamais de Céline Curiol, Actes Sud

Judith, 70 ans, vient de perdre son mari et ne sait plus que faire de ses 10 doigts. Avec une amie, elle participe à un désolant voyage organisé avant d'entreprendre un véritable périple à la recherche de son frère perdu. Un très beau roman sur le désamour fraternel par une auteure de... 40 ans! Sortie prévue au mois de février.

L'arbre du pays Toraja de Philippe Claudel, Stock

Réalisateur des beaux films Il y a longtemps que je t'aime et Tous les soleils, Philippe Claudel est surtout écrivain. Il s'est inspiré du décès de son ami Jean-Marc Roberts (patron chez Stock) pour cette histoire sur la fragilité de l'existence. Son roman Le rapport de Brodeck a remporté le Prix des libraires en 2008. Sortie prévue au mois de février.

ROMANS ÉTRANGERS

Des traductions de romans étrangers qui nous arrivent auréolés d'une excellente réputation. - Josée Lapointe

Écoute le chant du vent de Haruki Murakami, Belfond

Un nouveau roman de Murakami, même s'il n'est pas vraiment nouveau, reste un événement. Ce livre de l'écrivain japonais réunit ses deux premières publications - Écoute le chant du vent et Flipper, 1973 -, sorties au Japon en 1979 et 1980, et pour la première fois traduites en français. Sortie prévue au mois de février.

La route étroite vers le nord lointain de Richard Flanagan, Actes Sud

Richard Flanagan a reçu le Man Booker Price en 2014 pour cette fresque qui se déroule en Asie du Sud-Est pendant la Seconde Guerre mondiale. Le récit est narré par un ancien prisonnier de guerre australien, qui raconte la construction d'une ligne de chemin de fer reliant le Siam et la Birmanie à travers la jungle. Sortie prévue au mois de février.

Le nouveau nom d'Elena Ferrante, Gallimard

Suite de L'amie prodigieuse et deuxième tome d'une tétralogie, Le nouveau nom raconte le destin de deux amies, Lila et Elena, dans le Naples des années 60. Une saga puissante, par une auteure aussi mystérieuse que talentueuse. Sortie prévue au mois de février.

La doublure de Meg Wolitzer, Rue Fromentin

Les intéressants avait été une des belles surprises de 2015. Cet autre roman de Meg Wolitzer réunit les mêmes ingrédients, un mélange de grande saga, d'ironie et de tendresse, et porte son regard autant sur l'évolution d'un couple que sur les années 60. Sortie prévue au mois de février.

Tous les vivants de Jayne Anne Philipps, L'Olivier

Inspiré d'un fait divers, ce nouveau roman de Jayne Anne Philips raconte l'enquête sur le meurtre d'une veuve et de ses trois enfants, un peu à la manière de Truman Capote dans De sang froid. Une plongée dans un drame, au coeur du Chicago des années 30, qui a déjà inspiré le film La nuit du chasseur de Charles Laughton. Sortie prévue au mois de février.

Purity de Jonathan Franzen, L'Olivier

Le 10 mai est encore loin, mais c'est déjà le temps de mettre à votre agenda la sortie de Purity, nouveau roman du plus lucide portraitiste de l'Amérique contemporaine, Jonathan Franzen. Une sorte d'événement, puisque Purity arrive en version française cinq ans après son précédent roman, Freedom. Sortie prévue le 10 mai.

POLARS

Cinq polars qui nous feront frissonner cet hiver. Norbert Spehner

En vrille, de Deon Meyer, Seuil

Le plus célèbre des écrivains de polars sud-africains revient avec une nouvelle aventure du détective Benny Griessel, qui a replongé dans l'alcool après le suicide d'un collègue. Malgré son esprit embrumé, il va enquêter sur le meurtre du créateur d'un site controversé qui fournissait de faux alibis aux conjoints adultères, et qui se livrait au chantage. Sortie prévue au mois de janvier.

La dame de Zagreb, de Philip Kerr, Éditions du Masque

L'inimitable Bernie Gunther revient dans une 10e aventure. C'est l'été 1943, et le sinistre Goebbels demande à Gunther de retrouver une étoile montante du cinéma allemand, qui se cache à Zürich. La mission paraît simple, mais la police suisse veut en profiter pour faire la lumière sur une vieille affaire qui risque de compromettre des proches de Hitler. Sortie prévue au mois de février.

Un homme à terre, de Roger Smith, Calmann-Lévy

L'auteur sud-africain nous propose un nouveau polar décrit comme étant d'une «violence extrême». Quand un homme d'affaires, complice d'enlèvement et de meurtre en Afrique du Sud, veut divorcer, sa femme refuse et décide de le faire chanter. Erreur fatale... Les conséquences seront terribles pour tous les protagonistes. Sortie prévue au mois de mars.

Meurtres à Willow Pond, de Ned Crabb, Gallmeister

L'auteur du chef-d'oeuvre d'humour noir La bouffe est chouette à Fatchakulla (Série noire, 1980) nous revient avec une autre intrigue à l'humour féroce. La richissime Iphigene Seldon a invité ses héritiers dans son luxueux lodge pour leur annoncer qu'elle modifie son testament. Tandis qu'un orage d'une extrême violence se prépare, tous les membres de la famille ont soudain des envies de meurtre! Sortie prévue au mois de mars.

Terreur domestique, de Guillaume Morrissette, Guy Saint-Jean

À Trois-Rivières, l'inspecteur Jean-Sébastien Héroux, déjà rencontré dans le surprenant polar L'affaire Mélodie Cormier, enquête sur une série d'explosions suspectes qui pourraient être provoquées par un groupe terroriste. Personne n'est à l'abri et une véritable course contre la montre commence pour désamorcer les pièges. Sortie prévue au mois de mars.

ESSAIS QUÉBÉCOIS

Des essais d'actualité, écrits par des auteurs qui portent un regard unique sur la société québécoise et le monde qui nous entoure.

Rhapsodie québécoise - Itinéraire d'un enfant de la loi 101, d'Akos Verboczy, Boréal

L'identité et la langue sont des thèmes porteurs en ce début d'année. Né en Hongrie, Akos Verboczy est arrivé au Québec à l'âge de 11 ans. Il raconte son parcours d'immigrant et son intégration à la société québécoise. Sortie prévue au mois de janvier. - Nathalie Collard

Madame America - 100 clés pour comprendre Hillary Clinton, de Richard Hétu et Alexandre Sirois, Éditions La Presse

Des racines québécoises d'Hillary Clinton à sa relation avec son mari Bill Clinton en passant par son rôle de secrétaire d'État, nos deux collègues de La Presse proposent un regard multiplié sur celle qui pourrait bien devenir la première présidente des États-Unis. Sortie prévue au mois de janvier. - Nathalie Collard

Une juste colère - Gil Courtemanche, un journaliste indigné, de Martin Forgues, Somme toute

L'auteur ne s'en cache pas, il voue une admiration sans bornes à l'oeuvre du journaliste et écrivain Gil Courtemanche. Dans cet essai biographique, l'ancien militaire devenu journaliste à son tour analyse l'oeuvre de celui qu'il considère comme son modèle, mort en 2011, un homme dont la parole et les écrits nous manquent cruellement. Sortie prévue au mois de janvier. - Nathalie Collard

Maudit hiver - toutes les raisons de ne pas l'aimer, d'Alain Dubuc, Éditions La Presse

Saviez-vous que Montréal est la métropole la plus froide au monde? Que cette interminable saison ne mine pas seulement notre moral, mais nos finances aussi? Avec humour, statistiques à l'appui, le chroniqueur Alain Dubuc s'attaque à cette saison maudite par beaucoup. Jouissif pour ceux qui ne jubilent pas lorsque se pointent les premiers flocons. Sortie prévue au mois de janvier. - Nathalie Collard

Mauvaise langue, de Marc Cassivi, Somme toute

Le franglais, cette langue bâtarde utilisée par des artistes comme Lisa LeBlanc et Radio Radio, fait friser bien des oreilles. Notre collègue Marc Cassivi se porte à sa défense et rassure les nationalistes purs et durs: le franglais n'annonce pas le début de la fin du fait français. Sortie prévue au mois de février. - Nathalie Collard

À la défense de Maurice Duplessis, de Martin Lemay, Québec Amérique

L'ex-député péquiste Martin Lemay déboulonne le «mythe» de la Grande Noirceur dans cet essai qui se porte à la défense de celui qui fut élu premier ministre du Québec à cinq reprises. Comment réconcilier son indéniable popularité avec le portrait historique sombre qu'on a brossé de lui ensuite? Martin Lemay tente de répondre à la question. Sortie prévue au mois de mars. - Josée Lapointe

Différence et liberté - Éducation au pluralisme dans le Québec de demain, de Georges Leroux, Boréal

Le professeur de philosophie de l'UQAM est un des artisans du programme Éthique et culture religieuse, implanté dans les écoles québécoises en 2008. En plus de revenir sur les objectifs de ce cours controversé, Leroux traite des questions relatives à l'endoctrinement, à la laïcité et à la neutralité dans la pratique de l'enseignement. Un exercice nécessaire dans le contexte actuel. Sortie prévue au mois de mars. - Nathalie Collard

Qui s'occupe du souper? de Nathalie Collard, Québec Amérique

La journaliste Nathalie Collard se penche sur la conciliation travail-famille, ce que les femmes y ont perdu et gagné, ce que les hommes peuvent en tirer. Surtout, dans ce livre constitué de témoignages et de réflexions, elle nous rappelle comment les parents d'aujourd'hui sont essoufflés... et qu'il est temps que ça change. Sortie prévue au mois de mars. - Josée Lapointe

ESSAIS ÉTRANGERS

Le monde et la vie vus par des auteurs d'ailleurs. - Nathalie Collard

New York, pour le meilleur et pour le pire, sous la direction de John Freeman, Actes Sud

Jonathan Safran Foer, Zadie Smith, Edmund White... ce ne sont que quelques-uns des écrivains qui ont accepté de parler de leur expérience à New York. Il y est question d'accès au logement et de l'écart qui règne entre riches et pauvres. Bref, un New York loin des cartes postales et des histoires à succès habituelles. Sortie prévue au mois de janvier.

City of Thorns - Nine Lives in the World's Largest Refugee Camp, de Ben Rawlence, Random House

En 2015, les réfugiés ont fait irruption dans nos vies confortables de Nord-Américains, mais on sait bien peu de choses de leur réalité. Ex-chercheur à Human Rights Watch, Rawlence nous fait découvrir le quotidien d'un immense camp créé en 1991 (et devenu ville par la force des choses) à travers le portrait de 9 de ses 150 000 habitants. Exceptionnel. Sortie prévue au mois de janvier.

Parler des camps au XXIe siècle - Les étapes de la migration, d'Alain Rey, Guy Trédaniel

Linguiste, Alain Rey adopte une approche plus intellectuelle pour parler des camps. Sans surprise, l'éditeur du dictionnaire Robert s'attarde aux mots. Ceux qu'on utilise pour décrire la réalité des millions de personnes qui habitent des lieux dits de transition. «Parler des camps, comme parler des villes, c'est surtout parler des êtres humains qui y vivent», écrit-il. Sortie prévue au mois de janvier.

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle, de Jean d'Ormesson, Gallimard

Ce ne sont pas des mémoires à proprement parler, plutôt une réflexion critique sur sa propre vie que nous livre cet écrivain adoré du public, âgé de 90 ans aujourd'hui, et dont la vie fut tout sauf ennuyante. Rappelons que d'Ormesson, qui est issu d'une famille aristocratique, fut le plus jeune membre de l'Académie française à l'âge de 48 ans. Sortie prévue au mois de janvier.

Il est avantageux d'avoir où aller, d'Emmanuel Carrère, P.O.L

À défaut de nous offrir un nouveau roman, Carrère nous propose un recueil de plus de 500 pages d'articles, de chroniques et de critiques publiés dans L'Obs, Les Inrockuptibles, XXI, etc. L'écrivain y parle aussi bien de cinéma que de politique ou des petites choses de la vie quotidienne. L'occasion de découvrir une autre facette de son formidable talent. Sortie prévue au mois de février.

BANDES DESSINÉES

Des BD dont les histoires et le style semblent être en totale concordance. - Jean Siag

La demoiselle en blanc, de Dominick Parenteau-Lebeuf et Éléonore Goldberg, Mécanique générale

Dans cet imposant roman graphique inspiré de la pièce du même nom, la dramaturge Dominick Parenteau-Lebeuf relate la découverte d'un négatif dans les ruines d'une vieille maison à Berlin. Sortie prévue au mois de janvier.

Watertown, de Jean-Claude Götting, Casterman

Jean-Claude Götting lance un polar original baptisé Watertown, suspense policier où un agent d'assurance enquête sur le changement de vie d'une employée de pâtisserie. Une bédé illustrée d'un trait noir charbonneux magnifique. Sortie prévue au mois de février.

Le grand mort, Tome 6 - Brèche, de Régis Loisel, Jean-Blaise Djian et Vincent Mallié, Hachette

Le Montréalais d'adoption Régis Loisel, bien connu pour sa série Magasin général, poursuit son travail avec Jean-Blaise Djian dans ce récit apocalyptique dessiné par leur comparse Vincent Mallié. Sortie prévue au mois de février.

Arsène Lupin - Les origines. Tome 3 - Il faut mourir!, de Benoît Abtey et Pierre Deschodt, Rue de Sèvres

Un nouveau chapitre de la jeunesse d'Arsène Lupin, écrit par le tandem Benoît Abtey et Pierre Deschodt. Celle fois, Lupin devra se défendre d'avoir assassiné son père adoptif et vivra une grande histoire d'amour. Sortie prévue au mois de février.

Capa - L'étoile filante, de Florent Silloray, Casterman

Florent Silloray poursuit le récit du célèbre photographe de guerre Robert Capa, qui bravera tous les dangers tout en poursuivant la femme qui est son amour de toujours, disparue pendant la guerre d'Espagne. Sortie prévue au mois de mars.

Le crépuscule des dieux, tome 9, de Nicolas Jarry et Djief, Hachette

Nicolas Jarry poursuit son récit fantastique de la légende de l'anneau du Nibelung. Dans ce nouveau chapitre illustré par le Québécois Djief, Phocas devient empereur de Constantinople dans un contexte de famine. Sortie prévue au mois de mars.

La femme aux cartes postales, de Jean-Paul Eid, La Pastèque

L'auteur des Aventures de Jérôme Bigras s'apprête à lancer un roman graphique avec Claude Paiement (Le naufragé de Memoria), cinq ans après Le fond du trou. Le bédéiste québécois y abordera la fin de l'âge d'or des cabarets et des boîtes de jazz à Montréal. Sortie prévue au mois d'avril.

ROMANS DE NOS COLLÈGUES

Quand écrire dans La Presse ne suffit pas à assouvir leur soif de mots, certains de nos collègues journalistes trempent leur plume dans la fiction et l'essai.

Madame America - 100 clés pour comprendre Hillary Clinton de Richard Hétu et Alexandre Sirois, Éditions La Presse

Des racines québécoises d'Hillary Clinton à sa relation avec son mari Bill Clinton en passant par son rôle de secrétaire d'État, nos deux collègues de La Presse proposent un regard multiplié sur celle qui pourrait bien devenir la première présidente des États-Unis. Sortie prévue au mois de janvier. - Nathalie Collard

Un été à No Damn Good de Nathalie Petrowski, Boréal

Nathalie Petrowski (Maman Last Call) propose un roman d'apprentissage qui met en scène une ado de 14 ans, Nora, et qui s'annonce beau et léger. L'été de 1971 dans le quartier de Notre-Dame-de-Grâce sera celui de tous les changements pour la jeune fille et le monde qui l'entoure. Sortie prévue au mois d'avril. - Josée Lapointe

Mauvaise langue de Marc Cassivi, Somme toute

Le franglais, cette langue bâtarde utilisée par des artistes comme Lisa LeBlanc et Radio Radio, fait friser bien des oreilles. Notre collègue Marc Cassivi se porte à sa défense et rassure les nationalistes purs et durs: le franglais n'annonce pas le début de la fin du fait français. Sortie prévue au mois de février. - Nathalie Collard

Mourir, mais pas trop d'Agnès Gruda, Boréal

Après l'excellent recueil Onze petites trahisons (prix Adrienne-Choquette en 2011), la journaliste de La Presse Agnès Gruda propose Mourir, mais pas trop. Le thème de la mort planera évidemment au-dessus de ces 13 textes noirs et grinçants. Sortie prévue au mois de mars. - Nathalie Collard

Maudit hiver - Toutes les raisons de ne pas l'aimer d'Alain Dubuc, Éditions La Presse

Saviez-vous que Montréal est la métropole la plus froide au monde? Que cette interminable saison ne mine pas seulement notre moral, mais nos finances aussi? Avec humour, statistiques à l'appui, le chroniqueur Alain Dubuc s'attaque à cette saison maudite par beaucoup. Jouissif pour ceux qui ne jubilent pas lorsque se pointent les premiers flocons. Sortie prévue au mois de janvier. - Nathalie Collard

Qui s'occupe du souper?  de Nathalie Collard, Québec Amérique

La journaliste Nathalie Collard se penche sur la conciliation travail-famille, ce que les femmes y ont perdu et gagné, ce que les hommes peuvent en tirer. Surtout, dans ce livre constitué de témoignages et de réflexions, elle nous rappelle comment les parents d'aujourd'hui sont essoufflés... et qu'il est temps que ça change. Sortie prévue au mois de mars. - Josée Lapointe

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer