Cinq livres qui séduisent les journalistes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La série de Réjean Tremblay sur la nouvelle génération du journalisme, Les jeunes loups, fracasse les cotes d'écoute. Voici cinq livres qui séduisent à coup sûr les journalistes.

Les aventures de Tintin de Hergé

Ils sont rares, les journalistes qui n'ont jamais lu les bédés de Tintin. C'est leur premier contact avec la vie palpitante du métier, car Tintin est un célèbre reporter qui mène de nombreuses enquêtes aux multiples rebondissements.

Il s'agit pourtant d'une fausse piste, car, si on y pense bien, on voit très rarement Tintin prendre des notes, écrire des articles, subir les heures de tombée, s'engueuler avec son patron et prendre une cuite, désillusionné, avec le capitaine Haddock.

Alors voilà, beaucoup de journalistes ont choisi cette profession à cause de Tintin, en ne pensant qu'aux voyages et à l'aventure, très peu aux réalités terre à terre de la fonction.

L'adversaire d'Emmanuel Carrère

Emmanuel Carrère est l'un des écrivains préférés des journalistes, notamment pour son récit L'adversaire, qui est la version romanesque de sa couverture du procès de Jean-Claude Romand.

Cette histoire d'un homme qui a menti pendant des années à sa famille avant de l'assassiner quand elle a découvert le pot aux roses a fait grand bruit, et Carrère en a fait un brillant best-seller, qui n'est pas sans rappeler le pari réussi de Truman Capote avec De sang-froid.

En réalité, Carrère a réalisé le fantasme par excellence du journaliste, c'est-à-dire avoir des centaines de pages pour exposer son style en décrivant toutes les nuances d'une affaire passionnante, sans restrictions.

Millénium de Stieg Larsson

À part les critiques littéraires exigeants et rabat-joie, aucun journaliste ne peut détester l'idée qu'une série aussi populaire fasse du journaliste un héros.

Mikael Blomkvist en est un, lui qui a cofondé le magazine Millénium pour être libre de publier ses grandes enquêtes.

Défenseur de la veuve et de l'orphelin, pourfendeur d'arnaqueurs, terreur des puissants, traqueur de magouilles et séducteur respectueux des femmes, Blomkvist est un pur, un dur, un vrai.

Qui n'aurait pas réussi ses plus grands coups sans Lisbeth Salander, crack informatique à laquelle ressemble beaucoup la chef de pupitre des Jeunes loups.

Hollywood Babylone de Kenneth Anger

Rien ne fait plus plaisir à un journaliste qu'un auteur traître qui dévoile les coulisses du showbiz, du sport, de la politique... de n'importe quel milieu, en fait. Et plus il est traître, plus il règle ses comptes, mieux c'est.

En cette matière, Kenneth Anger a fait mouche avec Hollywood Babylone, publié en 1975, qui raconte les histoires les plus étranges et les plus trash des vedettes de cinéma.

Un journaliste n'aime pas quand le monde, il-est-beau-il-est-gentil, et croit que la célébrité doit bien avoir un prix.

Alors, l'auteur qui voudra lui plaire devra faire sien ce slogan de revue à potins: «We name names

La défaite de la pensée d'Alain Finkielkraut

Ce n'est qu'un exemple, mais tout essai qui contient dans son titre les mots «mort», «échec», «dérives», «trahison», «désastre», accolés à n'importe quel sujet, est susceptible d'attirer l'attention des chroniqueurs et des journalistes sérieux.

Beaucoup d'intellectuels ont compris ça, avec pour résultat que les titres en librairie sont presque devenus aussi déprimants que les manchettes de journaux.

Puisque «les gens heureux n'ont pas d'histoire», on pourrait dire de la même manière que «les pensées optimistes n'ont pas de tribune».

Les journalistes ne sont pas là pour réconforter les gens, mais pour dire tout ce qui va mal dans le monde, et tant que le monde va mal, leur avenir est assuré.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer