Bilan des Francos 2018: une édition «impeccable», Hubert Lenoir encensé

Le prix, destiné à encourager les artistes de... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Le prix, destiné à encourager les artistes de la relève, s'ajoute aux divers honneurs que Hubert Lenoir a obtenus cette année, lui qui a tout juste reçu le Prix Félix-Leclerc de la chanson, volet québécois.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Une bourse de 30 000$ a été remise au chanteur Hubert Lenoir samedi, au terme d'une 30e édition des Francos qualifiée d'«impeccable» par les organisateurs.

À la veille de la clôture des Francos, le vice-président à la programmation Laurent Saulnier et le président-directeur général du festival, Jacques-André Dupont, ont fait état d'une édition anniversaire couronnée de succès.

Pour M. Dupont, les Francos ont atteint leur objectif et sont «rendues sur leur X, dans la mesure où il y a vraiment une harmonie dans la manière dont l'événement est programmé». De plus, cette année, a-t-il annoncé, le public était plus présent que prévu, ce qui a permis de dépasser le budget. «La température nous aide, mais la très belle programmation nous aide encore plus», s'est félicité Jacques-André Dupont.

Bien que très lucrative, cette édition ne permettra peut-être pas de combler le déficit du festival, constate cependant l'organisation, un jour avant la fin des festivités. À même date l'an dernier, le bilan de l'événement avait été ponctué d'un appel à ce que plus de soutien financier soit accordé à l'événement.

Hubert Lenoir, la grande révélation

Sans trop lui-même savoir pourquoi, Hubert Lenoir avait été invité à la conférence de presse du bilan annuel des Francos samedi. «Hubert Lenoir c'est audacieux, ça représente un vent nouveau et c'est un auteur-compositeur-interprète qu'on adore», a dit Christine Dicaire, directrice des communications chez Cogeco, montée au micro pour remettre à l'artiste une bourse de 30 000$, offerte par CKOI en partenariat avec les Francos.

Le prix, destiné à encourager les artistes de la relève, s'ajoute aux divers honneurs que le jeune chanteur a obtenus cette année, lui qui a tout juste reçu le Prix Félix-Leclerc de la chanson, volet québécois.

«Merci beaucoup. [...] J'aime beaucoup faire de la musique et écrire des hits, je vais essayer d'en écrire d'autres !» a lancé le coloré personnage, avant de reprendre le micro quelques minutes après pour ajouter, sous les rires et applaudissements: «je viens de vraiment réaliser ce que c'est, j'en avais aucune idée et je trouve que je n'avais pas l'air assez content. Alors merci !»

Lors du 25e anniversaire du festival, Koriass et Hôtel Morphée (d'où a émergé la chanteuse Laurence Nerbonne après la séparation de la formation) avaient reçu une bourse de 25 000$.




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer