La suralimentation, la sédentarité, le tabagisme, la consommation de drogue et d'alcool peuvent endommager votre libido. Selon une étude danoise publiée le 6 juillet dans le Journal of Sexual Medicine, ces facteurs contribueraient aux déficiences sexuelles de ces messieurs, et une mauvaise hygiène de vie serait plus courante chez les personnes sans activité sexuelle.

RELAXNEWS

Les chercheurs ont interrogé plus de 5500 hommes et femmes adultes, et découvert que plus mauvaises les habitudes, plus élevées les chances de ne pas faire l'amour: elles augmentent de plus de 78% chez les hommes et de 91% chez les femmes.

Parmi les hommes qui avaient eu des partenaires sexuels, ceux dotés du plus grand tour de taille avaient un risque de dysfonctionnements sexuels accru de 71%. Les consommateurs de drogues dures voyaient ce risque accru de 800%. Côté femmes, celles qui fumaient du cannabis multipliaient par trois la possibilité de ne pas avoir d'orgasme pendant le rapport.

«Par bonheur, nos résultats pourront être utilisés pour conseiller les patients avec une mauvaise hygiène de vie», explique le chercheur Morten Frisch, du Statens Serum Institut (Danemark) dans un communiqué. «Le fait de connaître les conséquences néfastes d'un mauvais style de vie sur la santé sexuelle pourrait aider les gens à arrêter de fumer, à consommer moins d'alcool, à faire plus de sport et à perdre du poids.»

Une autre étude publiée dans la même revue a aussi démontré que certains traitements de l'alopécie, comme Propecia (finastéride) et Avodart (dutastéride) pouvaient entraîner des troubles sexuels chez l'homme. D'autres recherches ont aussi relié impuissance et cigarette, avançant que plus on fume, plus on risque de ne pas avoir d'érection.