Le ménage du printemps ne se limite pas à la maison. Notre équipement beauté a aussi besoin d'être dépoussiéré! Pour nous épauler dans cette corvée, on s'adjoint les services d'alliés musclés qui ne ménagent ni les bactéries ni la saleté.

Angélique Martel, collaboration spéciale LA PRESSE

Si un de nos cosmétiques se décolore, manque d'homogénéité ou dégage une odeur nauséabonde, on cesse de l'utiliser pour ne pas risquer de provoquer des éruptions cutanées. On évite aussi de soumettre nos produits de beauté à des écarts de température marqués, propices à l'éclosion de moisissures.

Voici, aussi, les durées de vie normales des produits de beauté.

3 mois: c'est la durée de vie maximale d'un mascara, autrement les bactéries y font leur nid et les risques de conjonctivites se multiplient.

30 jours: c'est l'ultime échéance à respecter pour nettoyer nos différents pinceaux à maquillage.

1 an: c'est la durée limite d'un fond de teint liquide avec FPS, sans quoi son filtre UV chute et finit par déclarer forfait.

2 à 3 ans: c'est l'espérance de vie d'un flacon de parfum scellé et non encore entamé. Dès qu'on l'ouvre, on gagne à l'utiliser dans un délai de 10 mois.





Photo François Roy, La Presse

1. Aseptiser

Pour empêcher nos huiles naturelles d'entraver leur pouvoir, on désinfecte la mine de nos crayons, le bâton de nos rouges à lèvres, l'applicateur de nos gloss et la brosse de nos mascaras après utilisation. Ces tampons éloignent les germes et permettent aux cosmétiques de conserver plus longtemps leurs vertus et leurs pigments.

Lingettes désinfectantes pour cosmétiques Beauty So Clean

10$ les 48 en pharmacie et chez Murale

2. Dorloter

On compare souvent la région du contour de l'oeil à du papier de soie, tellement la peau est fine, froissante et friable. Remplis de démaquillant, ces cotons-tiges se faufilent au plus près des pupilles pour déloger la saleté incrustée sans meurtrir l'épiderme. Leur formule non huileuse empêche les paupières sensibles de gonfler.

Bâtons démaquillants sans huile d'Almay

10$ les 24 dans les pharmacies et grandes surfaces

Photo La Presse

3. Débarbouiller

Humectées d'alcool et de glycérine, ces débarbouillettes viennent à bout des fards les plus tenaces. Rafraîchissantes et nourrissantes, elles sont enrichies de vitamines pour que la peau retrouve vite fait son éclat et sa netteté à la fin de la journée.

Lingettes visage nettoyantes douces pour la peau de Simple

7$ les 25 dans les pharmacies, épiceries et grandes surfaces









Photo La Presse

4. Récurer

Ergonomique, cette serviette de ratine en forme de coeur s'empoigne aisément et épouse les contours du visage. Cette invention québécoise est en outre économique et écologique: on peut la laver à la main ou à la machine, la suspendre pour la sécher et la réutiliser aussi souvent que désiré.

Serviette pour se démaquiller Cloth in a Box de Face It

17$ au www.clothinabox.com

Photo La Presse

5. Sauvegarder

Avis aux adeptes des retouches qui ne sortent jamais sans leurs pinceaux. Ces étuis offerts en quatre formats (pour pinceaux à poudre, à fond de teint, à fards à joues et à paupières) servent de bouclier aux poils des instruments, les empêchant de trop se salir et de laisser leur forme s'élimer au fil des usages.

Protecteurs de pinceaux de Sephora Collection

10$ les 6 chez Sephora

Photo La Presse

6. Ranger

Admirée par les fashionista pour son style à la fois chic et désinvolte, Charlotte Ronson a d'abord tâté du milieu de la mode en créant différents t-shirts. Depuis peu, la belle signe une collection de produits de beauté et d'accessoires aussi romantiques que pratiques, comme cette trousse offerte en série limitée, assez spacieuse pour loger nos produits de beauté essentiels.

Trousse beauté en dentelle de Charlotte Ronson

25$ chez Sephora

Photo La Presse

7. Maquiller

Mise au point par des experts en la matière, cette collection de pinceaux assure une prise ergonomique et un contrôle absolu du geste. En parallèle, un nettoyant à vaporiser a aussi été créé pour conserver aux soies naturelles viabilité et résistance aux bactéries.

Pinceaux à maquillage antibactériens de Clinique

25$ à 34$ aux comptoirs Clinique des grands magasins

Photo François Roy, La Presse