Source ID:; App Source:

Michael Kors voit la vie en bleu

Michael Kors, dont le style était décliné dans... (Photo Richard Drew, AP)

Agrandir

Michael Kors, dont le style était décliné dans une soixantaine de silhouettes, affichait un style chic et léger, mariant avec aisance coton, lin, denim, dentelle et organza.

Photo Richard Drew, AP

Agence France-Presse
NEW YORK

Se préparant à un printemps-été 2015 léger et ensoleillé, le créateur milliardaire américain Michael Kors a présenté mercredi matin à New York une collection à l'élégance simple et romantique, mêlant deux vedettes de la saison, le fleuri et vichy.

Se préparant à un printemps-été 2015 léger et... (Photo Richard Drew, AP) - image 1.0

Agrandir

Photo Richard Drew, AP

Se préparant à un printemps-été 2015 léger et... (PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS) - image 1.1

Agrandir

PHOTO BRENDAN MCDERMID, REUTERS

Au coeur du quartier très tendance de Tribeca, une petite foule de vedettes des écrans ou des podiums, de l'actrice américaine Jessica Chastain à la top allemande Heidi Klum, ou de la fashionista britannique Poppy Delevingne (la soeur de Cara), s'était pressée pour la découvrir.

D'entrée de jeu, le grand maître américain du prêt-à-porter haut de gamme, dont les accessoires marqués d'un logo «MK» font fureur aux États-Unis et en Europe, a annoncé la couleur de l'été dans une note donnée aux invités: «Le ciel bleu nous attend».

Pour s'y préparer, la femme -- et quelques hommes -- Michael Kors, dont le style était décliné dans une soixantaine de silhouettes, affichait un style chic et léger, mariant avec aisance coton, lin, denim, dentelle et organza.

À chaque moment de la journée, une jupe, très années 1950, sous le genou, est de rigueur. Souple et volante, elle revêt le jour de grosses fleurs brodées jaunes ou blanches, ou imprimées, fuchsia ou violettes. Après la tombée de la nuit, la jupe se hisse même au rang de tenue du soir, en mousseline d'organza brodée ou gabardine de laine noire.

Les chaussures, en cuir naturel ou noir, sont fines et plates, parfois proches de la spartiate, aux lanières nouées à la cheville, et s'accompagnent parfois de sacs cartables, retrouvant le chic écolier du port en bandoulière.

Là encore, comme souvent cette saison, le vichy est de rigueur, rose ou vert, sur une tunique à manches longues ou une petite robe d'été aux bretelles fines croisées dans le dos, rehaussée d'une petite ceinture de cuir agrémentée d'une fleur à la ceinture.

Autre tendance des podiums new-yorkais très présente encore ici, le petit top coupé au-dessus du nombril, laissant apparaître un fin bandeau de peau, assorti à un pantalon ou une jupe taille haute.

Les cheveux sont souples et à moitié dénoués, à la manière d'une jeune fille tout juste sortie de son lit. Un charme au final très «portable», comme le résume à l'AFP la blogueuse Kristina Bazan à l'issue du défilé.

Après «l'Effortless French» des Français de la Maison Kitsuné lundi, Michael Kors réinvente l'«Effortless American», ou la touche d'élégance sans effort à l'américaine.

À la fin du défilé, Jessica Chastain, actrice hollywoodienne que l'on voit de plus en plus sur les défilés, rayonnait: «J'ai adoré, les couleurs, les silhouettes, j'ai envie d'enfiler l'une de ces tenues tout de suite!», confie-t-elle à l'AFP, avant de s'enfuir saluer le créateur.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer