(Los Angeles) Souleymane Cissokho va remettre en jeu sa ceinture intercontinentale WBA des super-mi-moyens contre le Russe Sergey Lubkovich, le 10 septembre sur le court central de Roland-Garros, où Tony Yoka sera également à l’affiche dans un combat des lourds contre le Croate Petar Milas.

Agence France-Presse

Cissokho, qui avait ravi ce titre intermédiaire aux dépens de l’Anglais Kieron Conway, en mai à Arlington, devant une foule de 70 000 personnes, a confirmé à l’AFP son retour sur le ring, annoncé lundi sur les réseaux sociaux par le promoteur AllStar Boxing et le diffuseur Canal+.

« Je tenais à combattre à nouveau devant un public français », a expliqué le Français de 30 ans, qui devait initialement être sur la carte du prochain combat du champion WBA, IBF, WBO des lourds Anthony Joshua, prévu à Londres le 25 septembre face à l’Ukrainien Oleksandr Usyk.

Cissokho, qui compte treize victoires en autant de combats, affrontera Sergey Lubkovich qui compte 17 succès et deux défaites chez les professionnels.

L’autre affiche majeure du soir verra Tony Yoka (10 victoires en autant de combats) défendre son titre de l’Union européenne des lourds contre Petar Milas, également invaincu (15 succès).

Cette soirée marquera le retour de la boxe dans le temple du tennis, où eut lieu notamment, le 29 septembre 1973, le combat perdu par Jean-Claude Bouttier face au champion du monde des moyens, l’Argentin Carlos Monzon.