La boxeuse Kim Clavel a arrêté son choix : elle sera maintenant représentée par Groupe Yvon Michel.

Frédéric Daigle
La Presse canadienne

C’est ce qu’a annoncé le promoteur montréalais, lundi.

Joueuse autonome depuis la fin de son association avec Eye of the Tiger Management il y a quelques semaines, la championne NABF des mi-mouches a conclu une entente à long terme avec GYM.

En entrevue avec La Presse canadienne la semaine dernière, Clavel (11-0-0, 2 K.-O.), 29 ans, avait expliqué avoir quitté EOTTM pour une question de loyauté. L’autre grand promoteur de boxe québécois lui demandait de faire une croix sur plusieurs membres de son entourage, nommément les entraîneurs Stéphan Larouche, Pierre Bouchard et Carl Handy.

Si Clavel avait accepté de les mettre de côté publiquement pour respecter les termes de son contrat avec EOTTM, elle n’en pouvait plus de trouver prise entre l’arbre et l’écorce. Elle continuait d’ailleurs de côtoyer tous ses gens — et de travailler avec eux — dans le cadre de son association avec l’entraîneuse Danielle Bouchard, qui travaille avec la boxeuse de Joliette dans les locaux de Boxe Montréal.

Clavel s’était bâti une équipe toute féminine avec Bouchard, sa grande amie et ex-partenaire au sein de l’équipe nationale Sara Kali, ainsi que Nathalie Forget, une kinésiologue qui a déjà boxé chez les professionnelles. Ces trois femmes continueront de faire partie de son équipe, a-t-elle assuré. Larouche, Bouchard et Handy agiront comme conseillers auprès du quatuor.

Passée en boxe professionnelle en 2017, Clavel, qui évoluait infirmière jusqu’à ce qu’elle prenne une année sabbatique pour se consacrer entièrement à la boxe en 2019, a mis la main sur sa première ceinture à son dernier combat, le 7 décembre, en prenant la mesure de la Mexicaine Esmeralda Gaona Sagahon par décision unanime.

Elle remontera sur le ring le 21 mars, au Casino de Montréal, en finale d’un gala de la Série de boxe Dooly’s. Son adversaire sera identifiée sous peu.