Petit à petit, les sports de combat reprennent leur place au soleil, surtout au sud de la frontière, où l’UFC et Top Rank ont recommencé à présenter des galas d’arts martiaux mixtes et de boxe, sans parler de la WWE, qui a relancé ses activités il y a quelques semaines dans ses studios de la Floride.

Frédéric Daigle
La Presse canadienne

Qu’est-ce que ça signifie pour les boxeurs québécois ? Plusieurs seront en action au cours de l’été. Survol de ce qui est à venir pour les boxeurs d’Eye of the Tiger Management et de Groupe Yvon Michel.

Eleider Alvarez (25-1, 13 K.-O.) c. Joe Smith (25-3, 20 K.-O.), 16 juillet, MGM Grand, Las Vegas

Alvarez et Smith s’affronteront dans un combat éliminatoire pour le titre vacant des mi-lourds de la World Boxing Organization (WBO), abandonné par Saul « Canelo » Alvarez quelques semaines après qu’il l’eut remporté.

Respectivement troisième et quatrième aspirants, Alvarez et Smith tenteront de s’assurer une place en finale de ce mini-tournoi à quatre pour l’obtention du titre. L’autre demi-finale opposera les premier et deuxième aspirants, Umar Salamov (25-1, 19 K.-O.) et Maksim Vlasov (45-3, 26 K.-O.). La date de cet affrontement reste à déterminer.

Kim Clavel (11-0, 2 K.-O.) c. à déterminer, juillet, Las Vegas

L’obtention du prix Pat-Tillman lors du dernier gala des prix ESPY constitue une belle carte de visite pour les États-Unis pour Clavel, mais comme l’a précisé son promoteur Yvon Michel, cela ne durera que jusqu’à sa prochaine prestation sur le ring.

Clavel obtiendra cette chance sur une carte du groupe américain Top Rank en juillet, à Las Vegas. Michel ne pouvait dévoiler lundi le nom de son adversaire, puisque le réseau ESPN, qui présentera deux galas cette semaine, mardi et jeudi, doit en profiter pour faire cette annonce.

On peut toutefois parier que son titre des mi-mouches de la North American Boxing Federation (NABF) sera à l’enjeu.

Marie-Ève Dicaire (17-0) c. Claressa Shields (10-0, 2 K.-O.), août, Los Angeles

Le combat d’unification entre la championne de l’International Boxing Federation (IBF) et l’Américaine double championne du World Boxing Council (WBC) et de la WBO qui devait avoir lieu en mai au Michigan aura finalement lieu en août, à Los Angeles.

Dicaire et Shields se battront aussi pour le titre de super championne de la World Boxing Association, qui a décidé de participer à la danse en ajoutant ce titre.

La Québécoise pourrait profiter du déménagement de ce combat : le site original, le Dort Federal Credit Union Center de Flint, était littéralement dans la cour arrière de Shields.

Artur Beterbiev (15-0, 15 K.-O.) c. Fanlong Meng (16-0, 10 K.-O.), septembre, à déterminer

Celui-ci est plus difficile à cerner. On sait que le champion WBC et IBF des mi-lourds mettra ses titres à l’enjeu en septembre. Au départ, il devait affronter Meng, son aspirant obligatoire, en mars à Québec. La COVID-19 a bien sûr contrecarré ces plans.

Le combat aurait maintenant lieu en septembre, possiblement à Los Angeles. Mais voilà : il se pourrait bien que le WBC permette à Beterbiev d’effectuer une défense obligatoire s’il s’avère trop compliqué de tenir le combat contre Meng.

Qui plus est, le combat pourrait avoir lieu ailleurs.

« Il aura sûrement lieu aux États-Unis, mais si on me redemande de l’organiser à Québec, je serais partant », a indiqué Michel, qui devait présenter le combat sur sa carte du 28 mars.

Jean Pascal (35-6-1, 20 K.-O.) c. Badou Jack (22-3-3, 13 K.-O.) ou Marcus Browne (23-1, 16 K.-O.), automne, États-Unis

Greg Leon, l’agent de Pascal, a assuré que son client se battrait l’automne prochain. Maintenant, contre qui ? La question demeure, mais le champion WBA des mi-lourds doit une revanche autant à Jack qu’à Browne.

Lequel aura sa chance en premier ? Leon n’a pas voulu se mouiller. Mais le combat aura lieu à « la rentrée automnale ».

La Floride devait accueillir ce projet de combat de Pascal, mais avec les récentes augmentations de cas de COVID-19, Los Angeles ou Las Vegas sont privilégiés.

David Lemieux, Arslanbek Makhmudov, Mikaël Zewski, Steven Butler, Erik Bazinyan, Oscar Rivas ?

Qu’en est-il de ces autres grands noms de la boxe québécoise ? Pour l’instant, ils sont en attente.

Lemieux a récemment promis une annonce importante sur les réseaux sociaux, mais impossible d’obtenir plus de précisions dans son cas. Butler s’est incliné au Japon en décembre dernier en combat de championnat du monde, il devrait faire partie d’une éventuelle relance de la boxe au Québec.

Zewski se battra à Las Vegas en août. Encore une fois, ESPN a demandé à Michel de ne pas divulguer le nom de son adversaire. Une annonce devrait être faite sous peu.

Simon Kean, champion WBC International Silver des lourds, devrait remonter sur le ring en septembre, dans un gala présenté aux États-Unis. Camille Estephan n’était pas en mesure d’annoncer le nom de son adversaire au moment d’écrire ces lignes, mais il assure qu’il s’agit d’un combat qui fera progresser le boxeur de Trois-Rivières.

Quant à Rivas, il a subi une intervention chirurgicale à un œil à la mi-mars. Il a repris l’entraînement et Michel a indiqué qu’il allait remonter sur le ring en septembre.

Du côté de Makhmudov et de Bazinyan, Estephan n’avait pas d’annonce à faire pour l’instant, mais il planche toujours sur un projet de gala au Québec pour la fin de juillet.

« Ce serait évidemment présenté à huis clos, mais le plan que nous avons soumis aux autorités de la Santé publique a été bien accueilli : ils nous ont même félicités pour notre travail », a indiqué Estephan.

« Nous attendons le OK du gouvernement, mais nous avons confiance, de la façon dont la situation évolue, qu’un gala à huis clos sera possible à la fin de juillet. Il n’y aurait évidemment pas de championnat du monde, mais le soutien que nous apporte notre réseau de diffusion en continu Punching Grace nous permet quand même de prévoir des bourses suffisamment intéressantes pour que deux championnats NABF y soient présentés.

« La carte est déjà préparée, mais comme ça a été des négociations très difficiles compte tenu des circonstances exceptionnelles que nous vivons, je préfère ne rien divulguer maintenant. »

Du côté de GYM, on planche sur un gala à Québec à huis clos en septembre. Selon le résultat du combat d’Eleider Alvarez, il pourrait faire les frais de la finale en championnat du monde.

« Je regarde avec beaucoup d’intérêt ce qui se passe ailleurs dans le monde, a raconté Michel. Le Kronk Gym, à Detroit, présentera des galas à huis clos. Ce sera intéressant de voir ce qui en ressortira.

« Je travaille également à la retranscription des évènements de Top Rank [sur les ondes de RDS] et ça nous donne une bonne idée de ce dont auraient l’air des évènements sans spectateurs ici. Nous travaillons avec la Régie [des alcools, des courses et des jeux] et le gouvernement pour faire progresser ce dossier. »