Source ID:64885d8e385430d2b49a85e21ffbd651; App Source:StoryBuilder

Adonis Stevenson résolu à demeurer au sommet

Adonis Stevenson affrontera l'Ukrainien Oleksandr Gvozdyk le 1er décembre... (Photo Ivanoh Demers, archives La Presse)

Agrandir

Adonis Stevenson affrontera l'Ukrainien Oleksandr Gvozdyk le 1er décembre au Centre Vidéotron de Québec.

Photo Ivanoh Demers, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
LOUIS-ANTOINE LEMIRE
La Presse Canadienne
Québec

Il a beau être dans la quarantaine et avoir conservé sa ceinture à l'issue d'un verdict nul majoritaire contre Badou Jack au printemps, Adonis Stevenson est résolu à montrer qu'il n'a rien perdu de sa superbe. Et le champion du monde des mi-lourds du World Boxing Council (WBC) entend bien le démontrer contre l'Ukrainien Oleksandr Gvozdyk, le 1er décembre prochain, au Centre Vidéotron de Québec.

«Mon adversaire est un gars qui a faim. Je m'attends à ce qu'il donne tout dans le ring, a noté Stevenson, qui tentera une 10e défense de titre. Je devrai mettre les bouchées doubles à l'entraînement afin d'être prêt à 100%. Je veux prouver aux gens que je demeure le numéro 1 chez les mi-lourds et je vais gagner par K.-O.»

Le boxeur, qui sera de nouveau papa en novembre, s'est dit très excité à l'idée de défendre sa ceinture une fois de plus dans la Vieille Capitale.

«Tous les yeux seront rivés sur la ville de Québec. Je suis vraiment content de pouvoir me battre ici.»

Certains experts considèrent que Gvozdyk a un menton suspect. Lorsqu'il a été interrogé à ce sujet, Stevenson (29-1-1, 24 K.-O.) a tenu à rappeler que l'Ukrainien demeure invaincu et que tout peut arriver dans la boxe.

Gvozdyk, 31 ans, a une fiche immaculée. Le médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Londres en 2012 a remporté 12 de ses 15 matchs par K.-O. Son dernier combat remonte au 17 mars. Il avait alors gagné son duel face à Mehdi Amar par décision unanime des juges.

«Sans contredit, Gvozdyk sera le meilleur adversaire auquel Adonis aura fait face dans ses défenses de titres, a mentionné le président de GYM, Yvon Michel. Il vient de l'une des plus grosses organisations de boxe au monde et il travaille avec un entraîneur de renom en Teddy Atlas. Gvozdyk arrivera avec beaucoup de confiance et tout le monde de son groupe croit qu'il est temps qu'Adonis tire sa révérence.»

Michel est par contre persuadé que Stevenson conservera sa couronne s'il boxe comme il l'avait fait contre Jack. Et peu importe la façon.

«Je vais prendre la victoire, a-t-il souligné. Si c'est un K.-O, c'est tant mieux, mais je sais que ce ne sera pas facile. Ce sera un combat compliqué.»

La suite des choses

Toujours passionné par son sport, Stevenson ne pense pas à la retraite pour le moment.

«Je possède plusieurs entreprises et je pourrais arrêter maintenant. Toutefois, mon sport m'anime encore», a-t-il précisé.

De son côté, Michel a mentionné que la WBC a ordonné un combat revanche entre Jack et Stevenson, qui s'étaient livrés un combat nul majoritaire le 19 mai, à Toronto. Par la suite, il aimerait trouver une façon d'unifier les titres avec son poulain.

La carte de boxe du 1er décembre sera très relevée. Sept combats seront présentés. Marie-Ève Dicaire, qui pourrait aussi se battre en championnat du monde, Oscar Rivas, Mikael Zewski et Sébastien Bouchard seront également en action.




Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer