Le Britannique Amir Khan, ancien champion WBA des super-légers monté en mi-moyens, a affirmé samedi à Doha qu'il pensait qu'il y avait «75 %» de chance pour qu'un combat contre le Philippin Manny Pacquiao, sans titre depuis sa défaite contre Floyd Mayweather, ait lieu.

David HARDING AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je pense qu'il y a 75 % de chances», pour la conclusion du combat qui «pourrait arriver», a déclaré Khan à Doha, où il assiste aux Championnats du monde amateurs.

«Si cela doit se faire, ça se fera», a-t-il ajouté. «C'est un combat que j'aimerais bien disputer, parce que de l'opposition de styles naissent de grands combats».

«Je pense que cela peut se produire, il n'y a plus que les petits détails, les contrats et ce genre de choses», à régler, a ajouté le boxeur de 28 ans.

Également en visite aux Championnats du monde amateurs à Doha, Manny Pacquiao avait affirmé jeudi à l'AFP être en négociations avec l'Américain Floyd Mayweather, qui a toutefois annoncé sa retraite, et le Britannique Amir Khan pour ce qui pourrait être le dernier combat de sa carrière, à 36 ans.

Il avait précisé que le choix de son adversaire serait «arrêté en novembre ou décembre», et précisé qu'il était remis de la blessure à une épaule, qui l'avait handicapé lors de son précédent combat perdu contre Mayweather le 2 mai.