Source ID:519711; App Source:cedromItem
Exclusif

Les autorités s'opposent au retour de Dave Hilton

Dave Hilton a été condamné à sept ans... (Photo Ivanoh Demers, archives La Presse)

Agrandir

Dave Hilton a été condamné à sept ans de prison en 2001 pour avoir agressé sexuellement ses deux jeunes filles. Il apparaît ici en 2011 lors de sa comparution pour non respect de conditions.

Photo Ivanoh Demers, archives La Presse

Le controversé retour dans le ring de Dave Hilton était annoncé pour les premiers mois de 2014. Mais il n'en sera rien. Le projet a du plomb dans l'aile. Il pourrait même ne jamais se concrétiser.

Selon ce qu'a appris La Presse, le boxeur de 50 ans s'est blessé à l'entraînement, son agent prend désormais ses distances et les autorités estiment que son retour «serait contre le meilleur intérêt de l'image de la boxe».

Johnny Peluso espérait orchestrer le prochain combat de Dave Hilton, qui a été condamné à sept ans de prison en 2001 pour avoir agressé sexuellement ses deux jeunes filles. Mais la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec a refusé de délivrer automatiquement un permis de promoteur à l'homme d'affaires.

Après une enquête de la Sûreté du Québec sur M. Peluso, la Régie a décidé de tenir des audiences jeudi et aujourd'hui. Elle lui demande de préciser «la provenance et les montants de la totalité de [ses] sources de revenus», ainsi que d'autres détails sur ses actifs.

Elle a aussi fait savoir clairement qu'elle ne voyait pas d'un bon oeil le retour d'Hilton. «Ce que je peux vous dire, c'est que l'avocat de la Régie a déjà annoncé ses couleurs, à l'effet que si on voulait présenter un combat avec Dave Hilton, il s'objecterait très fermement, a expliqué en entrevue l'avocat de M. Peluso, Jean-François Goulet. Il ferait valoir que ce serait contre le meilleur intérêt de l'image de la boxe de sanctionner un tel combat.»

«Ce ne serait pas la meilleure stratégie de [M. Peluso] de présenter son premier projet avec Dave Hilton alors qu'il a déjà de la difficulté à obtenir son permis», ajoute Me Goulet.

Le retour d'Hilton semble donc très mal vu à la Régie, l'organisme chargé de réglementer la boxe dans la province. Dans les circonstances, Johnny Peluso, qui est aussi l'agent d'Hilton, a décidé de mettre de côté le projet controversé.

«Moi et Dave, on est en bons termes, a expliqué Johnny Peluso dans un entretien téléphonique. Mais si Dave n'est pas dans les plans de la Régie, je vais faire ce que la Régie me dit.»

Blessé à une épaule

Comme si ce n'était pas suffisant, Hilton s'est également blessé à l'entraînement, selon son agent. Il a subi une blessure à la coiffe du rotateur de l'épaule gauche et ne peut plus frapper.

«Je suis rendu à un point où ça ne vaut plus la peine, où c'est davantage de problèmes que ce que ça vaut», dit M. Peluso.

L'homme d'affaires explique qu'il serait prêt, avec l'accord d'Hilton, à vendre son contrat à un autre promoteur mieux établi qui souhaiterait orchestrer son retour. Mais comme la Régie semble s'y opposer, il serait surprenant qu'un homme de boxe se lance dans l'aventure. Même Régis Lévesque, un ancien promoteur proche du clan Hilton, a affirmé vendredi n'avoir aucun plan concret sur la table.

Dave Hilton, surtout connu pour ses trois combats contre Stéphane Ouellet, n'a pas boxé depuis 2007. Son combat cette année-là, survenu quelques mois après sa sortie de prison, avait choqué une bonne partie du public.

Johnny Peluso explique qu'il veut obtenir un permis de promoteur pour organiser de petites cartes de boxe avec des boxeurs locaux comme Walid Smichet et Renan St-Juste.

- Avec la collaboration de David Santerre




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer