Le président de la fédération internationale de lutte a donné sa démission, samedi, à la suite de la décision du Comité international olympique (CIO) de retirer le sport du programme olympique de 2020.

Publié le 16 févr. 2013
ASSOCIATED PRESS

Raphael Martinetti a annoncé son départ lors d'une rencontre du comité exécutif de la FILA. Le Suisse était en poste depuis 2002.

Mardi, le CIO a exclu la lutte des sports assurés de faire partie des prochains Jeux.

Nenad Lalovic, un membre de la FILA, qui en sera le président par intérim, a confirmé que la décision de Martinetti découlait de la décision du CIO. Lalovic a ajouté que les efforts pour ramener la lutte en Olympiade commenceraient dès maintenant.

La lutte, le baseball et le softball, le squash, le karaté, le wakeboard, l'escalade, les sports de patins roulants et le wushu vont tous tenter de reprendre leur place aux Jeux.

Le CIO va se rencontrer en mai à St-Pétersbourg pour proposer de réintégrer certains sports pour 2020. Un choix final sera fait pendant l'assemblée générale de septembre, à Buenos Aires.