Source ID:; App Source:

La troisième chance de David Lemieux

David Lemieux s'est blessé à la main droite... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

David Lemieux s'est blessé à la main droite lorsqu'il a frappé un mur du Centre Bell par frustration après sa défaite face à Joachim Alcine, le 10 décembre dernier.

Photo: Robert Skinner, La Presse

David Lemieux a dû attendre cinq mois. Mais la patience a porté ses fruits. Après deux défaites douloureuses et une blessure qu'il s'est infligée lui-même par frustration, le boxeur de 23 ans va remonter sur le ring le 8 juin au Centre Bell.

Son dernier combat remonte au 10 décembre dernier, lorsqu'il a perdu de justesse contre Joachim Alcine (33-2-1, 19 K.-O.). La décision partagée l'a sidéré. Et ce soir-là, David Lemieux (25-2, 24 K.-O.) a frappé un mur. Littéralement.

Frustré par la conclusion des juges, le jeune boxeur de 23 ans, longtemps perçu comme le plus bel espoir de la boxe québécoise, est rentré au vestiaire en furie. C'est là que, par dépit, il a frappé dans un mur du Centre Bell et qu'il s'est infligé une blessure à la main droite.

Dans les jours qui ont suivi le combat, on a raconté dans l'entourage du boxeur qu'il s'était blessé durant le combat. Mais mercredi, Lemieux a avoué qu'il l'avait fait lui-même. Il n'en revenait tout simplement pas de l'issue de son duel contre Alcine.

«J'ai commis une erreur. L'année 2011 a été difficile et j'ai appris plusieurs choses. Par exemple ne plus jamais faire ça, frapper dans un mur, a lancé le droitier en entrevue. Mais là, on tourne la page en 2012.»

Lemieux a dû s'abstenir de frapper avec la main droite pendant un mois. Cet épisode mettait un terme à une année difficile : il a subi la première défaite de sa carrière en avril contre Marco Antonio Rubio (53-6-1, 46 K.-O.), a ensuite échappé son affrontement contre Alcine puis s'est blessé. D'autres en seraient sortis découragés. Mais Lemieux était prêt à revenir au gymnase deux semaines plus tard. Il avait faim.

«J'ai juste 23 ans, j'ai encore cinq à sept ans avant d'être à mon meilleur, jure Lemieux. Je pense encore que je vais être dans l'élite mondiale et que je vais devenir champion du monde.»

Le Groupe Yvon Michel le croit aussi. Le promoteur lui a trouvé un adversaire qui n'est pas trop menaçant, mais qui pourra lui «donner des rounds». Le Mexicain Jaudiel Zepeda (12-5-1, 9 K.-O.) est un «boxeur résistant», selon Yvon Michel.

«On veut donner le temps à David de regagner sa confiance. On avait de grandes ambitions pour lui et on a les mêmes aujourd'hui, assure Yvon Michel. C'est un  boxeur excitant. S'il livre un huit rounds, les huit rounds vont être excitants et c'est pour ça qu'un jour David Lemieux va devenir l'un des boxeurs les plus connus et vendeurs de l'histoire de la boxe au Québec.»

David Lemieux va tenter de renouer avec la victoire lors de cette soirée de boxe qui aura lieu en pleine fin de semaine de Grand Prix. Le combat principal du gala opposera le Montréalais d'origine colombienne Eleider Alvarez (8-0, 5 K.-O.) à l'Américain Shawn «The Sioux Warrior» Hawk (23-1-1, 17 K.-O.).

Yvon Michel espère attirer les amateurs de F1 le vendredi soir au Centre Bell. Déjà l'annonce de la venue de Hawk a suscité un certain intérêt, mais très loin des paddocks. «On a reçu une commande de 60 billets en provenance de la réserve de Kahnawake», s'est réjoui le promoteur.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer