Le projet de tenir les Championnats du monde de ski acrobatique, de freeski et de surf des neiges à Calgary le mois prochain tombe à l’eau.

Simon Drouin Simon Drouin
La Presse

En raison des risques associés à la pandémie de COVID-19, aux fermetures de frontières et aux voyages internationaux, la Fédération internationale de ski (FIS), de concert avec Freestyle Canada et Canada Snowboard, a décidé de ne pas aller de l’avant. L’évènement d’envergure devait se dérouler dans une bulle sanitaire du 24 février au 14 mars.

« Au cours des dernières semaines, nos équipes ont eu de longues rencontres avec toutes les principales parties intéressées, y compris la FIS, et avec nos généreuses entreprises partenaires et partenaires du gouvernement à tous les paliers. Finalement, après avoir examiné tous les aspects de la compétition, nous avons tout simplement abandonné le projet de présenter les Championnats du monde », a déclaré Peter Judge, chef de la direction de Freestyle Canada, dans un communiqué diffusé mercredi matin.

Pour les deux sports concernés, déjà touchés par l’annulation de plusieurs compétitions sur le calendrier de la Coupe du monde, cette annonce est une autre tuile. Ces dernières semaines, des athlètes et des entraîneurs semblaient tenir pour acquis que la Santé publique de l’Alberta donnerait le feu vert à l’organisation des compétitions.

« Même si nous sommes profondément déçus, la santé et la sécurité de nos athlètes, des entraîneurs, des bénévoles et du personnel demeurent et demeureront toujours notre priorité », a poursuivi Judge.

La COVID-19 continue d’évoluer dans le monde entier et nous croyons que cette décision est à l’heure actuelle dans l’intérêt supérieur de la grande communauté du sport.

Peter Judge, chef de la direction de Freestyle Canada

Les Mikaël Kingsbury, Maxence Parrot, Laurie Blouin et Sébastien Toutant avaient prévu de participer à ce rendez-vous important en prévision des Jeux olympiques de Pékin en février 2022.

À l’origine, les Championnats du monde devaient d’ailleurs avoir lieu dans la capitale chinoise. Ils ont été annulés au début de décembre, comme plusieurs autres épreuves-tests, en raison de la pandémie.

« Mettre le projet sur pause »

Cette mauvaise nouvelle survient au lendemain de la mise en quarantaine des membres de l’équipe canadienne masculine de slopestyle, dont Parrot et Toutant, avant le début de la Coupe du monde de surf des neiges de Laax, en Suisse. Deux membres de la délégation ont contracté la COVID-19. Blouin a pu s’exécuter mercredi, terminant quatrième des qualifications.

« Nous voulions donner aux fans qui regardent la compétition à la maison l’occasion de s’évader du climat actuel, a regretté Dustin Heise, directeur général de Snowboard Canada, dans le communiqué. Mais à ce stade, étant donné que la situation évolue rapidement, la meilleure chose à faire pour nos athlètes et la communauté sportive est de mettre le projet sur pause. »

Les deux fédérations espèrent maintenant attirer des épreuves de Coupe du monde au Parc olympique Winsport de Calgary en décembre 2021.

« Bien que cela soit décevant, nous allons maintenant nous concentrer sur la mise en œuvre de ces efforts pour ramener les championnats au Canada la saison prochaine afin d’aider nos athlètes à se préparer pleinement pour les Jeux olympiques d’hiver 2022 », a conclu Heise.