(Kansas City) Champions de l’AFC en 2019 et 2020, les Chiefs doivent faire face à un dossier de 3-4 et sont déjà confrontés à une pente abrupte, dans leurs espoirs de participer aux éliminatoires.

Dave Skretta Associated Press
À lire : « Que se passe-t-il avec les Chiefs de Kansas City ? »

Tel est le portrait à la veille d’une visite des Giants de New York, lundi.

Une grande raison expliquant leur dossier de moins de ,500 : une défense lamentable et particulièrement mauvaise lorsqu’il s’agit de faire pression sur le quart-arrière.

Les Chiefs n’ont que huit sacs cette saison, à égalité avec Jacksonville pour la plus faible récolte dans la NFL.

Pas étonnant que cette semaine, presque toutes les questions posées au coordinateur défensif Steve Spagnuolo portaient sur la pression à l’endroit du quart.

Il a été patient et a signalé une litanie de blessures qui l’ont laissé à court de personnel – le plaqueur défensif Chris Jones et le secondeur Anthony Hitchens ont souvent rejoint l’ailier défensif Frank Clark sur la touche. Il est cependant clair que Spagnuolo commence à ressentir la pression.

Du côté des Giants (2-5), Daniel Jones vient de réussir 23 passes sur 33 contre la Caroline ; il a réussi une passe de touché, a causé des ravages avec ses jambes et a même fait un bel attrapé d’une main sur un jeu truqué. Le résultat a été une victoire de 25-3.

Il semble que Jones pourra à nouveau compter sur les ailiers espacés Sterling Shepard (ischio-jambiers) et Kadarius Toney (cheville), bien que Saquon Barkley et Kenny Golladay restent à l’écart.

« Ils ont une bonne défense, a dit Jones à propos des Chiefs. Ils ont des gars qui peuvent causer du trouble et faire de gros jeux. Je ne pense pas qu’il y ait quelqu’un dans notre équipe qui va les sous-estimer. »

Les Chiefs ne négligeront pas non plus les Giants. Ils ont déjà épuisé leurs possibilités de prendre qui ce soit à la légère.

« Vous devez arriver chaque jour avec cette volonté de vouloir vous améliorer, a dit Clark. Cette volonté de rivaliser et cette mentalité du Super Bowl – cet état d’esprit de champions. »