La marque de chaussures montréalaise Maguire ouvrira officiellement demain sa nouvelle boutique, qui mettra de l’avant une toute nouvelle façon de magasiner qu’elle espère exporter par la suite.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Magasiner des chaussures n’est pas toujours une expérience hautement agréable. Entre les boutiques achalandées, trop exiguës, où les vendeurs courent d’un client à l’autre avec les bras débordant de boîtes, le client se retrouve soit exaspéré par l’attente, soir mal à l’aise d’essayer tous les modèles qu’il désire.

Un constat qu’on fait les sœurs Myriam et Romy Belzile-Maguire, cofondatrices de la marque de chaussures et d’accessoires montréalaise Maguire, en exploitant pendant un an leur petite boutique, boulevard Saint-Laurent. D’où leur décision de déménager à quelques pas de leur premier emplacement, dans un local plus grand et, surtout, où l’expérience a été complètement repensée.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Myriam et Romy Belzile-Maguire.

« Nous avons vécu c’est quoi, vendre et essayer des chaussures, et réalisé tous les problèmes que ça créait côté expérience client, mais aussi organisation en boutique. Pourquoi ne pas sortir de ce statu quo ? Ce n’est pas agréable ! », lance Romy.

Dans le grand local au look épuré, dont le design est signé Atelier catherine catherine, deux éléments attirent l’œil : un espace à l’écart dont les murs ornés de plusieurs miroirs permettent de voir — et photographier — les chaussures sous tous leurs angles, sans être dérangé par les autres clients qui circulent, mais surtout, un grand « garde-robe » de chaussures où les différents modèles sont présentés dans leurs différentes couleurs et tailles.

Le résultat : un essayage simplifié et sans chichi. Il suffit de saisir le modèle de son choix à la taille désirée, et de l’essayer. Le personnel n’a donc pas à multiplier les allers-retours en arrière-boutique et peut ainsi se concentrer sur le service. Et le client, lui, peut essayer autant de modèles qu’il le désire, dans plusieurs couleurs, sans gêne.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Maguire propose aussi quelques accessoires comme des sacs à main.

« Le but, c’est que les gens se déplacent d’abord pour l’expérience, pour essayer les chaussures, même s’ils ne sont pas prêts à acheter. C’est un peu le paradis des chaussures ! », s’exclame Myriam Belzile-Maguire.

Une marque en expansion

Ce nouveau concept sera testé dans la nouvelle boutique montréalaise, mais le duo aimerait l’exporter par la suite, notamment à Toronto, prochain marché que Maguire voudrait percer.

« Notre modèle d’affaires est basé sur la vente en ligne. On pense créer des mini-boutiques où le client peut venir essayer les modèles dans notre garde-robe de chaussures, pour ensuite commander en ligne. Cela nous permet de garder un seul entrepôt, à Montréal, ce qui simplifie énormément les opérations et réduit les coûts », détaille Myriam.

Depuis son lancement en 2016, Maguire connaît une croissance appréciable — son chiffre d’affaires est passé de 30 000 $ la première année à 650 000 $ en 2018. Son succès s’explique par ses modèles attrayants et de qualité, fabriqués majoritairement dans de petites manufactures en Italie. Maguire se démarque notamment avec son modèle d’affaires de vente directe au consommateur, sans distributeurs ni intermédiaires, ce qui lui permet d’offrir ses produits à un « juste prix », en toute transparence.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Les sneakers en cuir de vache à poils courts, une nouveauté printanière

« Notre but, c’est de proposer des souliers de qualité à des prix abordables », résume Myriam, qui signe le design des chaussures. En tout, une trentaine de modèles tournent en boutique : des sneakers aux bottillons en passant par les mules et les bottes d’hiver (les plus populaires), déclinés dans des couleurs neutres et pop, et dans des motifs plus « funky », comme dans la nouvelle collection printanière de sneakers en cuir de vache à poil court, qui s’envolent comme des petits pains chauds.

Consultez le site de Maguire

5365, boulevard Saint-Laurent, Montréal