Vampire : La Mascarade est depuis 30 ans l’un des jeux de rôles les plus populaires au monde. Passé depuis quelques années dans l’ombre de l’indétrônable Donjons et Dragons, le jeu connaît toutefois un renouveau, notamment grâce à une version « jeu de rôle en boîte » conçue et imaginée par le studio montréalais Flyos. Et c’est dans les rues de la métropole qu’on a choisi de camper les tribulations de ces descendants de Vlad Dracul !

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

Le premier épisode de Vampire La Mascarade – Chapters se déroule en effet à Montréal, les concepteurs du jeu ont même obtenu les droits d’utiliser les noms et les symboles de plusieurs endroits bien connus de la ville. « On a beaucoup travaillé avec des gens d’ici, autant au moment de la conception que lors des phases d’amélioration du jeu », nous indique Thomas Filippi, copropriétaire du studio Flyos. « On veut que les gens qui jouent puissent comprendre ce qu’est Montréal, que l’on puisse découvrir la ville à travers le jeu. »

Les joueurs campent les rôles de vampires provenant de l’un ou l’autre des clans imaginés par les créateurs du jeu de rôle lancé par l’entreprise White Wolf en 1991. On y joue comme dans un jeu de rôle classique, à la différence qu’il n’y a pas de maître de jeu. Les décisions sont prises de manière individuelle ou collective – le jeu est fait pour de 1 à 4 joueurs – en fonction des multiples embranchements de dialogues proposés et qui donnent accès à des scénarios différents.

« On offre quelque chose d’immersif, mais, ici, la qualité du jeu ne dépend pas du talent de conteur du maître de jeu, soutient le jeune entrepreneur français établi au Québec depuis 2008. On est donc dans une expérience de jeu de plateau, mais on va beaucoup plus loin ; on propose des illustrations propres à plusieurs scènes du jeu, on a même fait composer des musiques et des ambiances sonores téléchargeables et qui seront ensuite offertes en ligne sur Spotify. »

PHOTO FOURNIE PAR FLYOS

Le jeu Vampire La Mascarade – Chapters

On comprend donc qu’il s’agit d’un jeu dont vous êtes le héros à la puissance 1000. D’ailleurs, la boîte de départ est énorme – elle pèse à elle seule plus de 12 kilos ! Qui plus est, Thomas Filippi et son complice Gary Paitre ont fait le pari de concevoir des jeux haut de gamme ; voilà pourquoi ils ont décidé de supprimer un maximum d’intermédiaires pour offrir leur jeu à un prix raisonnable – la boîte de départ de Vampire : La Mascarade – Chapters se vend 179 $. Le jeu est ainsi offert exclusivement par la plateforme Kickstarter. « Une première campagne a été lancée l’an dernier ; on espérait recueillir 250 000 $ pour permettre le lancement du jeu, nous explique Thomas Filippi au bout du fil. Mais c’est plutôt 700 000 $ qu’on a récoltées dans les premières 24 heures, on ne touchait plus terre ! Cela nous a permis de continuer d’améliorer le contenu, d’embaucher des auteurs, des designers et des artistes. D’ailleurs, notre illustrateur principal est Marc Simonetti, illustrateur de Star Wars et de Game of Thrones. On veut que la qualité du jeu soit parfaite, on ne fait aucun compromis. »

  • Exemple des illustrations du jeu, qui mettent Montréal en valeur.

    PHOTO FOURNIE PAR FLYOS

    Exemple des illustrations du jeu, qui mettent Montréal en valeur.

  • À l’intérieur de l’église Marie-Reine-du-Monde

    PHOTO FOURNIE PAR FLYOS

    À l’intérieur de l’église Marie-Reine-du-Monde

1/2
  •  
  •  

À terme, 10 000 jeux devraient être produits. Flyos prend les commandes jusqu’au 10 mars et entend livrer les jeux en juillet – les clients qui le désirent peuvent aller chercher leur boîte directement au studio montréalais. Jusqu’à maintenant, plus de 2 millions de dollars ont été récoltés pour le développement et la production de Vampire : La Mascarade – Chapters, ce qui en fait la plus importante campagne de financement à ce jour pour un jeu québécois.

Pari relevé

Pour Thomas Filippi et Gary Paitre, c’est un rêve de gamin qui se réalise. « J’ai émigré au Québec avec mon ami d’enfance en 2008, on a terminé nos études ici, on a commencé notre carrière ici, mais on avait le goût de quelque chose de créatif, explique M. Filippi. Comme on joue à Vampire depuis 20 ans, on s’est dit que ce serait bien si l’on pouvait jouer à une campagne de jeu de rôle dans une boîte. C’est ainsi que l’on s’est retrouvés au Gen Con d’Indianapolis, la plus grande convention de jeux de rôle au monde, assis devant la représentante des éditeurs de Vampire. Le rendez-vous devait durer 30 minutes, il s’est étiré pendant presque deux heures, on s’est aperçu que l’on avait tous un tatouage de nos clans de vampires préférés ! Notre projet a été approuvé quasiment automatiquement ! »

Les deux jeunes entrepreneurs ont ainsi quitté leurs emplois respectifs en marketing et en publicité et ont mis toutes leurs économies dans le projet – ils ont toutefois sagement décidé de tâter le terrain en créant les jeux Kiwetin et Until Daylight, qui sont depuis distribués par l’éditeur Asmodée. N’empêche, créer un concept inédit pour un jeu de rôle aussi réputé que Vampire La Mascarade arrivait avec son lot de défis. « Il y avait une énorme pression au départ, reconnaît Thomas Filippi. Vampire était en torpeur depuis 10 ans et on se retrouve à participer maintenant à une renaissance importante. Nous, on est des fans finis, on veut aider la licence à grandir. On est très encadrés par l’éditeur, mais aussi par la communauté de joueurs qui est dernière nous. On se pince tous les jours, on se réveille toujours contents, on se sait privilégiés. »

PHOTO FOURNIE PAR FLYOS

Image de couverture du jeu

Après l’épisode se déroulant à Montréal, Flyos planche déjà sur les deuxième et troisième chapitres – Thomas Fllipi s’est toutefois gardé de révéler où ils se dérouleront. Pendant ce temps, l’expertise des Montréalais a été remarquée dans le milieu : « On a été approchés par d’autres éditeurs de jeux de rôle et de jeux vidéo qui ont vu ce qu’on est capables de faire, nous confie M. Filippi. On est à choisir avec qui on veut travailler. »

Voilà qui promet !

> Consultez le site du jeu