Au cours de la cérémonie d’investiture présidentielle, les projecteurs étaient certes braqués sur Joe Biden et sur la robe flamboyante de Lady Gaga. Mais le web, lui, s’est rué sur une photo de Bernie Sanders, assis dans le froid sur une chaise pliante les bras croisés, vêtu d’une parka gris-vert et d’une paire de mitaines en laine, pour en faire des détournements hilarants à toutes les sauces. Petit retour sur les coutures du phénomène viral.

Sylvain Sarrazin Sylvain Sarrazin
La Presse

Le style Vermont, le style Sanders

« Vous savez, dans le Vermont, nous nous y connaissons en froid. Nous ne nous occupons pas d’être à la mode, nous voulons juste avoir bien chaud », a dit Bernie Sanders au micro de CBS. Sa tenue décontractée, contrastant avec les manteaux proprets des autres invités, a immédiatement été passée au crible des médias et des réseaux sociaux, qui ont décortiqué la parka fabriquée par Burton, entreprise du Vermont, les mitaines écolos tricotées par une électrice, l’attitude désinvolte. Pour Jean-Michel Berthiaume, doctorant en sémiologie et spécialiste de la culture populaire, son style vestimentaire comporte une couche supplémentaire : « Dans cette cérémonie très codifiée, Sanders, toujours à contre-courant dans ses opinions politiques, l’est aussi avec ses habits les plus confortables. C’est symboliquement intéressant : après quatre ans de tension, on sent un grand relâchement, on peut enfin être à l’aise. »

PHOTO BRENDAN SMIALOWSKI, AGENCE FRANCE-PRESSE

La photo originale prise par l’Agence France-Presse

Mitaines de laine

Les mitaines ont fait l’objet d’intenses recherches, le magazine Vogue précisant qu’elles sont faites de laine provenant d’un vieux chandail et de fibres de bouteilles de plastique recyclées. NBC a même consacré un reportage entier à l’enseignante qui les a fabriquées. La culture web les a aussitôt enfilées, le site de tricotage Ravelry publiant par exemple un patron pour les reproduire soi-même ! Or la laine, c’est le réconfort. « Dans un contexte de confinement, le hygge danois a été extrêmement populaire. Le look de Bernie Sanders, c’est parfaitement hygge, ce style de vie qui prône le confort, l’entraide, la douceur, la proximité avec ceux qu’on aime. Cette idée-là est politiquement très associée au socialisme. Bernie sur sa chaise, c’est le socialisme sur sa chaise », fait remarquer M. Berthiaume.

Consultez le patron des mitaines 

Les mèmes, jamais pareils

Très populaire auprès des jeunes, Sanders était déjà une machine à mèmes (montages photo humoristiques viraux et déclinables) bien avant l’investiture. Avec cette image, les internautes s’en sont donné à cœur joie, inondant le web : Bernie sur Mars, Bernie sur le Trône de fer, Bernie à Yalta et même Bernie dans le métro de Montréal ou aux côtés de Legault et d’Arruda… Jean-Michel Berthiaume a noté que la communauté punk avait été parmi les premières à exploiter le filon, se reconnaissant dans l’image véhiculée. Mais son air congelé, ennuyé, et sa posture décalée sont-ils à même de le jeter dans le tordeur de la moquerie ? « À une époque, cela aurait pu être tourné en dérision, mais ce qu’on voit, c’est un acte de reconnaissance, un avatar de notre réconfort collectif, tout le monde s’est dit : “Je sais comment il se sent et dans quel contexte on pourrait le mettre.” »

Pour ceux qui souhaitent s’amuser sans maîtriser le montage photo, un générateur d’image a même été créé en un temps record. On entre une adresse et pouf, comme par magie, on obtient une photo du lieu avec Bernie ! Il a cependant été désactivé vendredi matin en raison des frais d'opération de la plateforme, selon le créateur de l'outil.