Maripier Morin et Julien Lacroix le disent chacun de leur côté : ils sont de très bons amis. S’ils ont déjà collaboré, entre autres sur le plateau du talk-show Maripier, ils n’avaient jamais formé de duo à proprement parler. Le confinement leur offre l’occasion de le faire.

Catherine Handfield Catherine Handfield
La Presse

Maripier et Julien coanimeront le 20 juin dès 21 h un après-bal virtuel en direct sur Facebook, YouTube, Instagram et Twitch. Leur party aura donc lieu au lendemain du Bal MAMMOUTH, coanimé par Sarah-Jeanne Labrosse et Pier-Luc Funk et diffusé sur les ondes de Télé-Québec.

« Nous, on est le petit frère trash à côté », résume Maripier Morin, qui s’attend à offrir aux jeunes (et aux moins jeunes !) une « maudite belle soirée ».

C’est Julien Lacroix qui a eu l’idée d’organiser quelque chose autour de l’après-bal, un « moment marquant » pour bien des gens, souligne-t-il. 

Chaque fois que je parle de ce projet-là, les gens se mettent à me parler de leur après-bal, des affaires trash qui sont arrivées. J’ai reçu une guimauve en feu, un gars est parti en ambulance…

Julien Lacroix

Lui-même se sent nostalgique de cette époque de sa vie. Il en a même fait une série télé, Projet 2000.

Julien Lacroix a appelé Maripier Morin pour lui parler de son idée. Elle songeait de son côté à organiser un party virtuel au profit de la Fondation des étoiles, qui soutient la recherche pédiatrique au Québec et dont elle est porte-parole. Les deux amis ont décidé d’unir leurs forces (et leurs centaines de milliers d’abonnés) en créant un seul et même évènement, qui sera tourné sur le toit du domicile de Julien Lacroix.

« On est vraiment en train de faire quelque chose que Julien et moi, on aurait aimé à cet âge-là », relate Maripier au bout du fil. 

Je pense qu’on peut s’attendre un peu à tout. Julien, c’est un improvisateur hors pair. Moi, j’aime rebondir sur à peu près n’importe quoi. On va avoir des visites, du monde qui va se joindre à la discussion. Il va aussi y avoir des prestations.

Maripier Morin

Pour donner une idée du ton : Mehdi Bousaidan partira en scooter porter une bouteille de gin québécois à un jeune homme qui vient d’avoir 18 ans !

Le format web est idéal pour ce projet, selon Julien Lacroix, qui aime bien le contrôle que cela lui confère. « Et un après-bal, ça ne peut pas être regardé par des avocats. On veut que ce soit quand même plus authentique, que ce soit sans filtre. Et il y a un côté un peu trash qui va être là parce que c’est un après-bal », nous dit Julien, qui n’a pas la prétention d’offrir un projet de qualité télé. « On le fait vraiment avec les moyens du bord », précise l’artiste, qui souligne que les créateurs le produisent de leur poche.

Est-ce qu’un tel projet se rentabilise ? « Honnêtement, pour l’avoir fait quelques fois… non, répond-il. C’est vraiment pour faire un cadeau aux gens qui nous suivent… et pour amasser de l’argent pour la Fondation des étoiles. »

Maripier espère que l’évènement saura unir les enfants et leurs parents – qui seront probablement ensemble lors de cette soirée, par la force des choses.

Les entreprises et sociétés qui veulent devenir commanditaires de l’évènement, faire un don à la Fondation des étoiles ou offrir des cadeaux qui seront distribués aux finissants du secondaire, le 20 juin, sont invitées à écrire à l’adresse suivante : info@lapresbal.ca.

> Consultez le formulaire de don

L’équipe invite aussi les personnes à raconter des anecdotes à propos de leur après-bal.

> Visitez la page de l’évènement