Trente femmes artistes parlent de création dans un nouveau livre d’entretiens et de photos

Nathalie Collard Nathalie Collard
La Presse

Il y a deux ans, l’autrice et comédienne Valérie Chevalier signait une série de portraits de femmes pour le blogue du magazine Châtelaine.

C’est à ce moment qu’elle a eu l’idée de pousser l’exercice un peu plus loin. Pourquoi pas un livre ? s’est dit la jeune femme, qui a publié quatre romans, dont La théorie du drap contour.

Ainsi est né le projet Créatrices, beau livre réalisé à quatre mains avec la photographe Andréanne Gauthier. « Je ne me voyais pas faire ce projet avec quelqu’un d’autre qu’elle, confie Valérie Chevalier. J’aime son regard, sa grande sensibilité. »

Dans Créatrices, 30 femmes se confient. De Magalie Lépine-Blondeau à Annie Horth, en passant par Micheline Lanctôt, Sophie Lorain, Colombe St-Pierre et Virginie Fortin, chacune d’entre elles parle de son art, de ses projets, de ses doutes. Au cœur des entretiens : la création.

« C’est un sujet qui m’inspire », explique la jeune femme qu’on peut voir au petit écran dans l’émission Cochon dingue, sur les ondes de Télé-Québec. 

En culture, on parle beaucoup du résultat : l’œuvre, le produit fini, les retombées économiques, etc. Moi, ce qui m’intéresse, c’est le processus. Nous avons choisi des femmes qui nous inspiraient. C’était important pour nous qu’elles soient issues de disciplines et de générations différentes.

Valérie Chevalier

Et pourquoi seulement des femmes ? « Je suis féministe, mais je n’étais pas une féministe féroce, reconnaît Valérie Chevalier. Je tenais mes privilèges pas mal pour acquis. En vieillissant, j’ai envie de célébrer les femmes pour ce qu’elles sont. »

La dernière entrevue

Valérie Chevalier insiste : Créatrices est vraiment un livre écrit « en mots et en images ». « Andréanne a voulu capter l’essence de ces femmes, dit-elle. Chaque photo dégage un équilibre entre la force et l’intimité. »

PHOTO ANDRÉANNE GAUTHIER, FOURNIE PAR LES ÉDITIONS HURTUBISE

Valérie Chevalier

Les entrevues ont eu lieu pour la plupart au domicile des créatrices, ou dans leur lieu de travail. « C’était magique, confie Valérie. On se retrouvait comme avec des amies, à jaser d’art et de création. C’était impressionnant de rencontrer toutes ces femmes qui ont un tel bagage. C’était des rencontres enrichissantes pour Andréanne et moi. »

PHOTO JULIE PERREAULT, FOURNIE PAR LES ÉDITIONS HURTUBISE

Andréanne Gauthier

À la lumière de tous ces entretiens, l’autrice a constaté qu’il existait un véritable esprit de communauté, une sororité entre toutes ces femmes. « On les sent unies, connectées, observe-t-elle. Plusieurs créatrices ont également insisté sur l’importance de l’authenticité dans leur travail. Guylaine Tremblay, entre autres, nous confiait qu’il fallait choisir des projets qui nous ressemblent, écouter notre petite voix. Moi, ça me parle énormément. »

Parmi les nombreux moments émouvants qu’ont vécus les deux autrices de Créatrices, il y a la rencontre avec Dominique Michel, monstre sacré s’il en est un. « À la fin de l’entrevue, raconte Valérie, elle nous a dit : “C’était ma dernière entrevue, je suis fatiguée, je n’en ferai plus…” »

Une raison de plus, donc, pour découvrir ce très beau livre consacré à la création au féminin.

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS HURTUBISE 

Créatrices

Créatrices

Valérie Chevalier et Andréanne Gauthier

Éditions Hurtubise 

256 pages