Vous êtes-vous déjà demandé où seraient les quatre amies aujourd’hui, à 50 ans sonnés ? Vous n’êtes pas seul. Les scénaristes de l’émission se sont aussi amusées à imaginer quelques scènes avec nos ex-trentenaires chéries aujourd’hui. En voici quatre. De rien.

Silvia Galipeau Silvia Galipeau
La Presse

Les femmes et la nature

Autour d’un brunch, Charlotte confie que sa fille se frotte sur tous les meubles, ayant visiblement découvert les joies de la masturbation malgré elle. Elle ne veut certes pas étouffer sa sexualité, mais s’interroge. Que faire ? Samantha trouve cela fabuleux, tandis que Miranda lui suggère de la laisser explorer en privé. En sortant, les quatre amies partent essayer un cours de yoga avec chèvres. Pour un article, Carrie essaie par ailleurs le V-Steam (nettoyage du vagin en profondeur). Elle constate, contre toute attente, qu’elle adore, même si elle est convaincue qu’un vagin est parfait au naturel.

Carrie s’interroge : est-ce qu’on n’est rien de plus que notre instinct ?

Textes et sous-textes

Les filles ont de plus en plus de difficulté à se réunir. L’organisation d’un brunch nécessite des dizaines et des dizaines de textos. Dans le chaos, Charlotte envoie par erreur un dick pic de son mari, Harry. Quand elles finissent par se retrouver enfin, Carrie ose demander l’impensable : interdiction des téléphones pendant le brunch, question de « connecter » comme dans le bon vieux temps, pour se raconter leurs vies sans distraction. L’expérience fonctionne bien au début, jusqu’à ce que Miranda avoue éprouver de réels symptômes de manque, ne pouvant plus endurer une minute sans consulter son téléphone, et ajoute qu’elle est accro à la techno. Les filles décident de faire une purge technologique, comme elles faisaient jadis des purges aux jus de fruits.

Carrie s’interroge : nos téléphones sont-ils en train de nous rendre malades ?

Le personnel et le politique

Miranda décide de se présenter aux élections, forçant Steve et elle à avoir une nouvelle discussion au sujet de leur déséquilibre salarial. On sait que Miranda a le gros salaire, mais Steve devra mettre les bouchées doubles s’ils veulent garder leur train de vie pendant la campagne. Samantha, de son côté, veut se faire faire un « vampire facial », lequel requiert une prise de sang. Ce faisant, elle apprend qu’elle a le gène du cancer du sein, et que celui-ci peut causer le cancer des ovaires. Elle pense se les faire enlever, puisqu’elle prévoit ne jamais les utiliser, mais la décision s’avère déchirante.

Carrie s’interroge : qu’est-ce qui fait vraiment de nous des femmes ? Ou des hommes ?

Nous aussi

Miranda arrive en retard au brunch, parce que son collègue préféré vient de se faire renvoyer, dans la foulée de #metoo. La voilà déchirée : malgré ses convictions féministes, elle adorait ce collègue et n’est pas convaincue que les accusations justifient son congédiement. Samantha raconte qu’elle aussi se voit poursuivie par un ancien assistant, pour harcèlement sexuel, qu’elle juge également non justifié. Carrie, Charlotte et Miranda livrent leurs récits de #metoo, et Miranda est horrifiée quand elle réalise que ses souvenirs remontent à son adolescence, précisément l’âge de son garçon aujourd’hui. Elle réfléchit alors à la manière qu'elle l'élève : lorsqu'il lui dit avoir une date avec sa blonde, l'envie lui prend de le surprotéger, quitte à l'effrayer.

Carrie s’interroge : comment peut-on passer de #moiaussi à plus personne ?

Source : Les scénaristes Jenny Bicks, Cindy Chupack, Amy B. Harris, Julie Rottenbeg et Elisa Zuritsky, à qui l’on doit les dialogues savoureux de SATC, ont accepté d’imaginer différents scénarios, à la demande de Jennifer Keishin Armstrong, une référence en matière de culture populaire, auteure de : Sex and the City and Us. Leurs scénarios fictifs ont été publiés dans le New York Magazine en juin 2018, pour les 20 ans de l’émission, puis repris dans Vulture. Nous avons résumé et traduit ici quatre récits choisis.

• À lire aussi : Sex and the City: retour sur une série culte • À lire aussi : Is There Still Sex in the City?: l'amour, la vie, le sexe, à 50 ans