Source ID:93ced63c7c4e347d8a9d73499f02d3c6; App Source:StoryBuilder

Quand Oprah réalise le rêve d'une enseignante

La star américaine Oprah Winfrey a parlé pendant... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

La star américaine Oprah Winfrey a parlé pendant plus d'une heure aux élèves du Collège Beaubois.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Valérie Kamel souhaitait rencontrer brièvement son idole Oprah Winfrey au Centre Bell, dimanche. Cette enseignante d'anglais a reçu un cadeau bien plus généreux : l'animatrice américaine a rendu visite à ses élèves, hier.

Dans le gymnase du Collège Beaubois, Sabah Kamel est sous le choc. Sa fille Valérie interviewe Oprah Winfrey devant tous les élèves du secondaire de cette école privée de l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro.

« Ce week-end, elle m'a dit de prier pour elle. Elle rêvait de rencontrer Oprah, mais je lui ai dit que c'était impossible », a expliqué cette femme chaleureuse.

Ses prières ont finalement été exaucées : sa fille a rejoint Oprah Winfrey sur la scène du Centre Bell, dimanche soir, lors de la conférence de la célèbre animatrice. Et comble de bonheur, la star américaine lui a dit qu'elle viendrait rencontrer ses élèves le lendemain.

Pourquoi elle ? Parce que Valérie a publié sur les réseaux sociaux une vidéo expliquant qu'elle enseigne, depuis près de 20 ans, les valeurs et la philosophie d'Oprah dans ses cours.

« Dans son enfance, Valérie me disait qu'elle allait faire de la télé comme Oprah. Et puis, plus tard, elle m'a dit qu'elle allait devenir enseignante. Et son but était d'enseigner les valeurs d'Oprah », nous a dit Sabah Kamel.

Très à l'aise aux côtés de son idole, l'enseignante a raconté qu'elle ne connaissait rien à Instagram et à Twitter et qu'elle a dû chercher sur l'internet « comment publier une vidéo sur Instagram » et apprendre ce qu'était un mot-clic pour tenter d'attirer l'attention de la star.

Oprah a éclaté de rire : « Bienvenue dans notre siècle ! »

Vêtue d'un ensemble de jogging bleu et d'espadrilles, l'animatrice chevronnée a été fidèle à son habitude : elle a tourné les projecteurs sur les autres. 

Chaque fois qu'un jeune venait au micro lui poser des questions, elle s'intéressait à lui. L'heure était aux confidences. 

Une brave élève a confié avoir des problèmes de santé mentale et que sans Valérie Kamel, elle ne serait pas sur le point d'obtenir son diplôme : « La seule, mais la seule raison pour laquelle je vais y arriver, c'est grâce à madame Kamel. Je ne serais plus à l'école sans elle, c'est une certitude. »

Oprah Winfrey l'a félicitée chaudement de parler ouvertement de ses problèmes, alors que plusieurs croient encore ce sujet tabou. « Je suis très fière de toi pour ça », lui a-t-elle dit, en ajoutant que même si Valérie a sûrement été « son inspiration, sa cheerleader », elle devait s'attribuer le mérite de sa réussite scolaire.

À un certain moment, elle a aussi demandé aux enseignants de se lever afin de souligner leur travail, ce qu'ils ont fait, émus, sous un tonnerre d'applaudissements.

« À mon avis, vous pratiquez le métier le plus important du monde. Vous faites partager votre esprit, vos connaissances, votre énergie et votre force de vie à des jeunes, et ainsi, vous les aidez à devenir de meilleures personnes », a dit Oprah Winfrey.

D'ailleurs, elle l'a répété, elle considère également être une professeure : « Mais ma plateforme n'est pas une vraie classe. Ma plateforme a été un talk-show. Maintenant, c'est Apple [avec qui elle a un partenariat de création de contenu]. Ce qui me permet de parler à des millions de personnes. »

Et puis, le moment est venu pour les médias de quitter le gymnase, puisque l'animatrice voulait être seule avec les élèves et enseignants. Contrairement à ses conférences, il était évident qu'elle ne faisait pas cette sortie publique pour faire mousser sa réputation, vendre ses livres ou trouver de nouveaux disciples.

Elle l'a dit : elle aime profondément le milieu scolaire.

Une passion et un rêve

Après le départ de son idole, Valérie Kamel flottait sur un nuage, les yeux embués. Puisqu'elle la connaît comme sa poche, elle avait déjà entendu la majorité des histoires et des conseils que la star a présentés aux élèves du Collège Beaubois.

Par contre, elle a été rassurée sur une chose : Oprah est la même à l'écran que dans la vie.

« J'étais heureuse, mais vraiment heureuse du fond de mon coeur », a dit l'enseignante.

Plusieurs membres de sa famille étaient présents, tous surpris de voir « leur Valérie » réaliser ce rêve impossible.

« C'est tellement spécial de voir qu'elle a réussi ! Si vous saviez à quel point elle est passionnée par cette femme. Elle nous en parle tout le temps », a dit la nièce de Valérie, Chloé, 16 ans, qui avait peu dormi, puisque sa mère l'avait réveillée avant le lever du soleil pour lui annoncer la grande nouvelle.

La soeur jumelle de Valérie a ajouté : « J'ai des crampes tellement c'est fou ! Lorsque tu parles à ma soeur, elle ramène toujours tout à Oprah. Ça nous fait rire ! Mais avec le temps, j'avoue que moi aussi, j'ai commencé à aimer Oprah. Sans elle, il y a des réflexions que je n'aurais pas », a expliqué Mélanie Kamel.

Les trois enfants de Valérie étaient d'un grand chic, visiblement émus pour leur mère. « Ça nous donne envie, nous aussi, de rêver grand. C'est possible de réaliser nos rêves », a affirmé Gregory, 9 ans. Ses frères Tristan et Christopher étaient d'accord.

Une fin des classes dont ils se souviendront tous longtemps, au Collège Beaubois.




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer