Source ID:079459fe88e63f7485481e5dd7851d92; App Source:StoryBuilder

Rock stars aériennes

« Quand tu crois à ce que tu fais, ça devient réel. » Shay Shreddin' Scales Spivak s'élance devant nous en mimant les accords du guitariste métal Sithu Aye, et on saisit tout de suite la passion qui l'anime.

On assiste à un véritable numéro de création, avec comme enjeu le titre de champion québécois d'air guitar, qui sera décerné ce vendredi dans le cadre du Festival Fringe de Montréal. Un honneur qui pourrait mener le ou la gagnante jusqu'au 24e Championnat mondial, en Finlande.

Mettons les choses au clair tout de suite. Ça semble bien sérieux, tout ça, mais ça reste très décontracté. À preuve, on encourage les passants à participer au concours, on les surnomme les « âmes courageuses ». « L'air guitar reste franchement loufoque », nous assure Shay Spivak, qui s'est créé pour l'occasion un costume de « métalleuse » à saveur viking. « C'est vraiment plaisant, tout le monde est là pour passer du bon temps. Alors même si on a parfois l'impression d'avoir raté notre coup, tout le monde nous encourage, alors ça n'a aucune importance que l'on gagne ou non. »

Adam Fingers McG-String Reider, qui revient cette année après avoir remporté le titre en 2017, abonde dans le même sens. « On prend au sérieux notre capacité à ne pas se prendre au sérieux, explique-t-il en rigolant. On sait tous à quel point c'est comique et stupide et on aime ça justement pour ces raisons. Mais au niveau national et international, les gens veulent gagner, il n'y a pas de doute, ils sont très concentrés. Il existe donc une sorte de dichotomie qui fonctionne vraiment bien. »

C'est pour toutes ces raisons que la directrice générale et artistique du Fringe, Amy Blackmore, a voulu réanimer le championnat d'air guitar au Québec en 2015 - son personnage de Nickie Bend it Backwards Blackmore avait remporté la dernière compétition organisée ici, en 2008. « On a choisi de l'organiser en plein air dans le parc des Amériques, de manière décontractée, pour qu'un maximum de gens puisse voir le spectacle, ce qui représente parfaitement les valeurs du Fringe, soutient la jeune femme de 35 ans. La liberté de création, l'importance de la communauté, tout est là, et c'est aussi pourquoi je crois que le concours est ici pour longtemps. »

Expression libre

On s'aperçoit que l'air guitar est devenu une forme d'expression artistique à part entière, du moins pour ceux qui s'y adonnent plus sérieusement.

« J'ai un bagage de comédienne et de chanteuse et je me suis aperçue que l'air guitar a beaucoup en commun avec les drag queens, le burlesque ou la lutte professionnelle. »

- Shay Spivak

« On crée un personnage, avec un costume et une personnalité. Quand tu vas sur la scène, tu deviens quelqu'un d'autre ; ça peut être complètement différent de ta propre personne ou encore une projection de ce que tu voudrais être, mais peu importe. Quand tu te retrouves sur scène, tu es la rock star que tu as toujours rêvé de devenir. Il y a quelque chose de vraiment beau là-dedans », nous explique Shay Spivak.

Si Shay n'a jamais joué de vraie guitare, Adam maîtrise la six cordes et a déjà été membre de groupes métal. Un avantage ? « Je pense que ça peut m'aider, mais ça peut aussi devenir un handicap, parce que c'est difficile pour moi de faire des mouvements qui seraient impossibles à faire en réalité, admet le cinéaste de 39 ans. Une chose est sûre, j'ai chorégraphié mon numéro en entier, je peux le faire avec ou sans musique. »

On serait tenté de croire que c'est un peu intense de se donner autant de mal pour faire semblant de jouer de la guitare.

« Quand on parle à des gens qui n'ont jamais entendu parler d'air guitar, ils sont d'abord dubitatifs, après quoi ils trouvent ça drôle et franchement génial. »

- Adam Reider

« Personne n'a jamais ridiculisé le fait que je fais des concours d'air guitar. Les gens comprennent le côté loufoque de la chose, et c'est parfait comme ça », assure Adam Reider.

Ça vous intéresse de monter sur scène pour jouer les rock stars ? C'est vendredi, à l'angle du boulevard Saint-Laurent et de la rue Rachel. Qui sait, vous pourriez bien vous retrouver au Championnat canadien, qui aura lieu à Toronto le 13 juillet prochain, et ensuite à Oulu, dans le nord de la Finlande, en août, pour le championnat du monde. Traitement de rock star garanti !




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer