• Accueil > 
  • Société 
  • > La maîtrise d'une langue favorise l'apprentissage d'autres langues 
Source ID:; App Source:

La maîtrise d'une langue favorise l'apprentissage d'autres langues

L'apprentissage de deux langues étrangères ne surcharge pas les élèves du... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Associated Press
Berne

L'apprentissage de deux langues étrangères ne surcharge pas les élèves du primaire. Au contraire, ces derniers profitent de la première langue étrangère dans leur acquisition de la seconde, selon les résultats d'une étude du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS).

Ainsi, les enfants scolarisés en Suisse centrale qui ont commencé par apprendre l'anglais, apprennent ensuite mieux le français.

Pour cette étude sans précédent, l'équipe de chercheurs de la Haute école pédagogique de Suisse centrale, à Lucerne, a observé 30 classes primaires des cantons d'Obwald, de Zoug et de Schwyz qui étudient l'anglais dès la troisième année et le français dès la cinquième. Vingt classes fonctionnant selon l'ancien modèle leur ont servi de groupe de contrôle, a précisé mardi le FNS.

Les résultats de ces travaux montrent que les connaissances linguistiques préalables sont utiles à l'enseignement des langues étrangères. Une bonne compréhension de l'allemand écrit favorise l'apprentissage aussi bien de l'anglais que du français. Les enfants qui parlent à la maison d'autres langues profitent de ces connaissances en particulier dans leur compréhension orale du français.

Les chercheurs en concluent qu'à côté de l'allemand et de l'anglais, la connaissance d'autres langues de migration comme l'albanais, le portugais, le serbe ou le croate est une ressource précieuse pour l'apprentissage du français.

L'enseignement de l'anglais n'a aucune influence sur la motivation des enfants à apprendre le français, relèvent les auteurs de l'étude. Les facteurs sont différents: plus les élèves jugent bonnes leurs compétences en français, plus ils sont motivés pendant les cours de français.

La grande majorité des écoliers prennent plaisir à apprendre une langue étrangère, davantage toutefois dans le cas de l'anglais que du français. Certains enfants se sentent toutefois débordés ou trop peu sollicités. Le nombre des enfants se sentant submergés est le même dans les deux disciplines. Environ un enfant sur quatre est stressé et a peur de faire des fautes.

L'équipe de chercheurs recommande de tenir davantage compte des connaissances linguistiques que possèdent déjà les enfants dans l'enseignement d'autres langues à l'école et de mieux exploiter les synergies entre les différents cours de langue.

À leur avis, il faut aussi attacher davantage d'attention à la diversité des performances, qui existe dans les classes avant et après l'introduction du nouveau modèle d'apprentissage des langues. Les méthodes d'enseignement misant sur l'individualisation et la différenciation sont utiles.

Une étude complémentaire examine actuellement si les objectifs de l'enseignement des langues étrangères seront atteints à la fin de l'école primaire et si l'apprentissage de deux langues étrangères influence les compétences des enfants en allemand.




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer