(Montréal) La prestigieuse firme d’architecture française Patriarche ouvre une agence à Montréal, avec un nouveau bureau qui sera officiellement inauguré le 12 mars.

Sylvain Sarrazin Sylvain Sarrazin
La Presse

Déjà implanté à Paris, Lyon, Bordeaux, Chambéry et Bâle, ce cabinet majeur qui pilote ou participe à d’innombrables projets d’envergure en France et à l’international (Arena Futuroscope à Poitiers, Bureaux du service des impôts de Münster, Linklab à Chambéry) cherche à renforcer sa présence en Amérique du Nord.

Après avoir fusionné avec la firme québécoise Parka en octobre, glanant ainsi un bureau dans la ville de Québec, Patriarche a d’ores et déjà annoncé son intention de participer à de grands concours et des projets ambitieux, tant dans le résidentiel que le commercial ou le public.

PHOTO TIRÉE DU SITE WEB DE PATRIARCHE

Le projet de l’Arena Futuroscope conçu par Patriarche, prévu pour 2021 à Poitiers.

«On aimerait que le bureau de Montréal, à terme, prenne plus d’envergure. L’idée, c’est d’avoir une seule agence, implantée dans plusieurs lieux. Le Québec paraissait une porte d’entrée naturelle pour Patriarche en Amérique du Nord, avec la langue», explique Luc Bélanger, directeur des bureaux de Québec et de Montréal. Les États-Unis ne sont pas encore activement ciblés, mais une éventuelle incursion «fait partie de la vision de l’entreprise», complète-t-il.

L’antenne montréalaise, qui est déjà active dans le Vieux-Port, fonctionnera avec une équipe multidisciplinaire, comptant actuellement une demi-douzaine d’employés. Des recrutements supplémentaires sont prévus sous peu.

D’importants projets sont actuellement sur les rails pour Patriarche au Québec, entre autres pour GearBox, l’Institut Pinel, l’aéroport de Mirabel, mais aussi dans le multirésidentiel.

PHOTO FOURNIE PAR PATRIARCHE

Patriarche a hérité des projets qui étaient autrefois dans le giron de Parka, comme le centre de plein air et de services de Sainte-Foy.

«Patriarche se démarque par la notion d’architecture augmentée, déclare Luc Bélanger. Ça va plus loin que la conception intégrée, tout le monde dans le bureau participe à la conception: ingénieurs, sociologues, urbanistes, designers graphiques, etc. Le crédit ne va pas qu’à l’architecte.»

On trouvera également au sein des bureaux de Patriarche Montréal des espaces de travail partagés qui permettront d’accueillir des travailleurs externes. Patriarche est l’une des premières firmes d’architecture française à s’installer au Canada.

Patriarche en chiffres

• 3100 projets à travers le monde

• 8 agences en France, en Suisse et au Canada

• 350 salariés en 2019