À travers les bons coups et, parfois, les moins bons, nos critiques de restaurants vous racontent leur expérience, présentent l’équipe en salle et en cuisine, tout en expliquant ce qui a motivé le choix du restaurant. Cette semaine : le resto-bar Le Pick Up.

Publié le 12 juin
Ève Dumas
Ève Dumas La Presse

Pourquoi en parler ?

Parce que des fois, on a juste envie d’un bon burger avec des frites, mais qu’il arrive aussi qu’on veuille une salade bien fraîche en accompagnement et peut-être même une bière d’exception ou du vin de qualité. Tout ça est possible au resto-bar Le Pick Up, ouvert rue Ontario Est (Hochelaga), il y a déjà deux ans, dans un ancien La Belle Province.

Qui sont-ils ?

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

Marc Giroux est chef du dépanneur et du resto-bar Le Pick Up.

Bernadette Houde et Penny Pattinson ont créé quelques-uns des lieux de socialisation les plus « montréalais » de la métropole, avec le Dépanneur Le Pick Up et feu Alexandraplatz (devenu le chic WILLS Beer, il y a quelques semaines à peine), dans le quartier Mile-Ex. L’inclusivité, l’ouverture et l’originalité sont à la base de tous les projets du tandem, auquel s’est aussi joint le chef Marc Giroux. Le resto-bar ne fait pas exception à la règle.

Notre expérience

  • Bien qu’il mette l’eau à la bouche, nous n’avons pas osé le Big Bernie Mac !

    PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

    Bien qu’il mette l’eau à la bouche, nous n’avons pas osé le Big Bernie Mac !

  • Cette « salade parfaite » peut se manger en accompagnement ou en repas.

    PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

    Cette « salade parfaite » peut se manger en accompagnement ou en repas.

  • La frite croustillante est reine.

    PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

    La frite croustillante est reine.

  • Frites fraîches en préparation

    PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

    Frites fraîches en préparation

  • Assiette prête à être servie

    PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

    Assiette prête à être servie

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après deux années de COVID-19, le resto-bar Le Pick Up doit maintenant composer avec un bout de rue Ontario en travaux et ne pourra installer ses tables à pique-nique cet été. Si on veut profiter de son sandwich au poulet frit à l’extérieur, pendant la belle saison, il faudra commander à emporter et s’installer dans un parc.

Comme notre envie de burger est tombée un mercredi soir gris et frisquet, c’est avec plaisir que nous nous sommes installés sur une des banquettes de la salle à manger. Côté déco, on fait difficilement plus rétro. C’est le diner brun un peu déglingué que tout bon Nord-Américain devrait avoir dans sa vie, adapté à la sauce québécoise.

À manger, même l’ado en pleine croissance n’a pas osé le Big Bernie Mac, un double bien cochon qu’on a vu atterrir sur la table voisine. Le Drive-Thru, avec fromage, oignons caramélisés et sauce maison, a fait l’affaire. Dans mon cas, la boulette était remplacée par une généreuse portion de poulet frit. Du chou-fleur frit peut se substituer à la viande. Ce « Nashville » un peu sucré-salé est garni de courgettes marinées, de mayonnaise épicée et de laitue.

  • Le resto-bar Le pick-up dans Hochelaga, rue Ontario.

    Photo Sarah Mongeau-Birkett, LA PRESSE

    Le resto-bar Le pick-up dans Hochelaga, rue Ontario.

  • Un choix d’alcool est aussi offert.

    PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

    Un choix d’alcool est aussi offert.

1/2
  •  
  •  

On a un parti pris pour la frite croustillante, ici. Elle est particulièrement bonne, qu’on choisisse la nature ou celle à l’ail et à la coriandre. Pour amener un peu de vitamines à la table, la « salade verte parfaite » porte bien son nom. Laitue, radicchio, pommes tranchées minces, fenouil, graines de citrouille et sauce Green Goddess pleine d’herbes confèrent à cette verdure les qualités d’un repas complet. En grand format, ça le ferait !

À notre passage, Le Pick Up était en rupture de desserts. L’équipe attendait les premières livraisons des Folles qui popotent, belle pâtisserie qui a également vu le jour dans Hochelaga, en 2020. On a très hâte de retourner dans le coin pour goûter à la tarte à la lime et au gâteau renversé aux ananas, deux propositions qui collent bien à la personnalité du Pick Up.

Dans notre verre

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

Cocktails simples, bières, vins d’artisans font le bonheur des buveurs sélectifs.

La carte des bières, cidres et vins est un des attraits majeurs du Pick Up. Une Cantillon avec votre burger ? Oui, svp ! Il y a aussi des options locales en fût, en cannette et en bouteille, dont une collaboration du resto avec la brasserie Espace public, censée rappeler la boisson Déli-Cinq. Les cidres de Revel, en Ontario, n’étaient pas offerts la semaine dernière, mais ceux d’Alma, oui. Puis il y avait de très beaux choix de vins d’artisans, surtout à la bouteille.

Bon à savoir

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

Le resto-bar doit composer avec un chantier directement en face.

Le Pick Up se trouve malheureusement en plein cœur du chantier de la Zone de rencontre Simon-Valois, entre les rues Nicolet et Bourbonnière, jusqu’à la fin de l’automne. On ne peut donc y accéder en voiture, mais la station de métro Joliette est à un jet de pierre et l’accès est évidemment garanti aux piétons.

Prix

Hélas, oui, mon fils, on vit à l’ère où deux trios (dont un avec bière !) préparés avec des viandes de qualité et autres ingrédients frais coûtent 50 $, ai-je dû expliquer à l’habitué du McDo. À 9-15 $ le burger, on est dans la norme du petit casse-croûte indépendant.

Informations

Pour l’instant, le Resto-bar Le Pick Up est ouvert du mercredi au samedi, de 17 h à 22 h, au 3739, rue Ontario Est.

Consulter le site du Resto-bar Le Pick Up