Vendredi, 17 h 15, Bar à flot est ouvert depuis un quart d’heure et bon nombre de la cinquantaine de places sont déjà prises. « On va se faire ramasser », prévoit Florence Pelland-Goyer, copropriétaire. Depuis sa réouverture, le 9 mars, la sœurette et voisine de La Buvette chez Simone ne se désemplit pas.

Publié le 17 mars
Ève Dumas
Ève Dumas La Presse

Entre la grande soif de sortir des Montréalais et l’excellente réputation de l’équipe, qui comprend également Simon Deslauriers (en cuisine), Simone Chevalot, Gabrielle Bélanger et Éric Bélanger, il ne faut pas s’étonner du départ en lion de la nouvelle adresse, ouverte à l’automne.

  • On va au Bar à flot pour voir quelles merveilles Florence Pelland-Goyer va sortir de son cellier.

    PHOTO PHILIPPE BOIVIN, COLLABORATION SPÉCIALE

    On va au Bar à flot pour voir quelles merveilles Florence Pelland-Goyer va sortir de son cellier.

  • Un vendredi soir, à 17 h 15, l’endroit d’une cinquantaine de places est déjà presque plein.

    PHOTO PHILIPPE BOIVIN, COLLABORATION SPÉCIALE

    Un vendredi soir, à 17 h 15, l’endroit d’une cinquantaine de places est déjà presque plein.

  • Bar à flot, nouveau bar à vin sur l’avenue du Parc

    PHOTO PHILIPPE BOIVIN, COLLABORATION SPÉCIALE

    Bar à flot, nouveau bar à vin sur l’avenue du Parc

1/3
  •  
  •  
  •  

Florence, Flo… Flot (vous voyez d’où vient de nom de l’établissement ?) mène la barque ici. La sommelière au franc-parler a travaillé au Montréal Plaza avant d’arriver à la Buvette, il y a quatre ans, et d’en racheter une participation. Elle tient à préciser que ce n’est pas un paquebot de luxe qu’elle pilote, mais « une place pour se mettre chaud et avoir du fun » !

  • La cuisine prépare un gravlax de maquereau, entre autres assiettes de la mer.

    PHOTO PHILIPPE BOIVIN, COLLABORATION SPÉCIALE

    La cuisine prépare un gravlax de maquereau, entre autres assiettes de la mer.

  • La guédille de crevettes, simple et nourrissante, accompagne bien le vin.

    PHOTO PHILIPPE BOIVIN, COLLABORATION SPÉCIALE

    La guédille de crevettes, simple et nourrissante, accompagne bien le vin.

1/2
  •  
  •  

Cela dit, on n’est plus à La petite idée fixe qui occupait l’espace avant, où une faune locale bigarrée calait des grosses 50. C’est plutôt autour de 750 ml de vins d’artisans, d’huîtres et d’autres produits principalement sortis de l’eau salée que se retrouve la clientèle.

La petite cuisine ouverte où Simon Deslauriers et son équipe réduite doivent préparer la dizaine de propositions au menu oblige à la simplicité : gravlax de maquereau, tartine aux moules et kimchi, guédille aux crevettes, brandade de morue, etc. Dès les premières chaleurs arrivées, le chef bénéficiera aussi de l’association entre La Buvette et La Fermette pour s’approvisionner en beaux légumes.

PHOTO PHILIPPE BOIVIN, COLLABORATION SPÉCIALE

Florence Pelland-Goyer et Simon Deslauriers sont copropriétaires du Bar à flot, avec Simone Chevalot, Gabrielle Bélanger et Éric Bélanger.

Mais, on le répète, si c’est possible de (bien) manger au Bar à flot, ce n’est pas l’objectif premier. On veut surtout voir quelles merveilles Florence va sortir de son cellier qui se renouvelle sans cesse, volume oblige. Juste avant de s’élancer vers la porte pour accueillir les premiers fêtards du week-end, elle nous refile un verre des Raidillons 2018, Pouilly-Fuissé du Domaine Giroux. Grande amatrice de Bourgogne, de Loire et d’Italie, la sommelière aime que ça coule à flots dans une ambiance décontractée, mais avec goût quand même !

4857, avenue du Parc, Montréal

Consultez le compte Instagram du Bar à flot