Avec toutes ces règles qu’on doit respecter depuis un an… on a beau être très docile, on a tous un peu (beaucoup !) hâte de lâcher son fou. Oui, il faut rester sage et c’est bien important. Surtout avec l’arrivée du printemps et des belles journées qui pourraient tout faire basculer.

Geneviève O’Gleman Geneviève O’Gleman
Collaboration spéciale

Il reste qu’on a tous besoin d’une soupape. De se laisser aller. D’être un peu tannants ! Et si je vous disais que vous pouvez ajouter un brin de folie à votre quotidien en toute sécurité ? Une sorte de délinquance culinaire, comme commencer votre souper... par le dessert. Oui, oui ! Je vous le dis, ça fait du bien de secouer notre quotidien en lui ajoutant une touche de folie. Et pour ça, mes biscuits brownies sont parfaits !

Ces jours-ci, je suis en pleine rénovation de ma cuisine. Cette cuisine a vu ma carrière se déployer pendant les 15 dernières années. Presque toutes les recettes que j’ai créées pour les livres et les émissions de télé y sont passées. Pas besoin de vous dire qu’elle était très fatiguée. Alors là, je me retrouve sans cuisine.

Le premier soir, pour souper, ma famille et moi, on s’est assis par terre et on s’est fait un pique-nique dans le sous-sol. Rien de fancy. Mais vous dire à quel point ça nous a fait du bien ! Et chaque soir depuis, on mange à la bonne franquette des trucs pas compliqués, qui ne demandent qu’à être assemblés. On a regroupé plein de coussins et de couvertures pour se faire un coin repas plus confortable, dans les deux mètres carrés de ma maison qui n’étaient pas encombrés de boîtes et d’outils.

On s’est fait un souper façon apéro avec plein de petites choses à grignoter... un lundi soir.

Des bagels au saumon fumé qui ne demandent que de brancher le grille-pain. Un petit buffet avec de la pizza froide et des crudités…

Enfreindre les règles

Mes rénos m’ont forcée à enfreindre les règles. À repenser mes repas et à rebrasser mes habitudes. Je pensais que ce serait un casse-tête de ne pas avoir de cuisine pendant un mois. Au contraire, ça m’a offert une pause bien appréciée.

Évidemment, pas besoin de condamner votre cuisine pour goûter à ce sentiment de liberté. Il y a plein de façons d’ajouter un peu de délinquance gourmande à votre quotidien. Faites du camping dans le salon... et dégustez des s’mores bien emmitouflés dans vos sacs de couchage. Transformez un mardi soir bien ordinaire en soir de fête, sans raison. Avec un gros gâteau plein de glaçage, et de la musique un peu trop forte. Faites des crêpes... pour le souper. Interdisez à votre famille... d’utiliser des ustensiles pour manger le sauté asiatique, le chili ou le plat de pâtes que vous aurez cuisiné. Mangez votre repas... les yeux bandés. Pigez des ingrédients imposés... et débrouillez-vous pour les incorporer dans une recette.

Bref, peu importe comment, je vous encourage à être (un peu) délinquant, le temps d’un repas. Promis, cette entorse aux règles établies fera un bien fou à votre famille et vous aidera à tenir le coup, pour qu’on puisse se sortir un jour de toute cette galère.

Geneviève O’Gleman est animatrice de l’émission Savourer sur ICI Télé et pilote le magazine web savourer.ca

Recette : biscuits brownies

PHOTO SYLVIE LI, FOURNIE PAR O’GLEMAN MÉDIA

Ces biscuits brownies s’envoleront rapidement...

Décadents et moelleux... tout ce que vous aimez du brownie, en format biscuits !

Préparation : 15 minutes
Cuisson : 6 minutes
Rendement : environ 15 biscuits
Se conservent trois jours à température ambiante ou deux mois au congélateur.

Ingrédients

• 100 g (3 ½ oz) ou environ 125 ml (½ tasse) de chocolat noir haché

• 15 ml (1 c. à soupe) de beurre

• 1 œuf

• 80 ml (⅓ de tasse) de cassonade

• 15 ml (1 c. à soupe) de fécule de maïs

• 15 ml (1 c. à soupe) de cacao

• 1 ml (¼ de c. à thé) de poudre à pâte

Préparation

1. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F). Placer la grille au centre du four. Tapisser une plaque de cuisson de papier parchemin (ou d’une feuille de cuisson réutilisable).

2. Hacher grossièrement le chocolat. Déposer dans un bol moyen allant au four à micro-ondes et ajouter le beurre. Chauffer de 45 à 60 secondes ou jusqu’à ce que le chocolat soit fondu. Réserver.

3. Dans un grand bol, avec un batteur électrique (mixette), à vitesse maximale, fouetter l’œuf et la cassonade 3 minutes ou jusqu’à ce que le mélange ait doublé de volume (voir notes).

4. À basse vitesse, incorporer graduellement le chocolat fondu.

5. Saupoudrer la préparation de fécule, de cacao et de poudre à pâte. Fouetter à basse vitesse pour incorporer.

6. À l’aide d’une cuillère de 15 ml (1 c. à soupe), répartir la pâte sur la plaque de cuisson pour former environ 15 biscuits.

7. Cuire au four 6 ou 7 minutes, jusqu’à ce que le dessus des biscuits soit bien craquelé. Éviter de trop cuire. Laisser tiédir quelques minutes et servir.

Il est important de bien fouetter pour dissoudre la cassonade dans les œufs et faire gonfler le mélange pour obtenir l’effet craquelé sur le dessus des biscuits. Le batteur électrique est de mise pour obtenir le résultat voulu ! Ces biscuits ne contiennent pas de farine, un avantage pour les personnes qui ont une allergie au blé ou qui doivent éviter le gluten.

Valeurs nutritives (pour trois biscuits)

Calories : 201
Protéines : 3 g
Lipides : 12 g
Glucides : 27 g
Fibres : 3 g
Sodium : 61 mg