Sandra Griffin, nutritionniste, alimente le site Maman mange bien. Elle est aussi la mère de quatre enfants — Agathe, 9 ans, Gilbert, 7 ans, Louise, 4 ans, et Annette, 2 ans — qu’elle élève sur la Rive-Sud (Montréal). Seule depuis la mort subite de son mari en 2017, elle propose cinq trucs — et une recette — pour nourrir une grosse famille sans trop se compliquer la vie.

Marie Allard Marie Allard
La Presse

Tout servir à table

Au lieu de préparer une assiette à chacun, Sandra Griffin met tout sur la table et laisse les enfants (sauf le bébé !) se servir. « J’utilise cette technique depuis six mois et ça a changé ma vie, témoigne-t-elle. Je mets, par exemple, le pâté chinois sur un sous-plat, directement sur la table, avec une assiette de crudités, un bol de salade, la vinaigrette, le pichet d’eau et les verres. Comme ça, on s’assoit et on ne se relève plus. »

Cela rejoint les recommandations du gouvernement du Québec, qui conseille aux familles de partager les responsabilités alimentaires. Les parents déterminent le lieu, le moment des repas et les aliments servis, tandis que les enfants choisissent les quantités, selon leur appétit. « Quand on laisse le contrôle aux enfants, on se rend compte qu’ils finissent par se composer des repas équilibrés », soutient Sandra Griffin.

PHOTO FOURNIE PAR LAURENCE ÉMILIE PHOTOGRAPHIE

Sandra Griffin et sa fille Annette, 2 ans.

Préparer des repas tout-en-un

« Avec une grosse famille, c’est plus difficile de préparer des petits mets individuels, constate Sandra Griffin. C’est long à faire et ça coûte très cher le repas. » Au lieu de servir des filets de poisson, la nutritionniste suggère, par exemple, de préparer une casserole gratinée avec un étage de pommes de terre, un étage de sole, de la béchamel et des épinards.

« Ma belle-mère, qui a eu six enfants, dit d’étirer la protéine, illustre la nutritionniste. Un poulet rôti ne nourrit pas une famille de six enfants. Avec le même poulet, on fait un riz frit ou un macaroni avec des légumes. » C’est nutritif, surtout si on utilise du riz ou des pâtes à grains entiers et qu’on met l’accent sur les légumes.

Offrir soupe et crudités en entrée

PHOTO FOURNIE PAR LAURENCE ÉMILIE PHOTOGRAPHIE

Sandra Griffin et sa fille Annette, 2 ans

« C’est très traditionnel, au Québec, de servir une soupe en entrée des repas, rappelle Sandra Griffin. Mes grands-parents servaient un petit bol de soupe, souvent faite avec des légumes-racines. Ça permet de diminuer la portion de viande qu’on mange, parce que ça bouche un petit trou dès le départ. » En été, on peut plutôt offrir des crudités, une salade ou un potage froid, comme un gaspacho ou un velouté de courgettes.

Avoir des ustensiles en double

« Sans avoir tout en double, avoir les bons outils en quantité suffisante facilite l’aide en cuisine, constate Sandra Griffin. Il est bon d’avoir suffisamment de bols, de plaques de cuisson et de couteaux pour pouvoir cuisiner à plusieurs. » Avoir deux économes permet d’éplucher une grosse quantité de légumes à deux, ce qui est moins lassant que seul. Posséder deux cuillères à crème glacée permet à deux enfants de verser le mélange à muffins dans les moules, sans trop de dégâts.

PHOTO FOURNIE PAR LAURENCE ÉMILIE PHOTOGRAPHIE

Cuisiner en double

« C’est interdit de faire seulement 12 muffins, tranche Sandra Griffin. C’est une perte de temps ! Tu sors toute la vaisselle, tous les ingrédients, alors fais au moins 24 muffins. » Les muffins, faut-il le rappeler, se conservent bien au congélateur. Pareil pour bien d’autres recettes, qu’il vaut mieux cuisiner en double, quitte à avoir des restes pour les lunchs.

Consultez le site Maman mange bien : https://mamanmangebien.com/

Consultez les conseils du gouvernement du Québec : https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/alimentation/alimentation-des-enfants/

Recette : rouleaux de printemps de Sandra Griffin

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Rouleaux de printemps de Sandra Griffin

« Ce repas a un succès monstre à la maison », dit la nutritionniste Sandra Griffin, mère de quatre enfants.

Sauce à l’arachide et au yogourt

Ingrédients

• 1/2 tasse de beurre d’arachide naturel

• 1/4 de tasse d’eau bouillante

• 1 tasse de yogourt nature (ne pas utiliser le yogourt grec, car la sauce sera trop épaisse)

• 1/2 gousse d’ail

• 1 c. à table de sauce soya réduite en sel

• 1 c. à table de sirop d’érable

Préparation

1. Mélanger le beurre d’arachide avec l’eau bouillante, puis ajouter le reste des ingrédients.

Cette sauce est aussi excellente avec des crudités.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Les ingrédients pour les rouleaux de printemps peuvent être adaptés selon les goûts des convives — et ce qu’on a au frigo.

Rouleaux de printemps

Ingrédients

• Feuilles de riz

• Vermicelles de riz (les faire tremper environ 5 minutes dans l’eau bouillante avant utilisation)

• Légumes (coupés en fine julienne) : concombre, chou rouge, carottes, laitue, poivrons, oignons verts

• Herbes fraîches : menthe, coriandre, ciboulette

• Fruits : mangue, fraises, avocat

• Protéines : poulet cuit, tofu mariné et grillé, tempeh mariné et grillé, crevettes nordiques, saumon cuit, œufs à la coque

Préparation

1. Placer tous les ingrédients au centre de la table.

2. Pour réhydrater la feuille de riz, utiliser une assiette creuse remplie d’eau et y tremper la feuille 5 secondes.

3. Chaque personne prépare son propre rouleau, à manger avec la sauce aux arachides. « Il peut être plus difficile de bien rouler pour les enfants, observe Sandra Griffin, mais s’ils ne veulent pas d’aide, les laisser expérimenter — ça viendra avec la pratique. Ils peuvent aussi faire une autre forme qu’un rouleau et c’est parfait comme ça. »