J’essaie toujours de faire des suggestions dans différentes gammes de prix. Cette semaine, deux des vins sont plus chers. C’est parce qu’il y en a peu et qu’ils risquent de partir vite. Le premier, très peu connu, est élaboré avec un cépage rare du Frioul, en Italie. Le second est un classique : un pinot noir de Bourgogne. Et pour me faire pardonner : un délicieux vin blanc à petit prix.

Véronique Rivest Véronique Rivest
Sommelière, collaboratrice invitée

Un goût rare

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA SAQ

Vigna Lenuzza Schioppettino di Prepotto Friuli Colli Orientali 2018

Le cépage Schioppettino avait presque disparu à la suite de la crise du phylloxera. Sauvé de l’extinction, il occupe maintenant une centaine d’hectares autour de Prepotto, petit village du Frioul, tout près de la frontière slovène. Ses arômes intenses interpellent tout de suite : très poivré, non sans rappeler le pineau d’Aunis, avec beaucoup de fruits rouges croquants, un peu à la gamay/pinot noir, des notes d’herbes ainsi que quelque chose qui rappelle la montagne. Complexe et captivant. La bouche fait preuve de beaucoup de fraîcheur et d’énergie. Moyennement corsé et très sec, avec du grain, des tanins modérés et une longue finale. À déguster avec des pâtes aux champignons, ou aux épinards et à la saucisse, un ragoût de haricots, du jambon cru, du chou farci. Il commence tout juste à être distribué ; si vous ne le trouvez pas, demandez !

Vigna Lenuzza Schioppettino di Prepotto Friuli Colli Orientali 2018, 29,95 $ (14691113) 13 %
Garde : de 4 à 6 ans

Faites vite !

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA SAQ

Domaine des Perdrix Pinot Noir Bourgogne 2018

Je m’étais fait avoir avec le 2017. Je n’avais pas été assez rapide ; il a disparu avant que je ne puisse en faire mention. Je me reprends donc, et ça tombe pile, le 2018 est encore meilleur ! Il n’y en a jamais d’énormes quantités, par contre, alors sa distribution est limitée, et il part vite. Le nez, plutôt retenu, s’ouvre à l’aération pour révéler un très joli fruit mûr, avec des arômes très fondus et appétissants de cerise, de fraise et de cassis, avec une pointe de sous-bois et de fleurs. Et quelle belle bouche ! Dense et ferme, elle fait aussi preuve de finesse et d’éclat. Un fruit mûr et des tanins fermes donnent le ton, mais le tout est d’un équilibre sans faille, très harmonieux. Pour la table, avec un magret de canard, un risotto aux champignons, un coq au vin rouge.

Domaine des Perdrix Pinot Noir Bourgogne 2018, 32,50 $ (917674) 13,6 %
Garde : de 4 à 6 ans

Comme le printemps dans un verre

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA SAQ

Sumarocca Tuví Penedès 2020

Si vous n’en pouvez plus de l’hiver, voici le vin idéal pour rêver au printemps. Hyper aromatique, il vous colle un sourire aux lèvres avec ses parfums d’agrumes, de raisins frais, de jasmin et de fleur d’oranger. Léger et pimpant, le vin est sec malgré un caractère très fruité. De très légers amers, comme de zestes d’orange, ajoutent du relief et de l’intérêt, et prolongent les saveurs en finale. Le vin est un assemblage de xarel-lo, gewürztraminer, riesling et viognier. Simple, mais super bien fait, et tellement réjouissant ! À déguster à l’apéro ou avec des bouchées tout en fraîcheur, à base de poisson, de fruits de mer ou de légumes.

Sumarocca Tuví Penedès 2020, 15,40 $ (13574687) 12 % Bio
Garde : à boire