Pour se remémorer les vacances ou pour rêver à la prochaine destination, plus que jamais, ouvrir une bouteille de vin fait voyager. Voici quelques suggestions de bouteilles offertes sur le site de la SAQ, en importation privée ou directement auprès du vigneron.

Karyne Duplessis Piché Karyne Duplessis Piché
Spécialiste en vin, collaboratrice invitée

Étonnante Italie

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Firriato Nari Nero d’Avola/Petit Verdot

L’Italie n’est pas seulement le plus grand producteur de vin du monde. C’est aussi l’un des pays où le nombre de cépages cultivés est le plus vaste. Des vignobles alpins du Val d’Aoste jusqu’au terroir volcanique de la Sicile, les vignerons en cultivent plus de 400 variétés.

Pour célébrer cette diversité, l’agence d’importation privée Oenopole a réuni dans une caisse les vins de différents producteurs italiens qui travaillent en bio : rosé produit dans le Trentin, prosecco, rouge du Piémont et de la Toscane.

C’est une belle manière de faire le plein de découvertes italiennes. Pour un goût de l’Italie à petit prix, ce rouge de la Sicile réunit la variété locale nero d’avola et le petit verdot, originaire de France.

Dans le verre, les arômes de fruits noirs et d’épices se retrouvent dans une bouche aux tannins assez solides. Pour le prix, il est idéal avec les grillades.

Firriato Nari Nero d’Avola/Petit Verdot, 9,70 $ (11905809).

Caisse italienne de 12 bouteilles pour 374,25 $ chez Oenopole.

> Consultez la fiche de la SAQ

> Consultez le site d’Oenopole

Redécouvrir l’Alsace

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Vignoble du Rêveur Pierres Sauvages 2018

Dans les villages fleuris et bucoliques de l’Alsace, une nouvelle génération de vignerons alsaciens apporte un souffle d’originalité dans la région. C’est le cas de Christophe Lindenlaud. Son domaine familial est situé dans la « couronne d’or », non loin de Strasbourg, où les vignobles suscitent de plus en plus d’intérêt. Christophe Lindenlaud cultive les vignes selon les règles de l’agriculture biologique et vinifie avec le moins d’intrants possible. Il produit d’ailleurs un vin orange à base de riesling qui vient tout juste d’arriver sur SAQ.com (14014788).

> Consultez la fiche de la SAQ

Plus au sud, près de Colmar, Mathieu Deiss a repris les vignes de son grand-père maternel et il a créé le Vignoble du rêveur. Le jeune vigneron applique les règles de l’agriculture biologique et de la biodynamie. Il vinifie ce délicieux assemblage de pinots : auxerrois, gris, blanc et noir. Le résultat est aromatique, fruité et vif en bouche. Un incontournable avec des fruits de mer.

Vignoble du Rêveur Pierres Sauvages 2018, 20,95 $ (13211843).

> Consultez la fiche de la SAQ

À deux pas de chez nous

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

U.N.I Sélection 2018, 21 $

Les vignerons du Québec vous le diront : le confinement a incité de nombreux Québécois à acheter plus de vins d’ici. Si les restrictions de voyage à l’étranger persistent, gageons que nous serons nombreux sur la route des vins l’été prochain. Un arrêt au domaine Pomone à Coteau-du-Lac, à l’ouest de Montréal, devrait d’ailleurs être ajouté au trajet. Le vigneron Sylvain Poirier a planté ses premières vignes il y a 10 ans, mais il est resté discret jusqu’à ce que sa conjointe et lui commercialisent l’automne dernier les premiers vins. Le résultat est épatant !

Coup de cœur pour le blanc dont l’assemblage de Saint-Pépin, d’acadie blanc et de cayuga en met plein le verre avec des arômes de fruits exotiques et de fleurs. On remarque discrètement l’élevage en fût d’acacia aussi bien au nez qu’en bouche. C’est rond et persistant. Avec le homard du Québec, l’accord sera divin.

U.N.I Sélection 2018, 21 $.

> Consultez le site du vignoble

Goût d’ailleurs

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

Autograf Feteasca Regala 2018

Parmi les vins produits en Europe de l’Est, ceux de la Moldavie se font encore rares au Québec. Pourtant, ce pays situé entre la Roumanie et l’Ukraine, à proximité de la mer Noire, possède une longue tradition viticole. La vigne y est cultivée depuis des milliers d’années. Les Britanniques l’ont d’ailleurs compris et suivent avec beaucoup d’attention ce qui se vinifie là-bas.

Installée au Québec depuis plus de 10 ans, Liudmila Terzi a entrepris d’importer ce qui se fait de mieux dans son pays natal. Pour ce faire, elle a fondé l’agence Les filles du vigneron. Elle représente entre autres le domaine Gitana, dont les vins à base de cépages typiques du pays sont délicieux. La cuvée Autograf est un blanc sec à base de la variété Feteasca regala. Ses parfums de miel, d’abricot et de fleurs sont invitants et la bouche est ample et fruitée. Divin ! En rouge, la cuvée élaborée en amphores avec le cépage saperavi mérite également le détour. Les bouteilles sont vendues en caisse de six, vous ne serez pas déçus.

Autograf Feteasca Regala 2018, 30 $.

> Consultez le site des Filles du vigneron

Magnifique Argentine

PHOTO FOURNIE PAR LA SAQ

François Lurton Piedra Negra Pinot Gris Mendoza

Plusieurs vignerons européens possèdent des vignes dans les deux hémisphères, en Europe et en Amérique du Sud, par exemple. Le cycle inversé des saisons permet d’assister aux vendanges et aux vinifications dans les deux régions viticoles puisqu’elles n’ont pas lieu au même moment. C’est le cas de François Lurton. Issu d’une grande famille viticole à Bordeaux, François Lurton a été séduit par le terroir et l’altitude de l’Argentine. Le producteur vient d’y terminer les récoltes et il explique que les mesures de confinement imposées à cause de la COVID-19 n’ont pas facilité la tâche.

Lorsqu’il a démarré son vignoble argentin, François Lurton a commandé des vignes de sauvignon blanc au pépiniériste. Surprise, lorsque les boutures sont arrivées, il s’agissait plutôt de pinot gris. Le vigneron a décidé de les planter et on s’en réjouit. Il crée un blanc qui explose d’agrumes et de fleurs. Sur les papilles, c’est vif et désaltérant. Pour 15 $, c’est un excellent choix bio pour le tartare de saumon.

François Lurton Piedra Negra Pinot Gris Mendoza, 15,25 $ (556746).

> Consultez la fiche de la SAQ