L’Australie retient l’attention depuis le début de l’année, alors que des incendies de forêt y ont brûlé l’équivalent de deux fois la superficie de la Belgique.

Karyne Duplessis Piché Karyne Duplessis Piché
Spécialiste en vin, collaboratrice invitée

Pendant que les habitants tentent de protéger leur maison et les animaux, le magazine Wine Spectator rapporte qu’une soixantaine de vignobles partout au pays ont été touchés par les flammes.

À quelques semaines des vendanges, les producteurs de la région d’Adelaide Hills, à l’est de la ville côtière, ont perdu le tiers des vignes de l’appellation.

Le domaine D’Arenberg achète des raisins dans cette région. Son directeur général, Philip Jeffries, semble rassuré pour le moment.

« Les vignes n’ont pas été touchées par les incendies, écrit-il. La récolte est encore loin et les dommages sur un possible goût de fumée sont toujours en cours d’évaluation. » 

L’appellation voisine, la très connue vallée de Barossa, est aussi à l’abri des flammes et de la fumée.

« La topographie [les collines] et la direction des vents dominants ont provoqué le feu et la fumée au sud et à l’est, explique Louisa Rose, œnologue en chef du domaine Yalumba. Comme nous sommes au nord, ça signifie que nous n’avons pas de fumée. »