Le chef bloquiste Yves-François Blanchet s’est de nouveau défendu mardi d’avoir tenté de se « débarrasser » du député sortant de Terrebonne Michel Boudrias, qui se présentera comme candidat indépendant dans sa circonscription.

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

C’est en effet ce qu’a révélé La Presse mardi. Élu avec plus de 50 % des voix en 2019, Michel Boudrias est un ancien « mentor de bataillon » en Afghanistan, où des milliers de personnes tentent toujours de fuir le pays dans le chaos le plus total. Au Bloc québécois, c’est la candidature de l’économiste Nathalie Sinclair-Desgagné qui a été favorisée dans cette circonscription. M. Blanchet a indiqué que celle-ci était une jeune femme « de très, très grand talent ».

« [Nous avons] eu des décisions à prendre récemment. En regard de ces décisions-là, si M. Boudrias décide d’en appeler à la démocratie et d’être candidat indépendant, je ne peux saluer que sa sagesse. Je pense qu’on a toujours le droit d’en appeler aux électeurs et à la démocratie. Il pourra faire sa propre proposition aux électeurs », a expliqué le chef bloquiste en mêlée de presse mardi.

Aux militants qui l’ont accusé au début du mois d’août de « trahir l’héritage de René Lévesque » en ne consultant pas les membres pour désigner les candidatures, Yves-François Blanchet rétorque « qu’il n’y a aucun parti qui avait tous ses candidats au moment du déclenchement de l’élection ».

C’est vrai pour le Bloc, mais c’est aussi vrai pour les conservateurs, pour le Parti libéral, pour le NPD. Tous les partis vont désigner leurs candidats qui ne sont pas déjà choisis, et la plupart ne se bâdrent pas d’assemblées d’investiture qui sont dans notre tradition et clairement dans notre préférence.

Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois

Il soutient avoir eu « l’obligation » de « faire des désignations de candidature » dans un « certain nombre de circonscriptions, dont Terrebonne ». « Je peux vous dire qu’en autant que je suis concerné, il n’y aura jamais d’écarts à l’équité et l’éthique dans la façon dont on procède et dans le respect des règles », a-t-il assuré.

Au début du mois d’août, le Bureau national du Bloc québécois avait décidé de suspendre ses assemblées d’investiture jusqu’au 23 août et de désigner lui-même les candidatures qui représenteront le parti sans consulter les membres. C’est avec cette formule que Mme Sinclair-Desgagné a été confirmée candidate dans Terrebonne. En plus de M. Boudrias, deux autres ex-candidats bloquistes – Claude André, candidat en 2015 et en 2019 dans Rosemont—La-Petite-Patrie, et André Parizeau, candidat en 2019 dans Ahuntsic-Cartierville – ont déploré avoir été écartés d’un processus d’investiture en bonne et due forme.

Dans le cas de M. Boudrias, M. Blanchet avait soutenu dans les jours suivants que le député était « loin, loin » d’avoir rencontré les conditions nécessaires à une candidature, soit d’avoir amassé 19 000 $, remboursé ses dettes et compté au moins 350 membres en règle.

Revendications à la hausse

Le Bloc québécois reverra par ailleurs à la hausse ses revendications sur les prestations de retraite des aînés, sans toutefois chiffrer ses demandes. M. Blanchet a soutenu mardi que son parti allait demander davantage que les 110 $ de bonification par mois qu’il réclamait depuis 2019 au régime fédéral de pension de la sécurité de la vieillesse.

Il évoqué ce nouvel engagement dans un échange avec des aînés organisé par le parti à Montmagny, une circonscription représentée par le Parti conservateur. Il a rencontré des sympathisants bloquistes âgés de plus de 65 ans à leur domicile. Le chef bloquiste estime que le montant supplémentaire mensuel de 110 $ qu’il réclame doit être revu à la hausse, mais il n’a pas précisé de combien.

« Le coût de la vie a augmenté, donc si c’était 110 $ il y a deux ans, ça devrait être davantage pour arriver à un résultat similaire en matière d’augmentation du pouvoir d’achat des aînés », a-t-il plaidé en discutant avec les aînés, s’en prenant du même coup au gouvernement libéral qui vient de verser un chèque de 500 $ aux aînés de 75 ans et plus, mais en laissant pour compte les personnes âgées de 65 à 75 ans.

Pour une troisième journée consécutive, le chef du Bloc chasse dans les terres adverses : le Bloc veut enlever la circonscription de Montmagny au conservateur Bernard Généreux.

Avec La Presse Canadienne