Pour sa première journée de campagne en sol québécois, le chef du Parti libéral, Justin Trudeau, est allé un peu plus loin au sujet d’une possible contestation judiciaire de la Loi 21 sur la laïcité de l’État en affirmant qu’il serait « irresponsable » pour un gouvernement fédéral de « fermer à tout jamais la porte » sur la question.

Fanny Lévesque Fanny Lévesque
La Presse

« Nous ne fermons pas la porte à une intervention éventuelle parce que ce serait irresponsable qu’un gouvernement ferme la porte à tout jamais sur une question de droits fondamentaux », a admis le premier ministre sortant, talonné par les journalistes après avoir annoncé une série d’incitatifs pour les entrepreneurs, à Trois-Rivières.

Justin Trudeau, quelques minutes après le coup d’envoi de la 43e élection générale fédérale mercredi, avait affirmé qu’il jugeait qu’il serait « contre-productif » de s’engager « pour l’instant » dans une démarche judiciaire pour contester la Loi 21.

Sa position a rapidement été entendue à l’Assemblée nationale alors que le premier ministre, François Legault, a bien averti les chefs politiques fédéraux de ne pas s’aventurer dans cette voie. Le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, a déjà fait savoir qu’il n’a pas l’intention d’intervenir dans le débat et qu’il ne contesterait pas la loi.

Justin Trudeau lance vendredi sa campagne dans le cœur de la province, à Trois-Rivières, en compagnie de sa candidate, Valérie Renaud-Martin. C’est un signe que cette circonscription fait l’objet de maintes convoitises.

La visite du chef libéral survient deux jours après celle de son rival conservateur Andrew Scheer. Ce dernier avait décidé de lancer sa campagne à Trois-Rivières, peu importe la date du déclenchement. Les conservateurs y présentent un candidat prestigieux : l’ancien maire de la ville fondée par le sieur de Laviolette, Yves Lévesque.

M. Trudeau se déplacera ensuite à Longueuil-Saint-Hubert pour prêter main-forte à son candidat vedette, l’ancien ministre péquiste Réjean Hébert, avant de se rendre à Montréal pour un grand rassemblement de campagne.

Il y sera présenté par un autre candidat vedette, l’écologiste Steven Guilbault qui tente de se faire élire dans la circonscription de Laurier-Sainte-Marie.

- Avec La Presse canadienne