Le candidat du Nouveau Parti démocratique de LaSalle-Émard-Verdun, Olivier Mathieu, a annoncé son retrait de la campagne électorale mercredi soir après avoir été accusé sur les réseaux sociaux de violence conjugale. M. Mathieu a rejeté l’accusation dans un communiqué.

Janie Gosselin Janie Gosselin
La Presse

« Ce qui a été dit à mon propos est faux, et j’ai bien l’intention de le prouver », a-t-il indiqué, ajoutant que dans le contexte électoral, il importe que les énergies soient « entièrement vouées » à la présentation de la plateforme électorale.

En entrevue avec CBC, une femme présentée comme son ex-conjointe Rebecca Stuart a allégué qu’Olivier Mathieu avait été violent avec elle. Elle a dit avoir transmis les informations par courriel au chef du NPD, Jagmeet Singh, le 10 septembre.

Sur Twitter et Facebook, Mme Stuart a publié une photo de son visage, la lèvre fendue, interpellant M. Singh. « Quel message est-ce que ça envoie que vous souteniez un candidat qui a agressé sa femme », a-t-elle écrit en anglais. Le chef du NPD n’a pas répondu à son message.  

M. Mathieu a dit ne pas avoir l’intention de laisser tomber la politique. « Dans les prochaines semaines, les prochains mois, je prendrai les moyens nécessaires pour laver ma réputation de tout soupçon », a-t-il écrit.