Source ID:9bf4c61c-f82a-4834-a3af-a28150d84c97; App Source:alfamedia

Un Canadien vedette de films d'arts martiaux

Alain Moussi s'entraîne quotidiennement afin de maintenir son poids... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Alain Moussi s'entraîne quotidiennement afin de maintenir son poids et sa forme physique, mais aussi pour travailler plus en profondeur et perfectionner certains mouvements.

Photo Robert Skinner, La Presse

Spécialiste des arts martiaux, Alain Moussi est devenu au fil du temps cascadeur, puis acteur. Rencontre avec un homme pour qui maintenir la forme est primordial.

Dans Kickboxer: Retaliation, sorti en janvier dernier, Alain Moussi partage la vedette avec Jean-Claude Van Damme et reprend le rôle qu'il a tenu dans le film original sorti en 1988. «C'est un privilège d'incarner Kurt Sloane, car Van Damme est une légende et j'ai commencé à pratiquer les arts martiaux grâce à lui lorsque je l'ai vu dans le film Bloodsport», raconte Alain Moussi, très enthousiaste.

Né au Gabon d'une mère québécoise et d'un père libanais, Alain Moussi a grandi dans la région d'Ottawa-Gatineau, où il habite toujours et où il est copropriétaire d'un club d'arts martiaux. C'est à l'âge de 10 ans qu'il s'est investi sérieusement dans les arts martiaux avec le ju-jitsu. Il a alors découvert une véritable passion et en a fait son métier. 

L'athlète de 37 ans s'entraîne quotidiennement afin de maintenir son poids et sa forme physique, mais aussi pour travailler plus en profondeur et perfectionner certains mouvements. 

«Pour ce qui est des arts martiaux, je m'entraîne un peu tous les jours pendant deux bonnes heures. Je fais aussi de l'haltérophilie, du power-lifting, de la natation, de la gymnastique et de l'acrobatie. Je varie mon entraînement pour qu'il soit complet et pour être capable de sortir de ma zone de confort, car c'est de cette façon que je m'améliore.»

De manière générale, Alain Moussi met l'accent sur sa puissance, sa vitesse, son cardio, sa musculation et ses coups de pied, mais dès qu'il entame un tournage, sa préparation devient plus intensive, car il doit étudier les chorégraphies de combat. «Les journées de tournage de films comme Kickboxer durent 12 heures, sans doublure, il faut être physiquement à la hauteur», explique celui qui a longtemps été cascadeur, notamment pour Hugh Jackman dans X-Men: Apocalypse.

Alain Moussi surveille aussi son alimentation et mange de façon très équilibrée. Son objectif? Avoir une allure très musclée et une grande énergie. «J'ai consulté un nutritionniste qui travaille avec des athlètes olympiques. Je mange beaucoup de fruits, du yogourt grec, des viandes et des légumes, puis j'ai même droit à un verre de vin le week-end!», s'exclame-t-il. Pendant les tournages, il indique qu'il boit de l'eau de coco pour rester bien hydraté et énergique.

Né au Gabon d'une mère québécoise et d'un... (Photo Robert Skinner, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Né au Gabon d'une mère québécoise et d'un père libanais, Alain Moussi a grandi dans la région d'Ottawa-Gatineau, où il habite toujours et où il est copropriétaire d'un club d'arts martiaux.

Photo Robert Skinner, La Presse

Beaucoup de qualités

Selon Alain Moussi, les arts martiaux ont beaucoup de qualités. Ils permettent de développer le corps et l'esprit, d'améliorer le contrôle de soi et d'augmenter la concentration. «On fixe des objectifs, on surmonte ses peurs et on apprend des défaites lors des combats.» Un autre atout? «On peut le pratiquer toute sa vie, quel que soit son âge, à différents niveaux et à son rythme évidemment, mais c'est un très bon sport et il y a aussi de plus en plus de femmes», observe-t-il.

L'intérêt pour les arts martiaux est-il encore fort? «Il y aura toujours un engouement. Bruce Lee, Chuck Norris, Jean-Claude Van Damme, Steven Seagal, Jackie Chan et Jet Li ont inspiré beaucoup de gens et inspirent toujours.» De plus, les disciplines sont très variées et pour tous les goûts: judo, karaté, ju-jitsu, kung-fu, taekwondo...

Alain Moussi a tourné le troisième volet de la trilogie revisitée de Kickboxer, au printemps, en Thaïlande. La sortie du film est prévue pour 2019.

Les deux premiers volets de la trilogie, soit Kickboxer: Vengeance et Kickboxer: Retaliation, sont disponibles sur Netflix (en anglais).




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer