Un film sur Mahomet sur les écrans 40 ans après son interdiction

Le film Le message sur la vie du... (Photo fournie par Front Row Entertainment)

Agrandir

Le film Le message sur la vie du prophète Mahomet sera projeté pour la première fois en Arabie saoudite à partir du 14 juin, plus de 40 ans après son interdiction.

Photo fournie par Front Row Entertainment

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
DUBAÏ

Le film Le message sur la vie du prophète Mahomet sera projeté pour la première fois en Arabie saoudite à partir du 14 juin, plus de 40 ans après son interdiction, a annoncé le distributeur de ce film controversé.

La sortie saoudienne du film de l'Américain d'origine syrienne Moustafa al-Akkad intervient après la levée en mars d'une interdiction de 35 ans des cinémas en Arabie saoudite à la faveur de la politique d'ouverture inspirée par le prince héritier, Mohammed ben Salmane.

«La restauration des versions arabe et anglaise du film est très importante car elle offre une occasion en or à la génération actuelle» de voir un «film culturel et historique important», a indiqué dans un communiqué le distributeur, Front Row Entertainment.

Le film, sorti en 1976 et qui a été depuis largement projeté dans le monde arabe, avait été interdit en Arabie saoudite, un pays abritant les lieux les plus saints de l'islam et où des responsables religieux y avait vu un sacrilège.

L'islam, dans son interprétation stricte, interdit toute représentation de Mahomet. Et Moustafa Akkad, qui avait demandé conseil auprès d'oulémas, avait pris soin de ne jamais représenter Mahomet dans le film, en utilisant le procédé de la caméra subjective.

Malek al-Akkad, son fils, s'est félicité de la sortie du film en Arabie saoudite.

«Au vu des nombreuses difficultés, je suis très heureux qu'il soit maintenant montré en salle» en Arabie saoudite, a-t-il dit à l'AFP.

Le message sera également programmé aux Émirats arabes unis à l'occasion de l'Aid el-Fitr, la fête marquant la fin du jeûne musulman du ramadan qui commence ce week-end.

Refusé par Hollywood, le film avait été tourné, en deux versions, anglaise et arabe, au Maroc et en Libye, avec des financements koweïtiens et libyens. La version anglaise a été tournée avec les acteurs Anthony Quinn et Irène Papas.

Moustafa al-Akkad est décédé dans des attentats perpétrés contre des hôtels à Amman en 2005.




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer