Source ID:; App Source:

Digital District s'installe à Montréal

André Rouleau, président de Caramel Films, est fier... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

André Rouleau, président de Caramel Films, est fier de s'associer avec les studios montréalais de Digital District pour créer le film d'animation Ballerina, qui devrait prendre l'affiche à l'automne 2016.

Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse

L'entreprise française Digital District, spécialisée dans les effets visuels et l'animation 3D au cinéma, installe son siège social à Montréal, où elle est déjà engagée dans un important projet, le film d'animation Ballerina, piloté par le producteur Caramel Films (Funkytown, Starbuck).

Ce film est doté d'un budget de 32 millions de dollars, dont 24 millions seront dépensés à Montréal. L'inauguration des locaux de Digital District a eu lieu hier, mais une cinquantaine de personnes s'y activent en fait depuis déjà quelques semaines.

«Nous sentions que le vent canadien tournait bien et que le talent était réuni pour nous établir», indique David Danesi, président et directeur général de Digital District. Cette firme, implantée en France, en Belgique et en Chine, est reconnue pour avoir réalisé les effets spéciaux du long métrage The Artist, lauréat de l'Oscar du meilleur film en 2012.

Pour M. Danesi, ce gros projet montréalais ne sera pas unique. «Nous accompagnons les producteurs du film jusqu'au bout et nous travaillerons à d'autres projets par la suite», assure le PDG. Selon lui, l'entreprise pourrait employer jusqu'à 150 personnes en période de pointe.

Grand patron de Caramel Film, André Rouleau est on ne peut plus fier de cette alliance qui implique également la boîte de production française Quad, connue pour ses films Intouchables et L'Arnacoeur.

«Je suis heureux pour deux raisons, dit André Rouleau. D'abord, parce que le Québec est maintenant connu pour son travail dans les effets spéciaux. Mais il reste encore de la place pour développer notre expertise en animation et c'est ce que va apporter Digital District. Ensuite, je suis fier de l'aide des institutions publiques (SODEC, Téléfilm) qui nous ont aidé à attirer ce projet à Montréal.»

L'entente s'est conclue il y a un an au Festival de Cannes. M. Rouleau souligne que le distributeur français Gaumont, avec un investissement de 13 millions dans le projet, est le principal bailleur de fonds. «Cet argent-là est européen. Et il est investi ici», se réjouit-il.

Félicie, Corentin et Cie

Film pour toute la famille qui sera réalisé par les Québécois Éric Warin et Éric Summer, Ballerina raconte l'histoire d'une petite fille qui se sauve de son orphelinat en Normandie et aboutit à Paris à la fin du 19e siècle. La ville est alors en pleine transformation. Félicie et son ami Corentin vont alors découvrir l'Opéra de Paris et la fillette n'aura plus qu'une idée : devenir danseuse de ballet. Pour cela, elle usurpe l'identité d'une petite bourgeoise, ce qui l'entraîne dans d'innombrables aventures.

«À l'époque, l'Opéra de Paris était l'endroit le plus à la mode, souligne Nicolas Duval Adassovsky, cofondateur et producteur chez Quad. Nous voulions participer à ce projet parce que l'histoire est très belle et qu'elle nous donne l'occasion de découvrir l'animation. Je constate qu'il y a plus de contrôle créatif en animation qu'avec un film live

Le film sera terminé et livré en mai 2016. Il devrait sortir sur les écrans à l'automne 2016 ou au début de l'année suivante.




la boite: 1977421:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer