AGENCE FRANCE-PRESSE

L'actrice américaine Sharon Stone a présenté ses excuses aux Chinois, qui avaient vivement réagi à ses propos suggérant que le séisme dévastateur au Sichuan pourrait être la conséquence d'un mauvais «karma» lié à la politique de Pékin au Tibet.

La star hollywoodienne a aussi offert d'aider les millions de victimes du séisme du 12 mai, dans un communiqué diffusé par la filiale chinoise du groupe de luxe Christian Dior, dont elle est l'une des égéries.
   
«Mes propos et actes erronés ont mis en colère et attristé les Chinois et je présente sincèrement mes excuses pour cela», déclare-t-elle dans le communiqué.
   
«Je suis prête à participer à tous secours aux victimes du séisme et à faire mon maximum pour aider les Chinois affectés par le désastre», ajoute-t-elle.
   
Au festival de Cannes, la semaine dernière, Sharon Stone avait exprimé son opposition à «la façon dont les Chinois traitent les Tibétains». «Ensuite, il y eu ce tremblement de terre et tout ça, je pense que c'est le karma», avait ajouté l'actrice.
   
A la suite de ce commentaire, Dior-Chine a décidé de ne plus faire apparaître la star sur ses publicités dans le pays.
   
«A la lumière des réactions négatives provoquées par les remarques inappropriées de Sharon Stone, Dior-Chine a décidé d'annuler immédiatement toutes les publicités, les campagnes de marketing et les activités commerciales liées à Sharon Stone», a fait savoir la marque de luxe dans un communiqué.
   
Le groupe avait déjà pris ses distances avec la star plus tôt dans la journée.
   
«Nous nous inscrivons en faux contre ses remarques à l'emporte-pièce, irréfléchies et nous les regrettons profondément», avait déclaré Dior-Chine dans un précédent communiqué.
   
«Dior a été l'une des premières marques internationales sur le marché chinois et a gagné l'affection et le respect des consommateurs. Nous sommes résolument opposés à toute remarque qui blesse les sentiments du peuple chinois», avait ajouté la marque de luxe.
   
«Nous exprimons notre chagrin pour les compatriotes qui ont perdu leur vie dans le tremblement de terre de Wenchuan, au Sichuan, et nous adressons nos condoléances à la population de la zone sinistrée», avait encore indiqué Dior-Chine.
   
Les troubles au Tibet en mars ont fait 203 morts chez les Tibétains et un millier de blessés, selon le gouvernement du dalaï lama en exil à Dharamsala (nord de l'Inde).
   
Le gouvernement chinois affirme lui que des «émeutiers» ont tué 21 personnes, et accuse le dalaï lama de vouloir saboter les jeux Olympiques de Pékin (8-24 août).
   
Les critiques à l'étranger contre l'attitude du régime chinois sur la question tibétaine se sont tues depuis le séisme dévastateur qui a frappé la Chine le 12 mai, faisant près de 88 000 morts et disparus.