Publié le 12 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le film Howl présenté vendredi en compétition à la 60e Berlinale (11-21 février) tente de percer le mystère de la création littéraire en proposant un portrait original du poète de la Beat generation américain Allen Ginsberg.
  
Déjà dévoilé au Festival de cinéma indépendant américain de Sundance, ce long métrage est signé par Robert Epstein et Jeffrey Friedman, co-auteurs du documentaire Paragraph 175 qui relatait la persécution nazie des «gays» allemands et de Celluloïd closet, consacré à l'homosexualité à Hollywood.
  
Au coeur du film, le texte le plus célèbre d'Allen Ginsberg (1926-1997), un long poème en prose intitulé Howl, est déclamé par le jeune poète interprété par James Franco (Milk, Spider-Man 3) devant une audience subjuguée. Découpée en séquences, cette scène de fiction en noir et blanc scande le film, enrichie par des passages où une animation naïve voire un peu kitsch, figure les fulgurances poétiques du texte: des silhouettes entrelacées montent au ciel, des volutes incandescentes s'échappent d'un saxophone...
  
Epstein et Friedman ont apporté un troisième niveau au récit: on y suit le procès pour «obscénité» auquel dut faire face en 1957 l'éditeur d'un texte jugé scandaleux par certains, en raison de son langage cru et explicite.
  
Un peu roboratif, Howl restitue ainsi l'ambiance électrique des lectures à hautes voix faites par Ginsberg dans les bars enfumés de San Francisco et le caractère provocateur du texte.
  
«Le secrétaire d'Allen Ginsberg a appelé un jour en demandant si ce projet de film nous intéressait. Nous avons répondu 'Pas qu'un peu!,» a raconté à la presse Robert Epstein, qui en 1985 a reçu un Oscar pour son documentaire The Times of Harvey Milk consacré au pionnier de la cause homosexuelle américaine.
  
«Mais nous nous sommes demandé  'Comment faire un film à partir d'un poème?'»
  
Pour Jeffrey Friedman, Ginsberg a été un exemple pour une génération d'homosexuels qui ne s'assumaient pas comme tels. «Il a fini par avoir une influence politique, sur le plan de la libération des moeurs. Ses amours enrichissaient sa création littéraire», a-t-il dit.
  
Howl est l'un des 20 films en lice pour l'Ours d'or décerné le 20 février.